G-Dragon : des images surréalistes de sa tournée mondiale

0

G-Dragon en tournée mondiale, c’est maintenant! Ce n’est pas de la science-fiction, ce n’est pas du cinéma, ce n’est pas non plus une hallucination. Ce sont des images du concert de G-dragon, l’un des artistes les plus excentriques de la scène K-Pop en particulier et de la scène Pop en général. Depuis le 30 mars dernier, GD enflamme littéralement le continent asiatique, attirant des milliers de fans en provenance de Corée du Sud, bien entendu, mais aussi du Japon, Hong Kong, Taiwan, Thaïlande, Indonésie ou encore Malaisie. Les images diffusées donnent un petit avant-goût de l’ampleur de l’événement, en attendant son passage par l’Occident et, avec un peu de chance, par l’Europe – la page Facebook de l’événement, G-Dragon 2013 1st World Tour : One of a Kind, annonce « d’autres villes à venir » et, après tout, l’artiste est déjà venu à Londres en décembre dernier avec son groupe BigBang, un concert dont nous vous avons déjà abondamment parlé

Les photos que je vous propose dans la galerie ci-dessous sont principalement extraites du concert du 22 juin dernier à Kuala Lumpur, face à un public déchaîné, hurlant à s’exploser les poumons devant un spectacle dont on n’ose même pas estimer le budget – on parle d’un investissement de 3,5 millions de dollars rien que pour le lancement de la tournée. Comme il fallait s’y attendre de la part du chanteur, également auteur/compositeur de ses chansons, le show mise sur une mise en scène ambitieuse et des effets repoussant les limites du possible. Il faut dire que la direction est assurée par Travis Payne et Stacey Walker, connus entre autres pour leur travail sur la tournée This is it! de Michael Jackson. Lors de la conférence de presse donnée en mars dernier, les deux chorégraphes définissaient G-Dragon comme un artiste intégrant des éléments de Michael Jackson et de Lady Gaga…

Selon les échos de la presse asiatique, G-Dragon entrerait en scène dans une voiture futuriste en verre, tout de rouge vêtu, avant de lancer son tout dernier titre MichiGO (voir notre article sur le clip). Pour les deux heures suivantes, il faut s’attendre à un festival de sons, de lumières laser et de couleurs, à des performances chorégraphiques sportives et à un défilé vestimentaire surréaliste, sur les notes de titres tels que l’irrésistible Crayon, le mélancolique That XX mais aussi One of a Kind, A Boy, Heartbreaker, The Leaders, etc. Il faut aussi compter avec la présence d’invités surprises issus de la YG Family* et variant selon les concerts, de ses camarades de BigBang (Taeyang, T.O.P., Daesung ou Seungri, parfois les quatre en même temps) aux filles de 2NE1 en passant par Epik High.

A noter que G-Dragon souhaitait à l’origine faire un show réservé aux plus de 19 ans (selon la classification coréenne), et ce, très certainement en vue d’éviter les levées de boucliers des conservateurs, comme ce fut le cas lors de sa première tournée solo il y a trois ans**. Mais il a dû calmer ses ardeurs afin de ne pas couper l’accès à une partie de son public.

On espère voir G-Dragon débarquer prochainement en Europe – et pourquoi pas en France ? – pour nous transporter dans une autre dimension, dans un monde entièrement dédié à l’expression de ses excentricités, de sa démesure et de sa créativité.

Elodie Leroy

*YG Family : artistes issus du label YG Entertainment. Psy fait partie de la YG Family.

**Suite à l’un de ses concerts en , une association de protection de l’enfance et de la famille l’avait trainé tribunal pour une séquence jugée obscène. Dans ce passage, GD simulait l’acte sexuel avec l’une de ses danseuses, vêtue de cuir et a attachée sur un lit. L’extrait est très facilement trouvable en fan-cam sur YouTube.

Crédits photos : YG Entertainment / Running Into The Sun, agence spécialisée dans la production et le management de concerts en Asie du Sud-Est.

Share.