Disponible sur Netflix, le film Forgotten met en scène Kang Haneul et Kim Mu Yeol dans un thriller paranoïaque et inquiétant. Si le film bénéficie d’un scénario habile et réserve de belles scènes d’angoisse psychologique grâce à une réalisation classieuse, le dénouement ne nous a pas entièrement convaincues.

forgotten netflixJin Seok (Kang Haneul), un étudiant de 21 ans, emménage dans une nouvelle maison avec ses parents et son frère aîné, Yoo Seok (Kim Mu Yeol), auquel il voue admiration et affection. Peu de temps après, des événements étranges se produisent dans la demeure. Un jour, il assiste impuissant au kidnapping de Yoo Seok en pleine rue. Son frère revient dix-neuf jours plus tard sans aucun souvenir de l’incident. Jin Seok décide alors d’enquêter.

Sorti en Corée en novembre 2017, Forgotten est un long métrage dirigé par Jang Hang Jun, réalisateur et scénariste du drama Sign, également crédité aux scénarios de Harvest Villa et de The King Of Dramas. Pour l’anecdote, Jang Hang Jun est aussi connu pour être le mari de la célèbre scénariste Kim Eun Hee (Signal, Kingdom).

Dès les premières scènes de Forgotten, Jang Hang Jun démontre un réel savoir-faire en matière de thriller à suspense. Ambiance hitchcockienne, style visuel chiadé cultivant les zones d’ombre et maîtrise du rythme font de la première heure de Forgotten un concentré de scènes inquiétantes, dans lesquelles la banalité du quotidien devient une source de tension.

> Lire aussi | Maniac (Netflix): Emma Stone et Jonah Hill nous font rêver et délirer

A l’étage de la chambre des deux jeunes hommes, au fond du couloir, se trouve une pièce interdite qui cristallise bientôt les peurs de Jin Seok. Ce dernier entend parfois des bruits suspects en pleine nuit. Si le film évite la débauche d’effets de sursaut, je vous avoue qu’une scène nocturne m’a arraché un cri. De manière amusante, elle m’a fait penser à quelques moments croustillants de la récente série américaine The Haunting of Hill House, qui joue aussi la carte de la pièce secrète.

forgotten kang haneulA l’exception de ce moment, Forgotten privilégie les ressorts du thriller traditionnel, qui s’appuient sur la proximité du spectateur avec le personnage principal, dont le point de vue articule le récit. Le réalisateur peut compter sur le jeu d’acteur sensible de Kang Haneul (Misaeng, Moon Lovers), qui possède une palette d’expressions suffisamment riche pour laisser planer le doute sur la santé mentale du personnage. Jin Seok est-il fou ou bien est-il sur le point de mettre à jour une machination ?

> Lire aussi | Critique de Blood and Ties, thriller coréen avec Son Ye Jin

Kang Haneul trouve un excellent partenaire de jeu avec Kim Mu Yeol (My Beautiful Bride), ambigu à souhait, et qui apporte à Yoo Seok un réel mystère en jouant sur le registre du personnage double-face. Yoo Seok est-il le gentil boyscout à lunettes toujours disposé à aider son petit frère ou l’homme froid à la démarche de caïd que Jin Seok entrevoit parfois entre deux accès d’angoisse ?

L’un des meilleurs moments du film est une scène quasi muette au cours de laquelle Jin Seok suit Yoo Seok dans la rue. La mise en scène, qui renvoie aux vieux thrillers de Brian De Palma, utilise habilement la musique et les décors labyrinthiques de la ville pour nous tenir en haleine.

N’ayez crainte, le dernier tiers de Forgotten vous apportera toutes les réponses sur les obsessions de Jin Seok. Le réalisateur fait d’ailleurs preuve d’un certain génie en dévoilant le pot-aux-roses à travers un plan très bien pensé devant un miroir.

Si le puzzle qui se reconstitue devant nos yeux utilise l’action à bon escient pour renforcer la peur qui saisit Jin Seok quand vient le moment des révélations, il est dommage que le film amorce alors un tournant vers le mélodrame. Le scénario s’enlise vers la fin dans un dénouement exagéré et peu convaincant, qui nous renvoie aux thrillers coréens les plus nihilistes des années 2000. Les excès lacrymaux avaient alors leur raison d’être, mais ils sont aujourd’hui passés de mode. Et surtout, ils viennent un peu gâcher la fête.

A défaut d’être mémorable, Forgotten demeure un thriller de bonne facture, devant lequel l’amateur du genre passera un bon moment, et qui réserve son comptant de moments bien stressants. Un film à regarder pour se coller quelques frissons et profiter d’une belle mise en scène. Et bien sûr pour Kang Haneul et Kim Mu Yeol.

Elodie Leroy

> Lire aussi | Analyse de ‘Stoker’, un thriller de Park Chan Wook avec Nicole Kidman

forgotten film coréen