Le teasing du nouvel album de BTS suscite déjà les théories les plus folles. Notre explication du concept Map Of The Soul.

Map Of The Soul: 7 est sans conteste l’un des événements majeurs de l’année sur la scène pop mondiale. Prévu le 21 février 2020, il survient après une année 2019 marquée par la tournée mondiale Love Yourself: Speak Yourself, au cours de laquelle le groupe de K-pop s’est produit dans les plus gros stades du monde – il a notamment rempli deux fois le Stade de France.

Comme à leur habitude, les artistes de Big Hit Entertainement préparent soigneusement leur comeback avec une campagne très pensée pour cet album placé sous le signe du chiffre 7, en référence aux sept ans de carrière pour les sept membres du groupe. Entre divinités grecques, psychanalyse et références artistiques, le concept Map Of The Soul: 7 déploie un univers mystérieux, propice à de multiples interprétations. Cette succession de teasers et d’images mérite d’être passée à la loupe – en s’efforçant de ne pas se laisser hypnotiser.

BTS performe Black Swan au Late Late Show

Interlude avec Suga

C’est Suga qui ouvre le bal le 9 janvier 2020 avec un premier extrait de l’album Map Of The Soul: 7 intitulé Interlude: Shadow. Le morceau est une réinterprétation du titre introductif de O!RUL8,2?, le tout premier album de BTS.

Porté par un son EDM mélancolique, ce morceau de rap impose un ton angoissant, presque déchirant. Les paroles reposent sur une réflexion existentielle : plus une personne se rapproche de ses rêves, plus elle ressent une profonde angoisse monter en elle.

Le titre Interlude: Shadow ressemble à une confession personnelle de l’artiste sur sa condition de célébrité, un peu comme Persona pour RM. Les MV partagent d’ailleurs quelques points communs, tels que l’utilisation d’inscriptions graphiques à l’écran, l’intervention d’hommes masqués en noir, la manière frontale de filmer l’artiste.


Le MV de Shadow met l’emphase sur des émotions négatives : sentiment d’enfermement, harcèlement par des êtres sans visage, confusion identitaire sont au programme de cette vidéo puissante et esthétiquement chiadée. Même lorsque Suga se trouve sur scène, il paraît enfermé au milieu des flashs stroboscopiques des téléphones portables.

De la folie des grandeurs exprimée dans les premières phrases du morceau (« I wanna be rich », « I wanna be the king ») semble découler la folie tout court : le titre accélère dans les dernières secondes pour prendre un rythme effréné, cependant que les images s’entremêlent à l’écran. Les paroles sont torturées : Suga se sent comme un « monstre » à force d’aller toujours plus haut.

Suga dans Interlude: Shadow
Quelle entrée en matière pour un comeback ! On a véritablement l’impression de se trouver au bord d’un gouffre. Le visionnage des teasers suivant apporte un éclairage sur celle-ci.

Black Swan ou le Lac des Cygnes revisité

« Un danseur meurt deux fois, une fois quand il s’arrête de danser, et cette première mort est la plus douloureuse. » – Martha Graham.

Co-écrit par RM, le titre Black Swan est inspiré par cette citation de la danseuse et chorégraphe américaine Martha Graham (1894-1991), l’une des plus importantes innovatrices de l’histoire de la danse moderne – elle est considérée comme l’une des fondatrices du genre. Martha Graham a notamment revisité les mythes antiques à travers son œuvre, qui s’inspire également de la psychanalyse. Tout ce qui plaît à BTS, en somme.

Dévoilé le 17 janvier 2020, le titre Black Swan possède une couleur sonore particulière. L’alliance entre la harpe, les arrangements électro et le beat très sec entoure les voix des sept chanteurs de la plus belle manière. Ce morceau onirique semble nous inviter dans un monde intérieur, tout en restant ancré dans le genre très actuel du R&B.

De manière étonnante, la vidéo de promotion du titre n’est pas un clip de BTS, mais une vidéo artistique de la troupe de danseurs MN Dance Company. Trois hommes et quatre femmes revisitent Le Lac des Cygnes à travers une superbe chorégraphie de danse contemporaine.

