‘Are You Human?’: Intelligence Artificielle, SFX et Seo Kang Joon. Premières impressions.

0

Le drama Are You Human? avec Seo Kang Joon fait partie des blockbusters de l’été 2018 dans le monde des dramas coréens. Dotée d’un budget conséquent, cette production de luxe joue la carte d’effets spéciaux qui en mettent plein la vue, tout en développant un scénario SF sur un thème très tendance : les robots, plus précisément l’intelligence artificielle. Pour couronner le tout, l’acteur montant Seo Kang Joon tient le haut de l’affiche dans un double rôle. Pari réussi ? Malgré quelques bémols, les premiers épisodes de Are You Human? annoncent une intrigue prenante soutenue par une production de qualité.

Scientifique de renom et spécialiste de l’intelligence artificielle, Oh Ro Ra voit sa vie basculer quand son petit garçon est kidnappé par son beau-père, après le décès mystérieux de son mari. Quelques années plus tard, elle vit cachée en République Tchèque et crée dans le plus grand secret un robot doté d’une intelligence artificielle et ressemblant trait pour trait à son fils. La troisième version de la machine, Nam Sin III, a pris l’apparence de son fils adulte. Les circonstances l’amèneront à devoir partir en Corée pour prendre la place du véritable Nam Sin.

Les robots sont à la mode en 2018 ! L’incursion coréenne dans ce thème classique de la science-fiction n’est peut-être pas sans rapport avec le succès de séries américaines comme Westworld, mais nous pouvons faire confiance à la créativité des scénaristes de dramas coréens pour nous offrir des idées originales.

En l’occurrence, il faudra remonter plus loin dans le temps pour trouver l’inspiration principale de Are You Human? : le film A.I., réalisé en 2001 par Steven Spielberg, partait d’une idée similaire et méritait le coup d’œil. Comme David dans A.I., le personnage de Seo Kang Joon, Nam Sin III, fait office d’enfant-pansement pour un parent brisé. Nam Sin III devra lui aussi couper le cordon et apprendre à vivre sa propre vie en se confrontant au monde extérieur.

La comparaison s’arrêtera là. Le scénario de Are You Human? nous embarque vite dans un scénario typiquement coréen, mêlant thriller et intrigue politique autour d’un chaebol, et un soupçon de romance avec la garde du corps interprétée par Gong Seung Yeon (Circle: Two Worlds Connected). Cette mécanique bien huilée est le principal défaut de ce démarrage : l’intrigue est certes maîtrisée, mais elle minimise la prise de risque en matière de cadre scénaristique, avec son univers de luxe et sa galerie de méchants charismatiques et comploteurs (belle réunion d’acteurs spécialistes du genre portée par Yoo Oh Seong !). La narration s’avère d’ailleurs très linéaire, plus conventionnelle que dans un Duel ou dans un Circle: Two Worlds Connected, les deux incursions réussies de 2017 dans le genre de la SF.

Là où Are You Human? marque des points, c’est dans l’introduction du personnage du robot et le parallèle avec son modèle humain. Alors qu’une fiction occidentale aurait obligatoirement attribué la création miraculeuse à un homme, Are You Human? ose faire du scientifique surnommé « l’Einstein de l’intelligence artificielle » une femme, et qui plus est une mère.

L’une des plus belles réussites du drama Are You Human? est très certainement la genèse du personnage de Nam Sin III, qui comme son nom l’indique est la version 3 d’une IA qui prend d’abord les traits d’un enfant et d’un adolescent. Les face-à-face intimistes entre la machine et la créatrice/mère, qui prend modèle sur des photos de son fils pour le façonner, est l’occasion de scènes étrangement poétiques, où la création technologique vient se substituer à la gestation. L’émotion nous prend lorsque le robot se réveille dans un corps d’adolescent et s’étonne de sa transformation, de son « upgrade », comme un véritable adolescent qui n’aurait pas vu venir la puberté. « Tu es maintenant beaucoup plus fort que moi », lui apprend sa créatrice.

