Concert de l’Amitié franco-coréenne : au premier rang pour BTS !

0

Nous étions au Concert de l’Amitié franco-coréenne ! Intitulé « Echo des Musiques de Corée », ce concert réunissait plusieurs artistes coréens, parmi lesquels le groupe de K-pop BTS. En visite d’état, le Président Moon Jae In faisait partie des spectateurs. Invitées par le Centre Culturel Coréen, nous étions aux premières loges pendant ce spectacle qui nous a fait voyager dans le temps à travers les sons de la musique coréenne d’hier et d’aujourd’hui.


Le spectacle s’est déroulé le dimanche 14 octobre 2018 au Théâtre du 13ème Art, situé Place d’Italie dans le 13ème arrondissement de Paris. Nous arrivons sur place bien en avance, afin de prendre nos places le plus tôt possible. Après avoir patienté à l’extérieur, dans la file d’attente des invités, et assisté au déploiement policier qui précède l’arrivée de tout chef d’Etat, nous entrons dans le théâtre, papotons avec quelques personnes dans le hall et pénétrons dans la salle. Nous découvrons alors, à notre grande surprise, que nous sommes au tout premier rang, juste au milieu, à quelques mètres du centre de la scène !


Quelques minutes avant le début du spectacle, alors que les personnalités françaises prennent place dans la partie réservée aux célébrités – nous apercevons Fleur Pellerin et Jack Lang – l’effervescence se fait ressentir au sein de l’organisation : ovationné par le public, le Président Moon Jae In fait son entrée et s’installe avec son épouse au centre de la salle.

Le spectacle peut commencer. Il est présenté par Fabien Yoon, que nous avons récemment pu voir dans Mr. Sunshine, et par l’actrice Nam Gyuri (Heartless City). Le concert se découpe en trois parties : musique traditionnelle, musique fusion et musique populaire d’aujourd’hui.

Tandis que nos hôtes introduisent le concert de l’amitié franco-coréenne, nous apercevons dans l’ombre un musicien de dos, en train de prendre place derrière un rideau partiellement transparent. La troupe Sorisawi ouvre le concert avec un impressionnant morceau uniquement joué avec des tambours coréens, ou buk. Saisis par la puissance de l’instrument, les spectateurs écoutent religieusement les sons graves qui résonnent dans le théâtre.


Le segment réservé à la musique traditionnelle se poursuit avec la Compagnie du Centre National Gugak, un établissement riche d’une histoire millénaire qui préserve la tradition musicale coréenne. Les musiciens accompagnent deux magnifiques danseurs, un homme et une femme, pour la « Danse du couple de rossignols ». Celle-ci a été créée en 1828, sous l’ère Joseon, lors de la célébration du 40ème anniversaire de la reine Sunwon, épouse du roi Sunji. Nous restons fascinées par la grâce et la précision des danseurs et par la beauté des costumes.

La suite du concert nous permet de goûter au pansori, un art vocal emblématique de la Corée et que l’on peut comparer à l’opéra occidental. Sous-titré en français sur l’écran qui se trouve derrière la chanteuse et le joueur de tambour, l’extrait nous conte l’histoire tragique de Shimcheong, une jeune fille prête à se sacrifier pour son père aveugle. La chanteuse fait forte impression dans la salle avec sa voix puissante et son incroyable agilité vocale.


Le pansori permet de faire la transition avec le segment suivant, réservé à la musique fusion, alliant tradition et modernité. Le groupe Black String II mélange ainsi le chant pansori et le geomungo (instrument à cordes coréen) avec le jazz délivré par la batterie et le saxophone. Élégant, intense, atmosphérique, le son de Black Sting II – New Music Project envoûte littéralement la salle. Non seulement le style du groupe est très original, mais les performances sont de haut niveau, notamment celle de la chanteuse.

La scène accueille ensuite le duo nantais Moon Gogo, qui réunit la musicienne coréenne E’Joung-Ju, joueuse émérite de geomungo, et le Français Frédérico Pellegrini, ancien chanteur et guitariste du groupe The Little Rabbits. Cette alliance surprenante nous plonge dans une ambiance mélancolique et hypnotique avec La Chanson de Prévert et Chulgang.


