L’acteur Ahn Hyo Seop était-il la bonne personne pour reprendre le premier rôle de la célèbre série médicale coréenne ? Pas sûr.

La politique de recrutement de l’hôpital Doldam file un mauvais coton. Tel est le constat qui nous vient à l’esprit après les quatre épisodes d’exposition de Dr Romantic 2, dans lequel l’inimitable Kim Sabu, toujours brillamment interprété par Han Suk Gyu, recrute deux nouveaux médecins interprétés par Ahn Hyo Seop et Lee Sung Kyung. Si le démarrage de cette nouvelle saison recrée efficacement l’ambiance de la précédente et délivre déjà quelques scènes spectaculaires, les nouveaux personnages souffrent d’une caractérisation clichée et d’une interprétation peu convaincante.

La série Dr Romantic Saison 2

Synopsis : Après le départ de ses trois plus brillants médecins, le service chirurgie de l’hôpital Doldam accueille deux jeunes recrues : Seo Woo Jin (Ahn Hyo Seop), qui affiche un visage cynique mais possède des talents exceptionnels, et Cha Eun Jae (Lee Sung Kyung), une chirurgienne talentueuse mais qui ne supporte par l’échec. Les deux jeunes gens se confrontent à la personnalité particulière de Boo Yong Joo (Han Suk Gyu), alias Kim Sabu.

Bienvenue à l’hôpital Doldam

Trois ans après la saison 1, la série Dr Romantic, également connue sous le titre Romantic Doctor, Teacher Kim, est de retour pour une saison 2 de 32 épisodes d’une demi-heure, dont les quatre premiers étaient diffusés les 6 et 7 janvier 2020 sur SBS. Le démarrage en Corée est un carton, puisque les premiers épisodes ont respectivement réalisé des scores de 14,9% et 18%, ce qui démontre à quel point cette séquelle était attendue.

Avant d’aborder les éléments qui fâchent, il convient de rendre hommage à l’équipe de production et à l’ensemble d’acteurs présents dans la saison 1 pour avoir su recréer l’univers de la série.

Han Suk Kyu dans Dr Romantic 2

Nous nous réjouissons ainsi de retrouver Kim Sabu lui-même, le docteur aux idéaux romantiques dont il est question dans le titre. L’acteur Han Suk Gyu, vu récemment dans le polar Watcher, semble prendre un réel plaisir à interpréter ce chirurgien lunatique et asocial, amateur de musique pop des années 70, de scalpels et de joutes verbales ironiques. Comme dans l’opus précédent, il fait un patron peu commode pour les nouveaux venus dans l’hôpital.

Nous retrouvons aussi avec joie la galerie de personnages secondaires qui nous avait tellement plu dans l’opus précédent. Chapeau à l’équipe d’avoir fait revenir tous ces acteurs, de Kim Min Jae (Tempted) en infirmier toujours aussi charmant à Im Won Hee (Strong Woman Bong Soon) en hôte d’accueil aux manières désuètes, en passant par Jin Kyung (It’s Ok, That’s Love) en infirmière en chef, Kim Hong Fa (Squad 38) en directeur ou encore Jang Hyuk Jin (Vagabond) en médecin fumiste.

Cerise sur le gâteau, Choi Jin Ho (No Mercy) fait lui aussi son grand retour dans le rôle du président Do, qui promet une fois de plus de jouer les empêcheurs de tourner en rond !

Scènes d’action chirurgicales

Auréolé du succès de la série d’action Vagabond, le réalisateur Yu In Sik dispose d’un budget confortable pour Dr Romantic 2 et cela se voit à l’écran. Toujours épaulé par le chef opérateur Lee Gil Bok, son fidèle collaborateur, il réussit à recréer le style visuel qui faisait l’identité et la beauté plastique de Dr Romantic Saison 1, dont les couleurs chaudes et les jeux de lumière splendides sublimaient notamment les scènes d’opération.

A propos de scènes de chirurgie, Dr Romantic Saison 2 commence sur les chapeaux de roues en envoyant du lourd dans ce domaine. Comme dans la saison 1, les opérations constituent ainsi des scènes d’action à part entière. Il suffit de regarder celle de l’épisode 4, où les jeunes gens doivent assister Kim Sabu dans une opération à rebondissements, pour comprendre que la barre a été placée très haut. Au réalisme des situations et à la rapidité des gestes chirurgicaux s’ajoutent des effets spéciaux bluffants.

Nous remarquons au passage que la censure, qui avait sévi dans les premiers épisodes de la saison 1, semble épargner la série, puisque les coupures au scalpel sont filmées en gros plan sans que les images soient floutées. A l’heure où les dramas coréens se mondialisent grâce à Netflix, la censure coréenne sur les lames de couteau serait-elle en voie de s’assouplir ?

Malaises amoureux en salle d’opération

S’agissant du suspense et de la réalisation, Dr Romantic 2 tient donc ses promesses pour le moment. C’est sur le plan de l’écriture que ce démarrage est une déception. Si les enjeux posés dans ces quatre premiers épisodes s’avèrent acceptables, à défaut d’être originaux, l’introduction de nouveaux protagonistes dans l’univers de la série est un semi-échec.

L'acteur coréen Han Suk Gyu (Dr Romantic 2)

Le premier problème vient de la caractérisation des docteurs Seo Woo Jin et Cha Eun Jae, les personnages respectifs d’Ahn Hyo Seop et de Lee Sung Kyung. Autant vous prévenir tout de suite : les bases de la relation qui s’ébauche entre les deux jeunes gens placent le personnage féminin en situation d’infériorité par rapport à son collègue.

