Le nouveau groupe de SM Entertainment a conquis la scène parisienne avec un concert de haute volée qui a mis tout le monde d’accord.

En France, c’était l’un des concerts de K-pop phares de l’année. Taemin de SHINee, Baekhyun et Kai d’EXO, Taeyong et Mark de NCT127 et Ten et Lucas de WayV étaient de passage à Paris le 26 février avec pour ambition de conquérir la scène de l’AccorHotels Arena. Le pari était risqué compte tenu de la jeunesse du groupe, mais le succès et la qualité étaient au rendez-vous. Les SuperM nous ont littéralement enflammé Bercy avec un show stimulant, mais aussi très chaleureux.

SuperM, un vrai groupe de K-pop

Ce concert devrait définitivement mettre fin à la polémique qui a accompagné le lancement du groupe par SM Entertainment. Ce dernier était chapeauté en personne par Lee Soo Man, présent lors de la première de Jopping au Capitol Records et du premier showcase de SuperM à Hollywood.

A l’époque, des voix se sont élevées chez les Shawols, les EXO-L, les NCTzen et les WayZenNi pour contester la légitimité même de SuperM, les fans craignant de voir leurs activités de groupe mises en sourdine. Même l’annonce de la tournée mondiale de SuperM a fait controverse…

Il faut dire que les autoproclamés « Avengers de la K-pop » n’avaient à leur actif qu’un mini-album de cinq titres et deux titres additionnels.

Taemin et Ten

Comment faire un concert avec sept chansons ? En ajoutant des solos des membres et en jouant sur les sous-unités de NCT, bien entendu !

L’idée est lumineuse et s’inscrit dans la logique de synergie voulue par SM Entertainment. Elle permet aussi au public hors-Asie de découvrir en live des performances qu’il n’aura jamais l’occasion de voir par ailleurs.

On craignait tout de même d’assister à un assemblage de solo stages, avec un effet patchwork dénué d’unité artistique.

C’est tout le contraire que nous avons vu sur la scène de l’AccorHotels Arena : non seulement tous les titres s’enchaînaient merveilleusement bien et formaient un tout réjouissant, mais nous avons ressenti SuperM en tant que formation artistique solide, en tant que groupe uni et solidaire. Et ça, c’était la grosse surprise de la soirée.

La performance scénique avant tout

Rappelons que nous sommes face à des artistes K-pop de haut niveau. Certes, le groupe SuperM vient d’être lancé, mais chacun de ses membres possède des années d’expérience des concerts, voire de tournées en solo en ce qui concerne Taemin. Et cela se voyait sur la scène.

Réalisée par mes soins, la fancam ci-dessus parle d’elle-même : la salle était en délire dès l’entrée en scène des artistes. Les gradins de l’AccorHotels Arena ressemblaient à un ciel étoilé multicolore avec toutes les lumières renvoyées par les lightsticks des différents groupes et de SuperM.

Le concert débute avec I Can’t Stand The Rain, second titre du mini-album, un morceau qui marie des sons futuristes et traditionnels et joue sur le contraste entre les falsettos des vocalistes et un beat qui prend parfois des allures tribales.

Baekhyun au concert de Super M à Paris
Baekhyun

En quelques secondes, les garçons imposent une présence collective de fou avec un show maîtrisé, exécutant chaque mouvement à la perfection. On n’en attendait pas moins de la part d’un groupe qui réunit plusieurs des meilleurs danseurs de la K-pop.

Justement, les titres de SuperM prennent une autre dimension dans une salle de concert. SM Entertainment l’avait annoncé au lancement du groupe : le concept est basé sur la performance scénique (« performance-based music »). Cette approche par la performance profite particulièrement à Jopping, titre explosif, voire agressif, dans lequel les membres chantent en chœur accompagnés de guitares électriques, mais aussi au puissant Super Car – mon préféré de l’album – un morceau EDM entêtant.

Taemin ouvre le bal des solos

Comme je l’ai souligné, le concert de SuperM est aussi l’occasion de découvrir des performances live que seuls les pays asiatiques ont eu la chance de voir jusqu’à présent.

SuperM Paris 2020 : Ten et Taemin rient
Ten et Taemin

Taemin entame la valse des solos avec Danger, un classique de son répertoire que l’on a plaisir à chanter de concert avec lui. Il enchaîne avec Goodbye, la version en coréen de Sayonara Hitori – sa performance sur ce titre m’avait beaucoup émue au concert de SHINee à Séoul en 2016. Malgré une mise en scène minimaliste, la présence scénique exceptionnelle du danseur de SHINee et la chorégraphie de Koharu Sugawara font leur effet : la salle est déjà sous le charme.

Le spectacle prend une autre dimension avec l’arrivée sur scène de Taeyong, qui nous plonge soudainement dans une ambiance anxiogène. Le contraste franc entre les deux ambiances est excitant. Sous des éclairages rougeoyants, le leader de NCT 127 apparaît masqué pour entamer son rap sur le titre GTA, encore inédit, avant de dévoiler son visage. Avec un charisme badass, Taeyong s’empare de la salle avec une aisance déconcertante, soutenu en cela par une troupe de danseurs qu’il balade aux quatre coins de la scène.

