Kpop Dance Battle 2017 : interview de Bonjour Corée

1

Organisée par l’association Bonjour Corée, la toute première édition de l’événement Kpop Dance Battle s’est déroulée au Centre Culturel Coréen le 24 juin dernier. Nous nous sommes rendues sur place pour réaliser un reportage et nous avons rencontré Alexandra, présidente de l’association Bonjour Corée, et Sue, fondatrice et présidente d’honneur de l’association Bonjour Corée, qui ont répondu à nos questions sur la genèse de l’événement, l’accueil enthousiaste du public et la Kpop culture en général.

StellarSisters : Comment s’est déroulée l’organisation de cette Kpop Dance Battle?
Alexandra
 : Nous voulions organiser un événement autour de la danse Kpop en général. Nous avions en effet constaté la présence d’un grand nombre de dance covers de Kpop, un phénomène qui a beaucoup augmenté en France. Nous avons donc imaginé un événement qui rassemblerait tous ces fans autour de la danse Kpop. Nous avons ensuite réfléchi au système que nous pourrions mettre en place : allions-nous faire juste un événement Kpop ou bien une battle ? Nous nous sommes dit qu’organiser une battle pourrait être très intéressant et très sympa. Nous sommes parties sur cette idée.

Est-ce que vous vous attendiez à voir autant de monde ?
Alexandra
 : Pas vraiment au départ, mais quand nous avons commencé à communiquer sur l’événement, nous nous sommes dit qu’il risquait d’y avoir un peu de monde ! (rires) Nous nous réjouissons qu’autant de fans aient répondu à l’appel.
Sue : Et nous sommes désolées pour les personnes qui n’ont pas pu rentrer.

Les participants sont-ils surtout des clubs ou comptez-vous des particuliers ?
Alexandra
 : Certains participants font déjà des covers actuellement. D’autres ne sont pas nécessairement connus, mais souhaitaient aussi participer. Nous avons fait une présélection car nous avons reçu énormément de vidéos. Les personnes qui concourent aujourd’hui sont celles qui ont été qualifiées en quarts de finale et qui s’affronteront pour aller en demi-finale et en finale.

Quels étaient les critères de sélection ?
Alexandra 
: Nous avons regardé s’ils reproduisaient bien les chorégraphies, mais aussi leur attitude et leurs talents de danseurs.
Sue : Nous avons aussi tenu compte de la coordination.

Que pensez-vous de l’ambiance aujourd’hui ?
Sue 
: Elle est très joyeuse et festive !
Alexandra : Il est vraiment très plaisant de se dire que la Kpop est toujours présente en France et réunit toujours autant de fans.

Selon vous, en quoi la culture pop coréenne se distingue des autres ?
Sue 
: En comparaison avec le reste du monde, tout ce qui vient de Corée est très travaillé. C’est d’ailleurs ce que nous avons demandé aux participants aujourd’hui. Nous les avons encouragés à se perfectionner pour aller plus loin, quitte à ajouter des mimiques et des sourires à certains moments.
Alexandra : Les Coréens sont très exigeants sur les performances – ils le sont sur tout en général. Ce niveau d’exigence se ressent dans les performances kpop. Ils sont très rigoureux.
Sue : Quand on lit les paroles des chansons, on s’aperçoit que certains groupes s’adressent surtout à la midinette. Les mélodies sont très bien, comme ailleurs. Ce qui plait tient aussi à tout ce que dégagent ces performances.

Selon vous, en quoi le public des dance cover se distingue-t-il de celui des dramas ?
Sue 
: Les chorégraphies et les dance covers attirent quand même surtout les jeunes, que ce soit les adolescents ou jeunes adultes. Il y a bien sûr aussi des personnes plus âgées comme moi – j’ai 36 ans – mais le public reste quand même assez jeune. Le public des dramas est un peu plus âgé, plus posé. Ces deux publics ont une recherche un peu différente. Il arrive souvent que les personnes commencent par la musique pour partir ensuite à la découverte de tout le reste. Ils se passionnent finalement pour le pays et la culture en elle-même.

Propos recueillis par Caroline et Elodie Leroy

Site de Bonjour Corée 
Page Facebook de Bonjour Corée 
Compte Instagram de Bonjour Corée 
Compte Twitter de Bonjour Corée

Share.