Preview ciné : ‘City of Violence’, le nouveau Ryu Seung Wan !

0

Le nouveau film d’action de l’acteur/réalisateur Ryu Seung Wan promet de déménager ! Tourné pour un budget de 2,7 millions de dollars, City of Violence fait partie de la nouvelle vague de films en HD produite par CJ Entertainment et initiée avec le dernier projet de Park Chan Wook, I am a Cyborg. But That’s OK. Cette méthode permet non seulement d’économiser sur le budget, mais aussi sur les délais puisque le tournage de City of Violence n’a débuté qu’en février dernier ! Initialement prévu pour juin 2006, il est finalement sorti le 25 mai dans les salles coréennes. Et l’excellente nouvelle, c’est que le film vient d’être vendu au Marché du Film de Cannes à destination de 20 pays, asiatiques, américains et européens… dont la France !

City of Violence (Jjakpae en version originale) réunit à l’affiche le réalisateur lui-même – que l’on n’avait pas vu dans un vrai rôle depuis Oasis (Lee Chang Dong) en 2002 mais dont on pouvait tout de même apprécier un petit caméo dans le Lady Vengeance de Park Chan Wook – et l’acteur/chorégraphe Jeong Du Hong. Pour rappel, Jeong Du Hong, qui a débuté sa carrière en tant que cascadeur, est LE chorégraphe/directeur d’action incontournable du cinéma coréen. On le retrouve au générique de productions prestigieuses telles que Frères de Sang (Kang Je Gyu, 2004), Fighter in the Wind (Yang Yun Ho, 2004), Silmido (Kang Woo Suk, 2003), Tube (Baek Woon Hak, 2003), Natural City (Min Byung Chun), Champion (Kwak Kyung Taek, 2002) et bien sûr No Blood no Tears (2002) et Arahan (2004), deux films de Ryu Seung Wan. Il n’est pas rare de le retrouver à l’affiche de certains de ces films, mais City of Violence lui offre cette fois la primeur d’un premier rôle.

city_of_violence_01Décidément sur tous les fronts, Ryu Seung Wan signe le scénario de City of Violence avec Lee Won Jae, le scénariste de Blood Rain de Kim Dae Sung, et Kim Jeong Min, le scénariste de Tube. Trois scénaristes, rien que ça, pour un film pourtant absolument dénué de prétention aux dires de Ryu Seung Wan et Jeong Du Hong. L’histoire est en effet simple comme bonjour, se réclamant a priori du thème de la vengeance musclée le plus basique qui soit.

Le policier Tae Su (Jeong Du Hong) rentre dans sa ville natale pour assister aux funérailles d’un ami, vraisemblablement exécuté par les membres d’une organisation criminelle. Décidé à retrouver coûte que coûte les coupables, il entame une enquête aux côtés de Seok Hwan (Ruy Seung Wan). On devine évidemment que ça ne va pas se passer comme sur des roulettes pour nos deux héros.

city_of_violence_13Et pour cause : City of Violence est un film 100% action et arts martiaux. Pas des arts martiaux digitaux, non, de la vraie baston délirante et saignante qui évoque davantage la barbarie des scènes d’anthologie de No Blood No Tears que l’atmosphère bon enfant d’Arahan.

Nos deux comédiens et artistes martiaux ont ainsi tout le loisir de s’en donner à cœur joie pour notre plus grand plaisir, si l’on en croit la bande-annonce que nous propose le site officiel du film, www.zzakpai.com. Une bande-annonce survoltée qui prouve au passage qu’il existe des manières plus originales de marier arts martiaux et hip hop que les piteuses tentatives de Joel Silver aux États-Unis…

En attendant l’arrivée prochaine de City of Violence dans nos salles ou, le cas échant, dans nos bacs DVD, voici une petite galerie d’affiches (conçues dans un style BD très avenant) et de photos pour se faire une idée de l’ambiance de ce qui s’annonce comme le plus pur film d’action coréen de l’année 2006.

Caroline Leroy

Article publié sur DVDRama.com le 31 mai 2006

city_of_violence_poster_03city_of_violence_poster_09

Share.