Le groupe EXO nous gâte cette semaine avec un titre entêtant accompagné d’un clip vidéo particulièrement hot. Il s’agit de la chanson-titre de leur album repackage sorti le 13 décembre 2018, qui fait déjà des ravages dans les classements mondiaux.

Le comeback d’EXO en 2018 est décidément une réussite. L’album Don’t Mess Up My Tempo, sorti le 2 novembre dernier, est leur plus gros succès mondial à ce jour, puisqu’il a valu au groupe sa première entrée dans le très sélect Top 40 du classement Billboard 200 le mois dernier.

Et la bonne fortune du groupe continue. L’album Love Shot, qui n’est autre que la version « repackage » de Don’t Mess Up My Tempo, s’est hissé hier dès sa sortie en première place des classements i-Tunes de 60 pays ! Quant au clip vidéo de Love Shot, il a déjà dépassé les 11 millions de vues en un peu plus de 24h.

L’album Love Shot propose trois chansons supplémentaires par rapport à Don’t Mess Up My Tempo. Si l’on compte 15 titres au lieu de 11, c’est que les chansons-titres Love Shot et Tempo sont proposées simultanément dans leurs versions coréenne et chinoise.

> Lire aussi | EXO revient en force avec Tempo

Avec sa chorégraphie pour le moins suggestive, le clip vidéo de Love Shot renoue quant à lui avec le style très sexy de The Eve l’année dernière. Cette chanson, qui ouvre l’album The War, n’a pas bénéficié d’un clip vidéo à l’époque mais tout le monde se souvient de sa chorégraphie ultra-hot lors des showcases du groupe pour la promotion de l’album.


Prenant pour décor principal une station-service, la vidéo de Love Shot est esthétique (les lumières sont très belles) et joue de façon amusante avec les cadrages, qui tanguent voire basculent à plusieurs reprises à 90° pour exprimer la sensation d’ivresse.

Kai, Baekhyun, Sehun, D.O., Suho, Chanyeol, Chen et Xiumin semblent visiblement ravis d’illustrer le concept de l’album en prenant la pose avec leurs flingues. On notera au passage l’absence de Lay, qui était pourtant présent dans le clip de Tempo.

Si tous les membres sont très bien mis en valeur, Kai est sans doute celui qui se distingue le plus, notamment lorsqu’il exécute ses déhanchés langoureux au premier plan, en accord total avec le refrain sensuel de Love Shot. Le côté addictif de ce dernier est renforcé par l’utilisation du « reverse beat », une technique qui consiste à retarder le rythme de la basse d’un demi-ton voire d’un ton entier. Mission accomplie : il est impossible de s’enlever Love Shot de la tête après l’avoir entendu une ou deux fois !

Caroline Leroy

> Lire aussi | Pyeongchang 2018 : pourquoi EXO et CL étaient les meilleurs choix