Et vous, avez-vous le Gangnam Style ?

0

Gangnam Style, c’est le tube de l’été 2012 en Corée du Sud mais aussi le buzz de l’année sur le web. Et ce, dans le monde entier ! Ce morceau de rap signé PSY s’est propagé grâce à son clip rythmé, satirique et à la bonne humeur contagieuse. Une vidéo qui accumule déjà plus de 630 millions de vues au compteur de YouTube…

En France, les grands médias assimilent la K-pop à un phénomène de mode pour ados amateurs de chorégraphies au millimètre exécutées par des « robots »… Comme d’habitude quand un vent nous vient d’Asie, nos grandes chaînes de TV (Canal+, TF1 et consort) ont démontré, à travers les nombreux reportages sur le sujet qui ont vu le jour ces derniers mois, qu’ils prenaient le train en marche et avaient une perception à côté de la plaque du phénomène. Leur définition réductrice (et un brin raciste) de la K-pop est en effet loin de restituer la diversité d’une industrie qui est aujourd’hui la seule à pouvoir prétendre se mesurer à la musique anglo-saxonne en termes de succès mondial, touchant véritablement tous les continents.


En témoigne le buzz qui fait rage depuis un mois autour du titre Gangnam Style, du rappeur PSY, un phénomène qui a d’abord contaminé toute l’Asie avant de gagner petit à petit toute la planète. Il aura suffi de quelques éloges de stars anglo-saxonnes telles que Robbie Williams ou encore T-Pain (un peu plus dans le coup que les journalistes français) sur les réseaux sociaux pour propager le virus.

Aujourd’hui, le clip de Gangnam Style est l’un des plus regardés dans le monde sur YouTube, puisqu’il monopolise depuis des semaines la 1ère place dans les charts mondiales du célèbre site de streaming. Même constat dans les classements iTunes où le titre s’est hissé au sommet dans de nombreux pays du monde. Le plus drôle, c’est que ce succès semble avoir pris le rappeur PSY et sa maison de disques YG Entertainment complètement par surprise !


Né en 1977, PSY, de son vrai nom Park Jae Sang, s’est fait une jolie réputation dans son pays depuis le début des années 2000 pour ses performances comiques, en vidéo comme sur scène. De quoi intéresser la YG Entertainment, l’une des principales maisons de disques sud-coréennes, que PSY a rejoint en 2010 et qui a pour particularité de mettre en avant des artistes dotés d’une forte personnalité – on y trouve le boysband BigBang, le girlsband 2NE1 mais aussi, depuis peu, l »excellent groupe de rap Epik High. A ce titre, YG Entertainment s’est distingué depuis le début de l’année en réalisant des clips de grande qualité, mais nous n’allons pas nous épancher dans cet article.

Comme son nom l’indique, Gangnam Style fait référence au quartier chic du même nom situé au sud-est de Séoul. Avec son humour incisif, PSY n’y va pas par quatre chemin pour se livrer à une satire hilarante du mode de vie de cette jet set sud-coréenne, qui se trouve partager de nombreux points communs avec la notre – et avec celle de nombreux pays – et de ceux qui aspirent à vivre comme elle. D’où le caractère universel du clip vidéo qui ne nécessite pas de maîtriser la langue coréenne pour être compris.


Dans « Oppa’s Gangnam Style !« , que le rappeur répète en guise de refrain, « Oppa » est un terme utilisé par les femmes pour parler à un homme plus âgé ou à un grand frère (en langue coréenne, on utilise un terme différent pour s’adresser à l’autre en fonction de son propre sexe et de celui de son interlocuteur). Tandis que la chanson décrit la parfaite girlfriend, qui sait se montrer raffinée si nécessaire et sauvage quand il faut, PSY se livre dans le clip à une chorégraphie comique mimant la course à cheval. On le retrouve dans des décors aussi variés qu’une plage, une écurie, une salle de Yoga ou encore devant la célèbre Trade Tower, située dans un quartier de Gangnam qui s’apparente au La Défense coréen.

Les plus érudits en culture pop coréenne auront reconnu quelques célébrités locales apparaissant aux côtés de PSY :
• la chanteuse et idole HyunA : le rôle féminin principal du clip. Membre du groupe 4minutes, elle a également enregistré une version alternative de Gangnam Style. [update du 03/11/12 : sans surprise, la carrière de HyunA a été boostée par Gangnam Style, puisque son dernier titre s’est fait une jolie place au Youtube 100].
• Daesung et Seungri du groupe BigBang dans le rôle des deux petits vieux sur un banc – ils sont bien entendu maquillés puisqu’ils sont respectivement âgés de 23 et 21 ans.
• l’animateur TV Yoo Jae Suk, alias l’homme en costume jaune. C’est l’un des animateurs TV les plus populaires et les plus appréciés en Corée du Sud. Ont le retrouve notamment dans les shows Running Man et Infinity Challenge ; il a également animé le très sympathique Family Outing.
• l’animateur TV et acteur Noh Hong Cheol, l’homme dans l’ascenseur, autre allumé de la TV coréenne faisant partie des acolytes de Yoo Jae Suk dans l’émission Infinity Challenge.

Découvrez ci-dessous, si vous ne l’avez pas déjà vu, le clip de Gangnam Style :

Elodie Leroy

Article publié le 21 août 2012 sur Agoravox.fr

Les données traduisant le succès de Gangnam Style ont été mises à jour.

Share.