Dans le nouveau MV de Hip, Hwasa envoie balader avec humour ceux qui critiquent ses tenues.

Depuis son lancement en 2014 par Rainbow Bridge Entertainment, Mamamoo a toujours été un groupe de K-pop hors normes. Les quatre artistes – Wheein, Solar, Moonbyul et Hwasa – sont respectées pour leurs prouesses vocales surpassant les standards de la K-pop, la richesse musicale de leurs albums et leurs performances 100% live. En parallèle, elles subissent régulièrement les foudres des internautes pour le physique jugé trop généreux de certaines membres, mais aussi pour leur tenues vestimentaires parfois provocantes.

Leur tout dernier MV, Hip, confirme une fois encore leur talent, leur originalité et leur capacité à tordre les conventions avec humour et intelligence.

Quel est le thème de Hip ? Dans cette chanson, les Mamamoo prônent le choix, pour chacun, de mener la vie qui lui ressemble le plus, sans se soucier du regard des autres. L’idée est d’adopter une mentalité permettant de s’accorder de la valeur à soi-même pour ce que l’on est vraiment, et non pour l’image que l’on revoie.

La présidente Hwasa et les haters

Hip fait explicitement allusion à un récent scandale dont Hwasa a fait l’objet en juillet dernier. La jeune femme a été vivement critiquée lors de son arrivée dans un aéroport parce que son haut se résumait à une brassière. Quelques jours plus tard, dans un autre aéroport, les critiques avaient porté sur l’absence de soutien-gorge sous son T-shirt.

Créditée en tant que co-autrice et co-compositrice du titre, Hwasa envoie balader les haters. Dans le MV de Hip, elle prend le parti de l’autodérision, pour notre plus grand plaisir. La chanteuse se met en scène en femme politique dans une séquence illustrée par un bandeau « President Hwasa habillée de manière ridicule à l’aéroport ».

Hip de Mamamoo : Hwasa

Cette séquence est une manière amusante de mettre face à leur propre absurdité ces haters réactionnaires, qui font d’un détail vestimentaire supposément indécent une affaire d’état.

Marqué par des couleurs saturées, le MV de Hip est boosté par la chorégraphie sophistiquée de Lia Kim, la créatrice de la célèbre chorégraphie de Gashina de Sunmi. L’un des mouvements clés de Hip consiste à faire mimer aux chanteuses l’acte de jouer de la guitare électrique, un geste très connoté masculin dans l’imaginaire collectif.

Lire aussi | Lalalay : Sunmi envoie promener ses détracteurs

Libérateur jusqu’au bout des ongles, le clip prend une dimension politico-féministe en enchaînant les séquences dans lesquelles les jeunes femmes semblent investir tous les territoires de la sphère publique.

Le groupe de Kpop Mamamoo

Artiste peintre ou professeure d’arts martiaux, habillées en chanteuse de métal, en danseuse de cabaret ou en hippie, les Mamamoo font passer un message fort aux jeunes femmes d’aujourd’hui, qu’elles encouragent à mener leur vie comme bon leur semble. 

Ces séquences ont peut-être aussi pour intention d’affirmer qu’une femme n’a pas qu’un seul visage, que sa vie n’est pas unidimensionnelle. Chacune des membres du groupe apparaît ainsi dans trois tenues et trois ambiances différentes. C’est ainsi que Solar, par exemple, est montrée tour à tour en robe de princesse, en boxeuse et en chanteuse de métal (superbe look bicolore !).

L’humour n’est, une fois encore, jamais bien loin. En témoigne cette séquence où les quatre artistes, métamorphosées en militantes écolo, arrêtent quelques secondes de scander leurs slogans pour faire un selfie.

L’intégrité artistique de Mamamoo

Hip est le quatrième titre de Reality In Black, l’album sorti le 14 novembre et qui fait suite au projet des 4 saisons (Four Seasons Project) initié en mars 2018 avec Yellow Flower et dont le dernier opus, White Wind, est sorti en mars 2019.

Reality In Black débute par l’excellent Destiny, un titre qui a permis à Mamamoo de remporter la première place dans l’émission télévisée Queendom (Mnet), grâce à une performance live mémorable (vidéo ci-dessous).

Lire aussi | Lion de (G)I-DLE : le titre dévoilé dans Queendom s’offre un MV

Le son aux accents américains de Destiny séduit par un emploi classieux des guitares, des changements de rythme inventifs et un refrain galvanisant. Ce titre leur a également permis d’atteindre la troisième place dans les charts iTunes aux États-Unis, confirmant le potentiel du groupe de rayonner à l’international.

Le reste de l’album Reality In Black, qui s’est classé en première position dans les charts iTunes dans 18 pays, place la barre très haut.

Parmi les passages les plus marquants, le titre Reality, qui débute par un rythme raggae, est une pure merveille de richesse musicale. On ne restera pas non plus indifférent à Hello Mama, une ballade émouvante aux accents jazzy rehaussée par les superbes vocalises de Solar et Wheein, ni au stimulant 4x4ever, pour son refrain puissant et le rap toujours aussi maîtrisé de Moonbyul.

Whee In (Mamamoo) dans Hip MV

Qu’importe les protestations des Netizens sur les tenues de Hwasa (on rit encore rien que de repenser au scandale provoqué par sa tenue de cuir rouge aux Mama 2018), Mamamoo est non seulement l’un des meilleurs girl groups en activité, mais force aussi le respect pour avoir toujours su garder son intégrité artistique.

Elodie Leroy

Sources : Soompi, Mamamoo France

Lire aussi | Jopping de SuperM : de Séoul à Dubaï, un MV à gros futuriste

Hwa Sa (Mamamoo) - 화사