Devenu l’un des acteurs coréens les plus populaires, Park Seo Joon fait une double offensive au cinéma et à la télévision en 2019.

Après son apparition dans Parasite, Park Seo Joon affrontera le Mal dans The Divine Fury, un film fantastique qui surfe sur la mode des thrillers de possession démoniaque. Mais ce n’est pas tout. Il vient aussi de signer pour Itaewon Class, un drama de la chaîne JTBC dans lequel il interprétera un homme qui ouvre un restaurant après avoir fait de la prison.

Connu pour ses talents dans la comédie romantique, Park Seo Joon développe son registre avec ces deux projets radicalement différents, mais qu’il n’a pas choisis au hasard.

Park Seo Joon, le romantique

Remarqué en 2014 dans le drama A Witch’s Love, où son personnage vit une aventure avec une femme de quinze ans son aînée, Park Seo Joon conquiert le cœur du grand public l’année suivante avec un second rôle d’écrivain dans le drama Kill Me, Heal Me. La même année, il fait partie des acteurs prêtant leurs traits au personnage aux mille visages du film The Beauty Inside.

Depuis, son ascension est fulgurante au cinéma comme à la télévision, au point que tout le monde se l’arrache.

Les plus beaux acteurs coréens : Park Seo Joon
Park Seo Joon dans Kill Me, Heal Me (MBC)

Avec son sourire enfantin et son allure classieuse, Park Seo Joon se forge une image romantique à travers différents styles de dramas. Du haut de ses 1m85, il est capable de se fondre aussi bien dans la peau du guy next door que d’incarner le partenaire romantique idéal.

Nous le retrouvons successivement en rédacteur en chef prétentieux mais attachant dans la délicieuse comédie She Was Pretty, en héros téméraire dans le sageuk Hwarang, mais aussi en employé lambda qui s’essaie aux Mixed Martial Arts dans Fight For My Way.

Park Seo Joon dans Fight For My Way (KBS2, Netflix)

Le choix de Fight For My Way, qui s’intéresse à des trentenaires qui n’ont pas « réussi », mais qui poursuivent leurs rêves, s’avère très habile : le drama lui permet de renforcer sa cote romantique, de montrer d’autres facettes de son jeu avec des scènes réalistes, mais aussi d’affirmer son potentiel d’acteur d’action avec des scènes de combat difficiles.

> Lire aussi | Critique : Fight For My Way, avec Park Seo Joon et Kim Ji Won

En 2018, Park Seo Joon continue de capitaliser sur la romance avec What’s Wrong With Secretary Kim?, dans lequel il interprète un vice-président d’entreprise imbu de sa personne, qui entreprend de séduire sa charmante secrétaire jouée par Park Min Young. Le drama est notamment célèbre pour ses longues scènes de baiser réussies entre les deux acteurs.

Park Seo Joon embrasse Park Min Young
Park Seo Joon et Park Min Young dans Why Not Secretary Kim? (tvN)

Gendre idéal pour Bong Joon Ho

Au cinéma, Park Seo Joon diversifie son registre avec Midnight Runners, un film écrit et réalisé en 2017 par Kim Joo Hwan. Il interprète un étudiant à la Korean National Police University, un rôle qui lui vaut une reconnaissance de Best New Actor aux Daejong Film Awards.

Récemment, il était de passage dans Parasite, le film de Bong Joon Ho qui a obtenu la Palme d’Or au Festival de Cannes 2019. C’est par son personnage de tchatcheur au style BCBG que le drame arrive : c’est lui qui souffle l’idée de l’arnaque à Ki Woo (Choi Woo Sik) et lui offre la fameuse pierre !

Park Seo Joon dans Parasite, de Bong Joon Ho

Bong Joon Ho a choisi la bonne personne pour jouer cet arnaqueur capable d’inspirer confiance à n’importe qui. “Le réalisateur Bong Joon Ho m’a dit que s’il avait une fille, il voudrait la marier avec moi. Je pense que c’est parce qu’il n’a pas de fille !”, plaisantait récemment Park Seo Joon dans l’émission Park Sun Young’s CineTown, sur SBS POWER FM.

> Lire aussi | Parasite, de Bong Joon Ho : notre analyse

Park Seo Joon face au démon

L’acteur revient dans les salles obscures coréennes dès le 31 juillet 2019 avec The Divine Fury, dans lequel il tient le premier rôle. Vêtu d’une soutane de prêtre catholique, il s’associera avec le vétéran Ahn Sung Ki (Silmido, Unbowed) pour affronter un démon qui ambitionne de plonger le monde dans le chaos. Woo Do Hwan (Save Me, Mad Dog), valeur montante au cinéma et à la télévision lui aussi, fait également partie du casting.

사자 박서준
Park Seo Joon dans The Divine Fury, de Kim Joo Hwan

The Divine Fury surfe sur la vague des histoires de possessions démoniaques en série lancée par l’excellent drama The Guest, suivi de Priest et Possession sur OCN.

Les bandes-annonces laissent présager d’un film d’horreur à la fois sombre et visuellement chiadé – les effets spéciaux en imposent. The Divine Fury a déjà reçu les éloges du cinéaste américain Francis Lawrence, réalisateur de Hunger Games 2, 3 et 4, qui n’a pas manqué de souligner la qualité de jeu des acteurs.

The Divine Fury marquera également les retrouvailles de Park Seo Joon avec le réalisateur Kim Joo Hwan, qui l’avait dirigé dans Midnight Runners. Nous y croiserons également l’acteur Choi Woo Sik, alias Ki Woo dans Parasite, pour une participation sympathique, ce qui fait écho de manière amusante au cameo de Park Seo Joon dans le film de Bong Joon Ho.

Park Seo Joon régale son public

Fin 2019, Park Seo Joon investira de nouveau le petit écran avec Itaewon Class, un drama de Kim Sung Yoon (Moon Lovers) prévu sur la chaîne câblée JTBC. Il campera Park Sae Roy, un homme qui a fait de la prison après avoir voulu venger la mort de son père, et qui décide d’ouvrir un restaurant.

Park Seo Joon dans The Beauty Inside, de Baek Jong Yeol

Adapté du webtoon du même nom de Jo Gwang Jin (publié entre 2016 et 2018 via webtoon.daum.net/webtoon), Itaewon Class sera également le tout premier drama produit par Showbox, société de production et de distribution de films.

Cette information a toute son importance. Le fait qu’une telle société, spécialisée dans l’industrie cinématographique, investisse le monde des dramas témoigne de la montée en prestige des ces derniers dans le monde de l’Entertainment.

Hallyu star avant tout

Entre The Divine Fury et Itaewon Class, Park Seo Joon sera omniprésent sur les écrans coréens au second semestre 2019, et personne ne s’en plaindra.

Repris de justice, chasseur de démon, combattant romantique, salaryman en costume-cravate… Park Seo Joon élargit peu à peu son registre. Son succès, amplement mérité, s’étend d’ailleurs largement au-delà des frontières de l’Asie : en France comme aux États-Unis, tous les amateurs de dramas ne connaissent que lui !

Elodie Leroy

> Lire aussi | Melting Me Softly : Ji Chang Wook nous fera fondre dans son nouveau drama