Avec Don’t Close Your Eyes, Lee Gikwang affirme sa patte de chanteur solo et nous en met plein les mirettes grâce à un MV sophistiqué.

Après un premier album, One, sorti en 2017, Gikwang revient avec un mini-album sobrement intitulé I, qu’il a une fois encore composé lui-même. Vous l’avez deviné, il s’agit d’une œuvre introspective, dont l’ambition est de dévoiler de nouvelles facettes du chanteur de Highlight.

Sorti le 18 mars 2019, soit exactement un mois avant le départ de Gikwang pour le service militaire, Don’t Close Your Eyes est le titre phare de I. C’est aussi l’un des deux morceaux dansants de l’album avec Mood, tout aussi réussi. Les deux ont en commun un beat agressif au synthé, et un refrain à l’ambiance plutôt sombre. Les deux morceaux suivants, Lonely (Feat. Jiselle) et Missing You, sont plus doux, même si Missing You arbore le même rythme binaire au synthé que les précédents, avec une touche rétro.

A travers le MV de Don’t Close Your Eyes, Lee Gikwang rend un hommage évident à son idole Rain. Lorsqu’il danse vêtu d’une veste noire, entouré de ses back dancers, on pense à Rainism, le MV légendaire de la star de K-Pop, sorti en 2008. Comme Rain, Gikwang livre une performance sexy, stylée et énergique en faisant face à la caméra.

> Lire aussi | The Dancer : l’odyssée américaine d’une bande d’idoles de K-pop

Ce n’est pas tout. Dans sa construction, Don’t Close Your Eyes évoque aussi un autre MV, récent celui-ci : Want de Taemin, qui a fait sensation en février dernier. On y retrouve le même dosage entre chorégraphies avec back dancers masculins et plans contemplatifs sur l’artiste – pour ne pas dire narcissiques, dans le cas de Gikwang, qui se laisse filmer sous toutes les coutures.

Don’t Close Your Eyes est un beau cadeau d’adieu de Gikwang à ses fans, à un mois de son départ au service militaire. Sa carrière solo semble bien lancée, et il ne fait nul doute qu’il continuera de nous surprendre agréablement à son retour.

Caroline Leroy

> Lire aussi | Fancy : Twice ose le changement de style