D’un côté, le caractère déplaisant et arrogant de Woo Jin est compensé par ses compétences exceptionnelles et un passé de lanceur d’alerte qui glorifient sa personne. De l’autre côté, la jeune femme se montre non seulement prétentieuse, ce qui la rend profondément antipathique, mais on se demande véritablement en quoi elle est censée être douée comme on nous le prétend.

Dr Romantic Saison 2 : Lee Sung Kyung

En effet, Eun Jae souffre de nausées chroniques en salle d’opération, des malaises qui la rendent tout bonnement et simplement inapte à exercer la moindre chirurgie. D’ailleurs, comment a-t-elle pu avoir son diplôme ? Le mystère reste entier. Une chose est sûre, son collègue masculin est plus compétent qu’elle et se retrouve en deux temps trois mouvements à la porter sur son dos, sans que la jeune femme n’ait jamais rien accompli… On a connu plus féministe.

A ce propos, affubler le personnage féminin d’un blocage à la manière de Yoon Seo Jung (Seo Hyun Jin dans la saison 1) est une vraie maladresse de la part de la scénariste Kang Eun Kyung. Cette similitude nous oblige à comparer les deux personnages. Cha Eun Jae est forcément perdante.

A ces set-ups ratés s’ajoutent un début de romance qui relève plus de la bluette adolescente que de la séduction entre adultes. Quand Woo Jin se penche sur Eun Jae comme s’il allait l’embrasser pour se retirer au dernier moment, on ne peut s’empêcher de se demander quel est son problème. Ce type de scène passe sans difficulté dans un drama romantique de lycée, mais fait tâche dans une série qui affiche par ailleurs une certaine maturité.

Revenons trois ans en arrière. Rappelez-vous du premier baiser (volé) entre Kang Dong Joo et Yoon Seo Jeong. Les paroles et les gestes de Kang Dong Joo, le regard de Yoo Seo Jeong, le contact physique sensuel… C’était quand même autre chose ! Yoo Yeon Seok déployait un charme fatal dans cette scène et passait à l’acte, là où Ahn Hyo Seop se comporte comme un ado coincé qui n’ose pas embrasser une fille, mais ne respecte pas non plus sa partenaire.

Ahn Hyo Seop peu convaincant

L’interprétation des deux acteurs n’arrange pas nos affaires. Entre les deux, Lee Sung Kyung, qui a ses preuves dans Weightlifting Fairy Kim Bok Joo, est bien entendu la meilleure actrice. Le problème est que son jeu mise sur des expressions cartoonesques en décalage avec les enjeux de l’histoire. En d’autres termes, ce ne sont pas ses qualités d’actrice qui sont à mettre en doute, mais un choix d’interprétation à côté de la plaque.

Pour Ahn Hyo Seop, c’est une autre histoire. Si l’acteur avait joliment endossé le rôle de second lead dans Still 17, la débâcle Abyss aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Il est vrai que le réalisateur d’Abyss semblait répondre aux abonnés absents, comme s’il n’y avait pas de capitaine dans le bateau et que les acteurs évoluaient en roue libre. Malheureusement, Dr Romantic 2 confirme nos craintes : Ahn Hyo Seop n’a pas la carrure d’un premier rôle. Son jeu n’est pas mauvais en soi, mais il est fade et beaucoup trop limité.

En outre, nous n’avons rien contre le fan service sur les acteurs, bien au contraire. Toutefois, quand le scénario introduit une histoire de blessure à l’abdomen uniquement pour permettre à l’acteur principal de dévoiler ses abdos à la moindre occasion, le personnage n’en ressort pas grandi.

Ahn Hyo Seop dans Dr Romantic 2

Il faut espérer que la rencontre d’Ahn Hyo Seop avec le grand Han Suk Gyu tirera ses compétences d’acteur vers le haut et lui permettra de dévoiler d’autres charmes. Les deux hommes ont d’ailleurs, dans ces premiers épisodes, quelques échanges au cours desquels Ahn Hyo Seop apporte un peu plus de conviction et de matière à son interprétation. Nous comptons sur Han Suk Gyu pour le bousculer un peu, voire le pousser dans ses retranchements !

En attendant Do In Beom…

D’autres personnages font leur entrée dans l’univers de l’hôpital Doldam. So Ju Yeon (I Hate Going to Work) interprète la médecin Yoon A-Reum, qui semble avoir tapé dans l’œil de l’infirmer Park, et Yoon Bo Ra (Hwayugi: A Korean Odyssey) fait une entrée discrète dans le rôle de l’infirmière Joo Young Mi. Shin Dong Wook (Live) occupe quant à lui au casting la place de second rôle laissée vacante par Yang Se Jong. Il ne devrait cependant pas souffrir de l’effet de comparaison, puisque la caractérisation de son personnage n’a rien à voir avec celle de Do In Beom.

A propos de Do In Beom, il n’a pas échappé aux fans de Yang Se Jong, lors des récents SBS Drama Awards 2019, que celui-ci arborait une coupe de cheveux similaire à celle qu’il portait dans la saison 1 de Dr. Romantic (oui, il s’est coupé les cheveux après son sublime photoshoot pour Elle !). Peut-on espérer un caméo dans un prochain épisode ? Les paris sont ouverts. Ce serait un joli cadeau pour les fans de la série.

Elodie Leroy

Lire aussi | Dr Romantic 2 : la critique complète