Baby Don't Stop : Taeyong et Ten à Paris au concert de Super M
Taeyong et Ten sur Baby Don’t Stop

Lucas, la révélation du show

Les autres solos sont du même calibre. Dès lors qu’il s’agit d’embarquer la salle avec lui, Baekhyun est un expert, comme il le montre avec Betcha et surtout l’excellent UN Village, dans lequel il déploie toute sa maîtrise vocale et son énergie positive. Rappeur exceptionnel, Mark booste également le show avec Talk About, tandis que Kai nous gâte avec une chorégraphie sexy jalonnée de moments de pur fan service sur le titre Confession.

Lucas, de WayV et SuperM
Lucas

La surprise vient de Lucas, membre du groupe WayV, qui conquiert toute la salle avec le réjouissant Bass Go Boom, un beau moment de légèreté soutenu par des images très pop à l’écran. Lucas est le membre de SuperM que je connais le moins bien – si ce n’est que ses interventions dans les live de NCT 2018 m’avaient toutes bluffée. Le chanteur chinois est la révélation du concert de SuperM.

L’un de mes solos préférés reste cependant celui de Ten sur Dream In A Dream et New Heroes, deux morceaux aériens qui lui vont comme un gant. Quelle chance de voir enfin, devant nos yeux, ce jeune prodige thaïlandais qui nous avait éblouies il y a quelques années avec ses performances créatives dans l’émission de danse Hit The Stage et qui a fait tellement de chemin depuis. Sa performance est le moment de grâce de ce concert et nous laisse sur un nuage.

Lucas, Mark et Kai au concert de Super M à Paris 2020
Lucas, Mark et Kai

Taeyong et Ten envoûtent la salle avec Baby Don’t Stop

Ten était la vedette de la soirée, comme nous le verrons un peu plus loin. L’un des temps forts du concert était incontestablement son duo avec Taeyong sur Baby Don’t Stop, l’un des meilleurs titres de NCT. Multipliant les interactions ludiques, les deux jeunes hommes débordent de sensualité et électrisent la salle avec leur chorégraphie sophistiquée, qu’ils exécutent avec une fluidité sidérante.

A propos de sous-unité, l’une des meilleures performances sur un titre de SuperM est celle de No Manners, un son R&B réunissant les quatre super danseurs du groupe –Taemin, Kai, Taeyong et Ten.

La chorégraphie est loin d’être évidente : on est épuisé pour eux rien que de les regarder monter et descendre sans cesse ces escaliers ! Elle se termine par un moment de bravoure de Taeyong qui lui vaut d’être félicité par Taemin à la fin de la prestation, comme vous pouvez le voir dans la jolie fancam que j’ai dénichée pour vous (ci-dessous). On sent une vraie camaraderie entre les membres et cela fait plaisir.

L’anniversaire inoubliable de Ten

A propos de camaraderie, nous avons senti, ce soir-là, à quel point les garçons de SuperM étaient soudés, mais aussi leur envie de communiquer avec le public parisien. Comme le précisait une fan dans notre reportage sur le concert de NCT 127, le public français de K-pop a quelque chose de spécial, une énergie qui a laissé une empreinte chez certains artistes coréens.

Cette énergie, nous la ressentons une nouvelle fois dans les interactions chaleureuses de SuperM avec le public. Les fanbases ont déployé plusieurs projets à destination des sept artistes, qui se montrent conquis par les manifestations de joie, le popolopo ou encore les tapements de pieds frénétiques au sol.

Ten et Taeyong au concert à Londres le 28.02.20 / photo : @euphemism_jy

Les membres du groupe s’avèrent tous très attachants. En bon  leader, Baekhyun encadre le groupe avec brio et n’oublie pas de faire de l’humour, Kai se montre généreux en clins d’œil sexy dont lui seul a le secret, tandis que Taemin se la joue mystérieux, mais glisse tout de même un « Je vous aime tellement » en français.

Taeyong et Mark, qui nous ont déjà rendu visite en juillet dernier au concert de NCT 127 à la Seine Musicale, communiquent leur bonne humeur. On est aussi charmé par la spontanéité de Lucas, dont le bonheur de rencontrer ses fans français se lit sur son visage.

SuperM : Ten's birthday in Paris with fans

L'anniversaire de Ten (WayV) au concert de Super M à Paris
Ten

L’un des moments les plus touchants du concert est celui où les fans de Ten ont soudainement brandi des cœurs roses pour lui souhaiter un joyeux anniversaire – Ten est né le 27 février 1996. Cette initiative menée en plein milieu du concert prend au dépourvu le groupe, qui s’apprête alors à se lancer dans un sketch préparé, mais change ses plans pour laisser Ten recevoir tout cet amour.

Kai en rajoute une couche en invitant différentes portions de la salle à crier successivement le nom de Ten et à chanter « Joyeux anniversaire » en français. Une chose est sûre, Ten n’est pas près d’oublier le jour de ses 24 ans : il était visiblement ému ! Et nous avec.

Elodie Leroy

Lire aussi | BTS au Stade de France : un pur bonheur collectif

Plusieurs images de cet article sont des captures d’écran du reportage vidéo diffusé par SM Entertainment.

Concert de SuperM à Paris 2020, la setlist ci-dessous :