Le nouveau drama de Lee Min Ho arrive à grands pas sur SBS et sur Netflix. L’occasion de faire un point sur les informations disponibles.

Pour les amateurs de séries coréennes, pas de doute possible : The King: Eternal Monarch est l’un des événements de l’année. D’abord parce que le scénario est signé Kim Eun Sook, à qui l’on doit les blockbusters Mr. Sunshine, Goblin, Descendants of the Sun ou encore The Heirs. Ensuite, parce que le casting glamour a tout pour séduire : Lee Min Ho, l’acteur de The Heirs, et Kim Go Eun, l’héroïne de Goblin, tiennent le haut de l’affiche. A trois semaines de la diffusion, deux teasers et une pelletée de jolis visuels sont disponibles. La date de sortie est elle aussi enfin annoncée.

Lire aussi | Avis à chaud : Lee Min-Ho radieux dans The King: Enternal Monarch

Ci-dessous, le teaser officiel de The King: Eternal Monarch sous-titré en anglais proposé le 12 avril par The Swoon, la chaîne de Netflix dédiée aux dramas asiatiques (teasers 1 et 2 en bas de page) :

L’histoire de The King : Eternal Monarch

Deux noms de réalisateurs sont crédités au générique de The King: Eternal Monarch. Le premier est Baek Sang Hoon, qui est familier de l’univers de Kim Eun Sook puisqu’il est crédité en tant que second réalisateur sur Descendants of the Sun. Son CV inclut également le très esthétique Love in the Moonlight et Who are you: School 2015. Le second est Jeong Jee Hyun, qui a fait des merveilles l’année dernière sur la série Search: WWW, témoignant d’un sens visuel aiguisé.

L’intrigue de The King: Eternal Monarch plante son décor dans deux mondes parallèles. Le premier est un empire gouverné par Lee Gon (Lee Min Ho), tandis que le second est démocratie moderne dans laquelle vit l’inspectrice Jung Tae Eul (Kim Go Eun).

Pour éviter la catastrophe prévue par une entité malveillante, l’empereur Lee Gon s’associe avec Jang Tae Eul pour sceller la porte qui relie les deux mondes.

Romance par delà-les frontières

Plus de trois ans après Goblin, drama dans lequel un dokkaebi (ou goblin) tombait amoureux d’une mortelle, Kim Eun Sook revient vers le cocktail fantastique/romance avec une histoire d’amour par-delà les frontières entre deux univers.

Le thème n’est pas entièrement nouveau, puisqu’il est également au cœur de W: Two Worlds Apart, mais The King: Eternal Monarch devrait prendre une tournure plus romanesque. C’est du moins ce que suggère la bande annonce sous-titrée dévoilée plus haut.

Nous n’allons pas vous cacher qu’en découvrant les noms de Lee Min Ho et Kim Go Eun à l’affiche de The King: Enternal Monarch, nous avons eu le sentiment que l’univers de la scénariste tournait un peu en rond avec les mêmes acteurs.

Néanmoins, en regardant les teasers et les visuels, il faut reconnaître que la production a du style. Les décors sont travaillés, la cinématographie est superbe et la musique portée par un souffle lyrique. Une réelle poésie se dégage des images. Et il en faut pour donner vie aux histoires iconiques de Kim Eun Sook, dont la patte apparaît déjà sur ce plan où Lee Min Ho et Kim Go Eun se tiennent face à face sous les flocons de neige.

Lee Min Ho : le retour du roi

Nous sommes également curieuses de découvrir l’interprétation de Lee Min Ho. L’acteur fait son grand retour sur le petit écran un an après son service militaire, qui s’est achevé le 25 avril 2019.

Avant son départ, Lee Min Ho régnait en maître dans le monde des séries coréennes, auréolé qu’il était du succès du drama d’action City Hunter et des romances The Heirs et Legend of the Blue Sea. Au cinéma, il s’était essayé à un registre radicalement différent en jouant un gangster avec le thriller noir Gangnam Blues.

Le voici, impérial, dans le premier teaser de The King: Eternal Monarch :

Doubles rôles en série

Parmi les personnages que côtoie l’empereur Lee Gon, certains existent dans les deux mondes. Ainsi, l’actrice Kim Go Eun, dont c’est le troisième drama après Goblin et Cheese in the Trap, interprète deux personnages : la détective Jung Tae Eul dans le monde moderne et une hors-la-loi du nom de Luna dans l’empire de Lee Gon.

Chef de la garde personnelle de Lee Gon et meilleur ami de ce dernier, Jo Young aussi dans l’autre monde sous l’identité de Jo Eun Seob, un simple fonctionnaire. On attend beaucoup de la bromance entre les deux personnages !

Jo Young est interprété par Woo Do Hwan, acteur révélé dans Save Me et qui nous a récemment éblouis dans le sageuk My Country: The New Age.

Le casting comprend également Jung Eun Chae (la flic de The Guest), qui interprète Goo Seo Ryeong, premier ministre de l’empire. Toujours dans l’entourage de Lee Gon, l’actrice Kim Young Ok (Snowy Road) prête ses traits à No Ok Nam, une dame de la Cour qui a élevé l’empereur à la mort de ses parents. Dans le monde démocratique, Kim Kyung Nam (Come And Hug Me) campe Kang Shin Jae, un flic qui en pince pour Jung Tae Eul.

Quelle date de sortie pour The King: Eternal Monarch ?

Le drama sera diffusé sur SBS à raison de deux épisodes par semaine à partir du vendredi 17 avril 2020. Pour le découvrir avec des sous-titres français, il faudra se rendre sur la plateforme de streaming Netflix, qui a signé en 2019 un partenariat avec Studio Dragon pour produire et diffuser une série de contenus. Netflix a également déjà travaillé en partenariat avec SBS en diffusant le thriller d’action Vagabond en simulcast dans le monde entier.

A ce propos, précisons que Netflix est uniquement diffuseur sur ce drama. Contrairement à Kingdom ou Love Alarm, The King: Enternal Monarch n’est pas une série Netflix, pas plus que Vagabond ! Il reste à espérer que la France fera partie des pays concernés par cette date. Nous vous apporterons des précisions dès que possible à ce sujet.

[UPDATE 06/04] Les sites américains annoncent une sortie sur Netflix dès le 17 avril 2020, en simultané avec la diffusion coréenne. Les épisodes seront disponibles à raison de deux par semaine, le samedi et le dimanche.

[UPDATE 27/05] Après avoir entretenu le suspense pendant des semaines, Netflix France annonce enfin la sortie du drama The King: Eternal Monarch pour le 13 juin 2020.

Elodie Leroy

Sources : Soompi, Asianwiki, What’s On Netflix.

Lire aussi | 365: Repeat the Year : Nam Ji Hyun voyage dans le temps