The Merciless: Im Siwan sur le tapis rouge du Festival de Cannes 2017?

0

La news est tombée il y a quelques jours : The Merciless, le thriller carcéral de Byun Sung Hyun, sera présenté hors compétition en avant-première mondiale au Festival de Cannes 2017, dans la section Séances de Minuit. Un honneur pour ce jeune réalisateur qui n’a que deux films à son actif, mais aussi pour sa jeune star, Im Siwan, 28 ans, fort des succès du film The Attorney et du drama Misaeng. Dans ce film, dont la date de sortie en Corée du Sud est encore indéterminée, il donnera la réplique à l’acteur vétéran Sol Kyung Gu (Oasis), soit de quoi booster encore un peu plus une carrière menée jusqu’à présent avec beaucoup de flair.

Sur le papier, pourtant, on ne peut pas dire que The Merciless se distingue du tout venant des films d’action coréens actuels. Byun Sung Hyun, qui est aussi le scénariste de son film, nous propose une énième confrontation virile entre deux hommes que tout oppose, un duel passionnel oscillant entre amitié et trahison, dont la trame se situe dans le milieu du crime. Cette fois, les deux protagonistes se rencontrent en prison. C’est là que le jeune insoumis Hyun Soo (Im Siwan) va attirer l’attention de l’ambitieux Jae Ho (Sol Kyung Gu), qui règne sur les lieux et projette à sa sortie de devenir le leader d’une organisation mafieuse.

Le réalisateur a donc beau nous affirmer que le film est « frais »* dans son genre, on a un peu de mal à le croire. 90% des longs métrages coréens hype ont un casting quasiment entièrement masculin et sont fondés sur ce type de set up. A chaque nouvelle annonce de casting ou de tournage, nous sommes inondés de ces concepts virils et rugueux d’où les femmes sont complètement exclues. D’autre part, les ambiances carcérales semblent à la mode ces derniers temps, entre le film Prison avec Han Suk Gyu et Kim Rae Won, sorti fin mars, et le drama Defendant avec Ji Sung et Uhm Ki Joon, nous passons décidément notre temps derrière les barreaux. Espérons que ce petit tour supplémentaire dans les bas-fonds en vaille la chandelle.

Le plus important dans tout cela, c’est tout de même que Elodie a perdu son pari. Elle qui était persuadée que D.O. du groupe de K-Pop EXO serait le premier parmi les idoles à fouler le tapis rouge de Cannes, ne s’attendait pas à ce qu’il soit coiffé au poteau par Siwan de ZE:A. Tant pis, ils sont excellents tous les deux. Et il est vrai que Siwan a débuté le premier en tant qu’acteur. On ne peut que se réjouir de voir le doux agneau de Triangle et de Misaeng, écorner enfin son image pour jouer les caïds face à un grand acteur comme Sol Kyung Gu. Si j’attends quelque chose de ce film, c’est ce face à face d’acteurs, qui promet au moins d’être riche en scènes d’action et, je l’espère, en émotions. Le fait que l’inénarrable Kim Hee Won (This Week, My Wife is Having an Affair) soit de la partie est une raison supplémentaire pour jeter un œil intéressé au film.

Enfin, je dois avouer que les affiches de The Merciless sont vraiment réussies. Elles sont à la fois esthétiques et percutantes et ont d’ailleurs attiré mon regard dès leur première diffusion au compte goutte sur le compte facebook de CJ Entertainement. On souhaite bonne chance à l’équipe pour le Festival de Cannes.

Caroline Leroy

* cf. Conférence de presse de The Merciless par Yonhapnews: Director’s thirst for ‘different’ action film leads to Cannes-bound ‘The Merciless’

 

Share.