Kim Soo Hyun triomphe avec ‘Secretly Greatly’

1

Avec 498 282 entrées le jour de sa sortie*, Secretly Greatly de Jang Cheol Soo enregistre le plus gros démarrage de tous les temps pour un film coréen, surpassant The Host de Bong Joon Ho qui avait débuté avec 450 000 entrées en 2006. Le jeune acteur Kim Soo Hyun explose son propre record puisqu’il faisait déjà partie du casting du hit de Choi Dong Hoon The Thieves en 2012 – deuxième plus gros succès coréen après The Host – dans lequel il jouait un second rôle aux côtés de Jeon Ji Hyun et Kim Yun Seok. Le doublé The Thieves/Secretly Greatly apparaît comme particulièrement intéressant lorsque l’on sait qu’entre les dates de tournage des deux films, Kim Soo Hyun est devenu une véritable star grâce au drama à succès de MBC The Moon Embracing the Sun qui lui a permis de rafler tous les prix d’interpétation (et pas mal de contrats publicitaires dans la foulée).

Kim Soo Hyun, qui a débuté sa carrière en 2008, s’est fait remarquer dans le drama Giant où il jouait Lee Beom Soo adolescent. Mais c’est en en 2010 qu’il conquiert véritablement le public avec le rôle d’un provincial monté à la capitale pour devenir star de K-Pop dans le drama Dream High produit par JYP et Bae Yong Joon. Depuis, comme en atteste le raz-de marée The Moon Embracing the Sun début 2012, il n’a fait que confirmer tous les espoirs placés en lui. C’est bien simple, Kim Soo Hyun s’impose tranquillement comme un incontournable de l’entertainment coréen, capable de cartonner dans les mêmes proportions à la télévision et au cinéma. Pas mal pour un acteur qui n’a encore que vingt-cinq ans – mais beaucoup de talent, il est vrai.

secretly_greatly_08

Kim Soo Hyun dans Secretly Greatly (2013)

L’engouement provoqué par Secretly Greatly est aussi une bonne nouvelle pour l’industrie cinématographique coréenne qui, malgré des succès éclatants depuis un an (The Thieves, Masquerade, Miracle in Cell No.7), connaît comme tous les pays des hauts et des bas dans la lutte contre l’infernale menace hollywoodienne. Avec la sortie d’Iron Man 3, les films coréens n’ont compté que pour 30,5% des tickets vendus dans le pays sur tout le mois d’avril, le plus bas score depuis trois ans. Le film de Shane Black monopolisait quant à lui 42% des entrées !** Les mois de juin et de juillet s’annoncent par conséquent nettement meilleurs étant donné que l’attractivité du film est bien partie pour durer. Si le record pour les films de toutes nationalités confondues en Corée du Sud reste détenu par l’affreux Transformers 3 de Michael Bay, Secretly Greatly pulvérise fort heureusement le score de ce dernier dans la course au million d’entrées en dépassant ce nombre en deux jours seulement (contre trois pour Transformers 3)***.

Secretly Greatly bénéficie de la popularité du matériau dont il s’inspire, à savoir un web comic publié entre juin 2010 et mai 2011 sur le site Daum et lu par rien moins que 40 millions de personnes. Le réalisateur du sordide Bedevilled est de façon surprenante aux commandes de cette adaptation mêlant comédie, action et tragédie. L’histoire est celle d’un groupe d’espions entraînés par les forces d’élite nord-coréennes. Dispatchés en Corée du Sud, ils attendent un signe de leur hiérarchie… pour se voir finalement assigner l’ordre de mettre fin à leurs jours. Trois d’entre eux refusent d’accepter leur sort : Won Ryu Hwan (Kim Soo Hyun), déguisé en idiot, Ri Hae Rang (Park Ki Woong), qui se fait passer pour un aspirant chanteur et Ri Hae Jin (Lee Hyun Woo) qui se prétend lycéen.

secretly_greatly_02

Park Ki Woong dans Secretly Greatly (2013)

Autour de Kim Soo Hyun, on retrouve deux jeunes talents locaux très prometteurs : Park Ki Woong et Lee Hyun Woo. Park Ki Woong, 27 ans, s’est fait remarquer dans les dramas Story of a Man en 2009 et Chuno en 2010, et a déjà tourné au cinéma dans quelques films tels que l’excellent War of the Arrows de Kim Han Min avec Park Hae Il et Ryu Seung Ryong, ou Never Ending Story de Jung Yong Joo avec Uhm Tae Woong et Jung Ryeo Won. Il s’est aussi joliment illustré dans la comédie en tant que membre d’un groupe de K-Pop dans le drama Full House Take 2. Mais s’il y a un rôle qui vient tout de suite à l’esprit lorsque l’on mentionne le nom de Park Ki Woong, c’est bien sûr celui de Shunji Kimura dans la géniale série de KBS Bridal Mask. Dans la peau de cet idéaliste qui se métamorphose en monstre pervers au sourire glaçant, il est absolument extraordinaire.

secretly_greatly_07Quant à Lee Hyun Woo, 20 ans tout juste, il a surtout interprété des rôles secondaires dans des séries télévisées. Il fait partie depuis un moment de ces jeunes talents que l’on surveille avec intérêt d’un drama à l’autre : pas aussi suprêmement doué qu’un Yeo Jin Goo, mais toujours juste et intéressant. Dans The Return of Iljimae (2009), son jeu se révèle plus riche que celui de l’acteur principal, le terne Jung Il Woo ; dans The Equator Man (2012), il a la lourde tâche de jouer la version adolescente de Uhm Tae Woong et s’en sort plutôt bien. Au vu de tout cela, autant dire que le trio vedette de Secretly Greatly est très avenant et qu’il participe certainement à attirer un public enthousiaste.

Pour vous en convaincre, nous vous proposons ci-dessous la bande-annonce de Secretly Greatly. En espérant que ce succès remarquable écrase bien vite les Iron Transformers 3.

Caroline Leroy

* source : AsianWiki / ** source : The Chosun Ilbo / *** source : 10Asia

secretly_greatly_poster1secretly_greatly_poster2secretly_greatly_poster3secretly_greatly_05secretly_greatly_03secretly_greatly_06

Share.
  • kim2

    Merci ton article donne très envie de découvrir ce film qui à l’air passionnant. Ce sont les personnages hauts en couleurs et ce mixe d’action, humour avec une histoire convaincante qui donne très envie, de plus les personnages ont l’air d’avoir du répondant. Ils ne sont apparemment pas lisses comme pour beaucoup de rôles avec des « bishies » aux commandes 😉
    J’espère surtout que ce film aura la bonne idée de venir jusqu’à chez nous… 🙂