‘Initial D: First Stage’, de Noboru Mitsusawa – Episodes 10 à 13

0

Takumi semble avoir définitivement goût à la course et c’est une aussi bonne nouvelle pour ses amis que pour les spectateurs. Ces quatre épisodes confirment l’envol pris par Initial D dans les épisodes précédents. Les dessins ne sont toujours pas très jolis, le fait est indiscutable, mais qu’importe. Les sensations sont là. On se surprend même à attendre chaque nouvel épisode avec impatience, grâce à un excellent équilibre entre les scènes fortes, c’est à dire les courses, et les intrigues nébuleuses entre bandes rivales surexcitées. Ces quatre épisodes s’attardent sur les déboires de Itsuki avec la nouvelle voiture qu’il vient d’acquérir et dont on ne révèlera pas l’identité, ainsi que sur ses histoires sentimentales éminemment passionnantes.

Plus important, ce DVD volume 3 est marqué par l’entrée en scène du redoutable Shingo, numéro deux des NightKids, dont l’ego surdimensionné – décidément ! – le pousse à vouloir affronter Takumi à tout prix. On s’en doute, il n’a guère l’intention de venger Nakazato, le leader des NightKids vaincu par le jeune homme, mais tout simplement de prendre sa place. Takumi va-t-il craquer face à cet odieux personnage et abandonner son flegme légendaire ? Suspense.

initiald_1_14La bonne idée de Initial D est incontestablement le personnage même de Takumi. Comme la plupart des héros de séries pour garçons, Takumi a des allures de monsieur tout le monde, supposément bien de sa personne mais sans être extraordinaire. Il parle peu et semble détaché de tout. Mais cette apparence taciturne et discrète cache bien évidemment un redoutable combattant. La façon dont les autres vont peu à peu réaliser à qui ils ont véritablement affaire est particulièrement bien amenée tout au long de ces treize premiers épisodes. On a beau savoir qu’il est le meilleur – on le comprend bien avant les autres personnages – et qu’il y a de fortes chances pour qu’il remporte la course, on ne peut s’empêcher de se réjouir de la future humiliation que vont subir ses arrogants adversaires. Tout l’intérêt de chaque course réside dans le fait de savoir comment Takumi va gagner. Jusqu’ici, cela fonctionne à tous les coups !

En attendant, on peut se réjouir que personne n’ait l’idée de circuler sur le col d’Akina lors des affrontement titanesques qui s’y produisent chaque nuit… !

Caroline Leroy

Article publié sur DVDRama.com le 19 août 2005

> Lire la critique des épisodes 1 à 5
> Lire la critique des épisodes 6 à 9
> Lire la critique des épisodes 14 à 18
> Lire la critique des épisodes 19 à 22
> Lire la critique des épisodes 23 à 26

initiald_1_15initiald_1_13

Share.

Comments are closed.