‘Heroïne’ : Sunmi de retour avec un MV créatif et vindicatif

0

Six mois à peine après Gashina, qui marquait les débuts fracassants d’une carrière solo prometteuse après la séparation de Wonder Girls, Sunmi est de retour avec un nouveau single, Heroïne, un titre galvanisant qui s’accompagne comme nous pouvions l’espérer d’un clip vidéo visuellement impressionnant.

Heroïne est conçu comme une sorte de préquelle de Gashina, dans lequel elle s’adressait à l’homme qui avait brisé son cœur. Ce nouveau MV commence d’ailleurs par un clin d’œil au précédent, avec des images de la chanteuse sirotant une boisson avec une paille. Dans Heroïne, Sunmi se trouve dans la phase qui précède la rupture: l’homme l’a déçue, mais elle tente de laisser une chance à leur relation. Pour sauver leur couple, elle lui demande d’être lui-même, de se montrer tel qu’il est, même s’il doit la blesser.

Produit et composé par Teddy Park et coécrit par Sunmi et Teddy, le titre Heroïne marie des sons électroniques typiques de la K-pop actuelle avec un piano entêtant et un beat qui évoque la pop anglaise des années 80. Vocalement, Sunmi révèle qu’elle a plusieurs cordes à son arc, entre les couplets sensuels en voix de tête et les envolées puissantes dans les refrains.

Avec le MV de Heroïne, Sunmi nous gâte une fois de plus avec une vidéo esthétiquement magnifique, alternant les séquences donnant la part belle aux couleurs vives (ce jaune avec le bleu électrique, quelle trouvaille !) et les plans marqués par des tons plus réalistes, notamment au début et à la fin de la vidéo.

Libérée des gimmicks habituels de la K-pop, la chorégraphie enchaîne les mouvements souples et énergiques, en solo ou en duo avec un beau danseur, que la chanteuse séduit et repousse successivement. Sunmi joue de son regard perçant, qui devient de plus en plus agressif à mesure que le MV progresse. Dans l’histoire, elle finira bien sûr par être déçue par l’homme qu’elle aime, comme nous le comprenons à la fin de la vidéo, lorsqu’elle tombe lamentablement au sol sous la pluie. A la lumière de cette séquence finale, les précédentes semblent représenter la comédie que se joue un couple en fin de parcours, qui tente encore d’y croire alors que leur relation n’a plus d’avenir.

Avec leurs couleurs saturées, les parties dansées voient la chanteuse évoluer dans divers décors qui s’enchaînent avec une créativité réjouissante : les décors tombent ou se transforment comme dans un musical, un registre que Sunmi semble décidément affectionner, comme le démontraient ses impressionnantes prestations live de Gashina. Enfin, les tenues de Sumni sont aussi un vrai bonheur : à titre personnel, j’aime particulièrement la robe multicolore qu’elle porte avec des bottines rouges !

Il ne nous reste plus qu’à espérer que son premier album solo sortira prochainement!

Je finirai par un mot sur la polémique qui entoure Heroïne, qui a été accusé de plagier Fight For This Love de Cheryl Cole. Mon avis est qu’il est difficile de nier que les pré-chorus présentent des similitudes, mais le reste de la chanson est différent. En outre, le son de la musique, la manière très particulière de chanter de Sunmi et le feeling qui se dégage de l’ensemble font de Heroïne une chanson bien distincte de Fight For This Love. J’attendrai donc les suites de l’affaire, les cas de plagiat étant régis par des critères techniques très précis que seuls les professionnels maîtrisent. Une chose est sûre, le style de Sunmi est beaucoup plus moderne que celui de Cheryl Cole, qui paraît immédiatement daté quand on vient d’écouter Heroïne !

Elodie Leroy

Share.