J’en profite pour souligner que les effets spéciaux sont de toute beauté : l’intégration du visage du robot sur la maquette est d’une fluidité stupéfiante sur le plan visuel, soutenu en cela par une superbe direction de la photographie et un étalonnage aux petits oignons. Rien à redire sur ces effets spéciaux dignes d’un blockbuster américain. L’équipe des SFX fait aussi des merveilles un peu plus tard dans une scène d’incendie particulièrement spectaculaire.

Are You Human? a aussi pour originalité de nous immerger dans une uchronie : l’histoire se déroule à notre époque, mais les technologies liées à l’intelligence artificielle sont plus avancées que dans la réalité. A l’heure où l’Asie avance à grand pas dans l’IA et où même le gouvernement français annonce des plans d’investissement pharamineux dans ce domaine, Are You Human? fait véritablement écho à l’actualité, prouvant une fois encore la capacité des dramas coréens à saisir l’air du temps et les questions essentielles de leur époque – l’incroyable thriller SF Duel en offrait une parfaite illustration l’année dernière avec les clones.

Dans ces premiers épisodes, le monde ne ressemble pas au cauchemar projeté par certains philosophes. Nous ne sommes pas non plus au stade décrit dans la série suédoise Real Humans, puisque l’existence de Nam Sin III demeure secrète. L’univers dévoilé soulève néanmoins déjà quelques questionnements, notamment sur le contrôle que ces technologies risquent de prendre sur nos vies et la notion de choix pour une intelligence artificielle lorsque des vies humaines sont en jeu. A la manière des robots d’Isaac Asimov (saga littéraire Les Robots), Nam Sin III est d’ailleurs régi par des lois immuables et peut se mettre en mode « désastre » pour gérer les situations de crise.

Si le sujet de l’intelligence artificielle semble donc traité avec sérieux (plus que dans I, Robot d’Alex Proyas!), Are You Human? n’oublie pas d’introduire une dose de divertissement et d’humour, notamment lorsque notre héros doit apprendre à se comporter comme son double humain – autrement dit comme un gosse de riche prétentieux – à travers des exercices en réalité simulée.

Dans le double rôle de Nam Sin le robot et Nam Sin l’humain, Seo Kang Joon (Cheese In The Trap) parvient sans difficulté à insuffler une aura propre à chaque personnage : les deux hommes possèdent leur propre regard, leur démarche, leur manière de parler, et c’est précisément pour cette raison que leur premier face-à-face laisse une forte impression, d’autant que le réalisateur Cha Young Hoon (Bridal Mask) soigne sa mise en scène dans ce moment pivot de l’histoire.

L’enthousiasme est un peu moins au rendez-vous pour la caractérisation du personnage féminin, Kang So Bong, dont l’introduction est un peu clichée. Nous comptons sur Gong Seung Yeon, dont le talent n’est plus à prouver, pour lui apporter du relief si le scénario lui en donne les moyens. La présence de Kim Won Hae (Strong Woman Do Bong Soon, Chief Kim) dans le rôle de son père laisse penser qu’elle bénéficiera d’un développement. On espère également revoir Kim Sung Ryung (Legend Of The Blue Sea), convaincante en scientifique de génie et mère tourmentée.

Vous l’aurez compris, Are You Human? m’a bien plu. Les quelques réserves exprimées ne diminuent en rien la qualité de cette production esthétiquement chiadée, qui justifie l’emploi d’un budget d’environ 8 millions d’euros (10 milliards de wons), et dont l’intrigue est suffisamment accrocheuse pour donner envie de découvrir la suite. Il reste à espérer que le scénario sortira de sa zone de confort et que le développement des thèmes ébauchés sera à la hauteur des attentes. L’intelligence artificielle et ses implications, tant sur le plan sociétal que dans son rapport à l’humain, constituent des sujets passionnants et seront bientôt au cœur de tous les débats. Il serait dommage de passer à côté !

Elodie Leroy

Share.