Kpop World Festival 2017 sur Twitter: les géants du web lorgnent sur la Kpop

0

Le 29 septembre dernier, le soft power sud-coréen a franchi une nouvelle étape. Diffusé en live streaming sur Twitter, c’est-à-dire en direct sur le réseau social, le K-pop World Festival 2017 a réuni plus de 8 millions de spectateurs à travers le monde. Une initiative qui confirme l’attrait de la Kpop culture et l’intérêt qu’elle suscite auprès des géants du web américains.

Le Kpop World Festival, c’est quoi ?

Soutenu par le Ministère des affaires étrangères sud-coréen et plusieurs organisations gouvernementales, cet événement annuel se tient depuis 2011 à Changwon, en Corée du Sud, et se présente comme un gigantesque concours de covers de K-pop, soit une compétition voyant des amateurs effectuer des prestations de danse et de chant. Outre des participants en provenance des quatre coins du monde, l’événement convoque quelques grands noms de la scène musicale coréenne pour des performances live. Le festival est retransmis sur KBS World, émanation de KBS, la chaîne publique coréenne (équivalent de notre France Télévision).

kpop world festival 2017 twice Cette année, le Kpop World Festival 2017 comptait parmi ses invités deux des groupes les plus en vue : le girls band Twice, dont les clips font partie des plus regardés sur YouTube, et le boy group BTS, que l’on ne présente plus, si ce n’est pour rappeler qu’ils ont remporté cette année le Top Social Artist Award aux Billboard Artist Awards 2017. Étaient également présents la chanteuse Ailee et les groupes NCT 127, Monsta X et Astro.

Quant aux participants aux concours de danse et de chant, qui ont souvent été auditionnés dans leur pays d’origine, ils venaient entre autres des Etats-Unis, du Canada, de Madagascar, du Pérou, de Malaisie, de Russie ou encore du Nigeria !

Engagement massif dans le monde entier

Chaque année, KBS retransmet les performances du festival sur sa chaîne YouTube KBS World TV Channel. La nouveauté cette année est que le festival était également retransmis en direct sur Twitter grâce au service live streaming du réseau social. Il suffisait de se connecter à l’adresse KBS.twitter.com, ou sur le compte twitter de @KBSWorldTV. Il va sans dire que les internautes se sont déchaînés sur le hashtag #KWF2017 !

La diffusion a enregistré un engagement massif de la part des internautes du monde entier, puisque 8 millions de fans de Kpop étaient scotchés à Twitter ce jour-là. Les spectateurs coréens ayant la possibilité de voir le show sur KBS, ces 8 millions sont principalement des étrangers.

La Kpop attire les géants américains du web

Au passage, le réseau social Twitter joue une carte intéressante en s’emparant du phénomène Kpop, tout comme le font la plate-forme Netflix, avec son variety show d’investigation actuellement en tournage (avec Yoo Jae Suk et Suho (EXO) au casting), et Amazon, avec sa récente mini-série Final Life, dont le casting incluait Taemin (SHINee).

La Kpop culture, dont la diffusion en Occident a commencé il y a quelques années sur des plates-formes très spécialisées (Dramafever, Dramapassion et autres), serait-elle devenue le nouveau champ de bataille des géants américains du web ?

Là où les médias et les entreprises françaises du monde de l’audiovisuel optent pour le déni en évitant soigneusement d’évoquer le phénomène, si ce n’est pour le dénigrer, les médias et les entreprises américaines cherchent à croquer une part du gâteau et saisissent toutes sortes d’opportunités, décèlent dans un phénomène de niche les business juteux de demain et construisent des partenariats.

KBS, moteur de la mondialisation de la télé coréenne

Le Kpop World festival était également l’occasion, pour la chaîne publique KBS, de renforcer sa stratégie lorgnant vers la mondialisation de ses programmes. Pour rappel, après les dramas, le cinéma et la Kpop, les variety shows coréens ont été embarqués dans la vague Hallyu au début des années 2010. On ne compte plus les émissions télévisées téléchargées massivement à travers le monde (voir l’article « Les variety shows coréens, la nouvelle frénésie mondiale »).

KBS agit comme un véritable moteur en matière de mondialisation. Ce n’est pas un hasard si c’est précisément cette chaîne qui a décidé, il y a quelques années, de mettre à disposition gratuitement sur YouTube un certain nombre de ses programmes avec des sous-titres anglais.

D’autres chaînes ont également pris des initiatives d’ouverture : citons le partenariat entre tvN et Naver TV, qui avait produit l’excellent programme on-line New Journey to the West diffusé simultanément sur le web coréen et chinois, mais aussi les émissions de variétés comme l’Inkigayo de SBS, où les internautes du monde entier peuvent voter avant et pendant les live de leurs stars préférées sur les réseaux sociaux. Enfin, citons également Mwave, qui propose des live de Kpop en streaming – le teasing sur le « BTS Countdown » du 12 octobre, une émission spécialement consacrée au groupe, n’est pas passé inaperçu cette semaine sur les réseaux sociaux.

Si le marché chinois représentait jusqu’à récemment un débouché juteux pour la Kpop culture, le ban établi par le gouvernement chinois est venu compromettre la stratégie des grandes entreprises du secteur culturel coréen. Ce ban est très certainement l’une des raisons pour lesquelles les labels et chaînes coréennes mettent autant le paquet les partenariats américains.

A quand une appli permettant de regarder les programmes coréens en direct sur son téléphone dans le monde entier, avec des sous-titres customisés ?

Une fois de plus, la Corée du Sud nous donne une bonne leçon d’adaptation aux nouveaux modes de consommation et d’ouverture vers le monde extérieur.

Elodie Leroy

kpop world festival 2007 jooheon monsta xkwf 2017 twicekpop world festival park jiminkwf 2017 btsnct127 johnny kwf 2017

Share.