Critique : ‘Planètes’, de Gorô Taniguchi – Episodes 6 à 9

0

L’aventure continue et les deux premiers épisodes de ce deuxième volume DVD de Planètes, Les écureuils lunaires et Une jeune extraterrestre donnent l’opportunité à nos amis éboueurs de faire de nouvelles rencontres : de sympathiques ninjas se taillent la part du lion dans le premier alors que le second, situé dans un hôpital lunaire où Hachimaki doit se remettre d’une jambe cassée, privilégie la poésie d’une amitié éphémère entre ce dernier et une jeune Lunarienne qui n’a jamais connu la Terre. Une jeune extraterrestre apparaît comme l’un des plus beaux épisodes depuis le début grâce à ce mélange de mélancolie et de joie de vivre qui caractérise la série et qui est ici exploité de la meilleure manière.

Les deux épisodes suivants nous donnent l’occasion de faire plus ample connaissance avec les personnages secondaires : l’indétrônable pilote Fee Carmichael est ainsi à l’honneur dans l’épisode 8, Là où tu dois être, tandis que le professeur de Hachimaki fait son entrée en scène dans le dernier épisode de ce volume, Regret.

planetes_07Planètes poursuit donc son petit bonhomme de chemin avec la même grâce et la même intensité. Les personnages ne cessent de gagner en épaisseur parce qu’on nous laisse les connaître un peu plus, tout en douceur, par petites touches. On remarquera avec plaisir, si ce n’est déjà fait, que le temps est loin où les séries de science-fiction laissaient gronder les réacteurs dans l’Espace. Dans Planètes, le réalisme est de mise et ce parti-pris sert grandement le drame : l’Espace est vide, silencieux et vertigineux. Vivement la suite !

Caroline Leroy

Article publié sur DVDRama.com le 7 septembre 2005

> Lire la critique des épisodes 1 à 5
> Lire la critique des épisodes 10 à 13
> Lire la critique des épisodes 14 à 17
> Lire la critique des épisodes 18 à 21
> Lire la critique des épisodes 22 à 26

planetes_06planetes_05

Share.