Ce film d’épouvante coréen promet de nous faire trembler avec son intrigue de placard hanté. Teaser sous-titré en anglais.

Dans The Closet, Ha Jung Woo interprète un père de famille, Sang Won, dont la femme meurt brutalement dans un accident. Sang Won peine de plus en plus à communiquer avec sa fille, Yi Na (Heo Yool). Dans l’espoir qu’un changement de lieu de vie sera salutaire, il emménage dans une nouvelle maison. Mais la situation empire : désormais, Yi Na prétend avoir un ami imaginaire et reste constamment à proximité d’un placard. Un jour, Yi Na disparaît. Sang Won rencontre alors d’un homme mystérieux, Kyung Hoon (Kim Nam Gil), qui prétend que sa fille se trouve dans le placard.

L’idée du placard hanté est une source de peur nocturne universelle pour les enfants, comme en témoigne le célèbre conte La Sorcière du Placard au Balais – qui a terrifié l’autrice de ces lignes quand elle était petite ! Quant au principe de l’ami imaginaire, il n’est pas nécessairement inquiétant en soi, puisque beaucoup d’enfants un peu seuls s’inventent un copain invisible avec lequel ils sont les seuls à pouvoir communiquer. Là où la situation devient problématique, c’est lorsque des bruits étranges s’échappent du vieux placard auquel semble relié cet ami imaginaire…

Si la mise en scène de The Closet s’avère aussi réussie que dans la bande annonce, qui joue à fond les manettes la carte des grincements et des recoins sombres, le film devrait nous coller quelques frissons. L’intrigue suggérée par le synopsis, qui joue la carte de la communication entre un enfant et l’au-delà, renvoie à des classiques du genre comme Poltergeist (Tobe Hopper), mais aussi au récent Mama (Andrés Muschietti).

Ha Jung Woo dans The Closet

Au casting de ce film d’épouvante écrit et réalisé par Kim Kwang Bin, dont c’est le premier long métrage, nous retrouvons Ha Jung Woo, acteur coréen versatile connu pour la franchise Along With The Gods et le thriller The Chaser (Na Hong Jin). Ha Jung Woo fait un changement de registre radical après le film catastrophe Ashfall (ou Baekdusan), qui est sorti le 19 décembre 2019 et bat des records au box-office coréen.

> Lire aussi | The Cursed : teasers de la série d’horreur de tvN

Si son nom est synonyme de carton, Ha Jung Woo s’essaie avec The Closet à un genre moins propice aux succès commerciaux. Un acteur dont le dernier film a attiré 4 millions de spectateurs en moins d’une semaine peut largement se permettre cette petite prise de risque !

Kim Nam-Gil dans The Closet

Autre tête d’affiche, l’acteur Kim Nam Gil diversifie une fois encore son registre après avoir été récompensé d’un Daesang du Meilleur Acteur aux SBS Drama Awards 2019 – on se souvient encore de son discours touchant prononcé lors de la cérémonie. Il était récompensé pour sa performance dans la série The Fiery Priest, dans laquelle il interprétait un prêtre caractériel aux multiples facettes et se révélait à la fois très drôle et sacrément charismatique.

Il est plutôt amusant de revoir Kim Nam Gil dans une histoire reliée à la religion (il semble qu’il interprète un exorciste), dans une ambiance qui s’annonce radicalement différente !

Heo Yool dans The Guest (OCN, 2018)
Heo Yool dans The Guest (OCN, 2018)

Enfin, la petite fille est interprétée par Heo Yool, une enfant actrice particulièrement douée. Remarquée en 2018 pour son rôle poignant dans le drame Mother, elle était également, la même année, l’une des victimes du démon dans la série d’exorcisme The Guest – elle délivrait une performance impressionnante dans le rôle de l’enfant possédée. The Closet lui permet de faire ses premiers pas au cinéma dans un rôle qui devrait une nouvelle fois nous donner la chair de poule…

The Closet arrivera dans les salles coréennes le 5 février 2020. Nous n’avons pas encore d’information sur une potentielle sortie française, mais l’existence d’une bande annonce sous-titrée en anglais est plutôt bon signe. Nous vous tiendrons bien entendu au courant.

Elodie Leroy

Lire aussi | Call : l’actrice Park Shin Hye s’essaie au thriller