Le dernier chapitre de ce voyage temporel en Corée est réservé à la musique pop d’aujourd’hui. Nous commençons par la chanteuse Kim Nayoung, connue pour ses émouvantes chansons de dramas. Vêtue d’une robe blanche, elle fait son entrée en scène en marchant, en toute simplicité, et en chantant Once Again du drama Descendants Of The Sun, avant d’enchaîner avec Because I Only See You, extrait du drama What’s Wrong With Secretary Kim. Son interprétation est accompagnée d’images montrant les couples vedettes de ces deux dramas, Song Joong Ki et Song Hye Kyo, puis Park Seo Joon et Park Min Young. Après tout, les dramas coréens représentent le nouveau souffle du romantisme à l’écran !

BTS at the france korean friendship concert
Le concert se clôture en beauté avec la venue du groupe de K-pop BTS. L’annonce de leur performance au dernier moment nous avait tous pris par surprise ! Plongés dans le noir, nous apercevons le staff placer des bouteilles d’eau à l’avant de la scène, ainsi qu’un tabouret sur le côté droit. Toute la salle s’emballe lorsque les lumières s’allument et que résonnent les premières notes de DNA, qui sera suivi du titre IDOL. Blessé à la jambe, Jungkook doit chanter assis sur le tabouret pendant que ses camarades envoient la sauce. Et quelle sauce !

Nous sommes tellement proches de la scène que nous entendons le claquement des chaussures sur le parquet ! Cette proximité nous permet d’apprécier d’autant mieux à quel point le groupe a progressé ces dernières années dans l’exercice du live : les voix sont impressionnantes de justesse et la chorégraphie est d’une énergie à couper le souffle. Je suis entre autres conquise par la puissance vocale de V et par l’énergie contagieuse de J-Hope, qui nous gratifie de ses expressions savoureuses tout au long de la performance.

Il est également de redécouvrir ces shows juste après avoir entendu du pansori et d’autres formes d’art traditionnel, et de réaliser que la manière dont le rap ou le chant assuré par un membre du groupe est ponctué d’interpellations de ses camarades selon une logique assez similaire à celle des ponctuations du joueur de tambour dans le pansori.

BTS at the french korean friendship concert
Le public du concert, qui réunit plusieurs générations, est conquis par le groupe. On entend crier de tous les côtés dans la salle, qui reste cependant très respectueuse des artistes pendant leur performance et lors de leur petit discours entre les deux chansons.

A la fin du spectacle, alors que tous les artistes sont revenus sur scène pour saluer le public, le Président Moon Jae In et son épouse descendent sur la scène pour féliciter individuellement chaque artiste et présentateur ayant participé au concert. La salle réagit d’un air attendri lorsque la Première Dame de Corée serre Jungkook dans ses bras.

Au moment où les BTS et tous les autres artistes quittent la salle, on entend résonner quelques « Jimin ! » par-ci et « Jungkook ! » par là, mais l’ambiance reste bon enfant et les artistes semblent partir sans stress. Les choses se gâteront plutôt au moment de quitter la Place d’Italie, et ce, pas uniquement à cause de la sécurité déployée autour du Président, mais aussi à cause de BTS. Des ARMYs les attendent de pied ferme à la sortie, ce qui ne manque pas de bloquer toute la circulation ! Sur le point de récupérer notre véhicule, nous décidons finalement de dîner sur place, le temps que la foule se disperse.


Nous avons énormément apprécié ce concert et nous remercions chaleureusement le Centre Culturel Coréen de nous avoir invitées. L’enchaînement de styles musicaux issus d’époques différentes donnait l’impression d’une véritable continuité artistique à travers le temps et nous a permis d’avoir un aperçu de la richesse du patrimoine musical coréen.

Anciennes ou modernes, la musique et la danse étaient mises en valeur par une mise en scène tout en sobriété, laissant tout le loisir aux musiciens et interprètes de nous donner du spectacle à l’état brut. Les prestations étaient toutes de grande qualité. Elles nous ont fait voyager dans l’imaginaire des artistes et dans l’âme de la Corée à travers différentes couleurs musicales. Et nous apercevoir que l’on trouve des éléments de musique et de danse traditionnelle dans la K-pop, notamment chez BTS.

Nous avons bien entendu fait quelques vidéos de BTS pendant le concert et nous vous en ferons profiter très bientôt ! En attendant, voici quelques photos et captures d’écran.

Elodie Leroy

V de BTS au concert de l'amitié france-coréejungkook, bts

Share.