Le nouveau concept de BTS
La scène se déroule dans un immeuble désaffecté et le cygne est interprété avec grâce par un jeune homme, tandis que les autres danseurs et danseuses viennent le tourmenter dans leurs complets noirs. La vidéo est signée Choi Yong Seok du studio Lumpens, le réalisateur du clip d’IDOL à qui l’on doit également le MV très artistique de Fake Love et bien d’autres vidéos de BTS.

Rien qu’avec ces deux vidéos, le concept Map Of The Soul: 7 s’annonce très dark et introspectif.

L’émission américaine The Late Late Show de James Corden (ci-dessus) a eu l’exclusivité mondiale, le 28 janvier 2020, de la première prestation live de BTS sur Black Swan. La chorégraphie n’est pas identique à celle des danseurs de la MN Dance Company, mais tout de même, quelle grâce et quelle classe ! Mention spéciale à Jimin dont chaque geste est d’une précision et d’une beauté rares.

L’égo de J-hope

Petit intermède ludique en compagnie de J-hope avec Outro: Ego, dévoilé le 2 février 2020, et qui devrait logiquement être le dernier titre de l’album Map Of The Soul: 7. Au premier abord, la noirceur des deux vidéos précédentes est évacuée. Après le très fun Chicken Noodle Soup, J-Hope délivre un titre de Rap très punchy.

La vidéo s’avère comme toujours très créative. Les premières secondes renouent avec l’esprit très pop du MV de Daydream, avec ses couleurs vivifiantes et ses brèves séquences qui partent un peu dans tous les sens, à ceci près que les décors nous emmènent dans les paysages californiens.

Le MV d’Ego dans son ensemble a cependant quelques points communs avec celui de One Of A Kind de G-Dragon, pour son côté introspectif sur la vie de l’artiste, sa manière d’intégrer des éléments du quotidien (le dressing, notamment) dans des visions surréalistes.


Le titre de Hobi se veut toutefois moins agressif : le rappeur évoque ses incertitudes. « La vie non pas de J-Hope mais de Jeong Ho-Seok passe comme un éclair / Elle a dû être pleine de regrets et sans espoir jusqu’à ma mort ». Ces phrases laissent penser que la condition de célébrité de J-Hope le déconnecte de lui-même en tant qu’individu.

La réponse se trouve cependant dans son cœur : « Un seul Hope, une seule âme / La réponse absolue à la vérité du monde / Un seul moi, unique et inchangé. »


Ces émotions paraissent décalées avec le ton joyeux et l’énergie qui se dégage du morceau Ego. Ce contraste fait finalement écho au Shadow de Suga et au Persona de RM dans l’album précédent de BTS, chaque titre évoquant une part de la conscience d’un être humain.

Selon la théorie de Carl G. Jung, la réalité intérieure d’un individu s’articule autour de quatre éléments : l’égo, la persona, le soi et l’ombre. L’égo est le centre des émotions et des sensations, ce qui permet à l’individu de se sentir lui-même. La persona est le masque social de l’individu, le soi s’apparente à l’âme et l’ombre est la part enfermant les émotions qui nous font honte.

Concept photos de Map of the Soul 7
Après Persona, Shadow et Ego, BTS devrait prochainement sortir un titre intitulé Self ou Me (dans l’album suivant ?). Cette collection de titres figurant dans le projet Map Of The Soul vient joliment compléter la thématique du jeu d’albums précédents, la saga Love Yourself, qui prônait l’amour de soi.

La mise en Cène de BTS

Martha Graham, le Lac des Cygnes… Le groupe BTS aime aussi connecter l’univers de la musique populaire actuelle avec ceux de la culture classique et de la mythologie antique. Du côté des références littéraires, on se souvient notamment de l’utilisation des citations de Demian de Herman Hesse dans la sublime collection de courts métrages teasers de Wings.


Le dernier album de BTS, Map Of The Soul: Persona, s’achevait avec le titre rock Dionysus, qui faisait allusion au dieu grec de la vigne, du vin et de la démesure. Le choix d’illustrer cette année une citation de Martha Graham dans Black Swan n’a donc rien d’un hasard, compte tenu des affinités de la chorégraphe avec les mythes antiques. La citation évoque quant à elle une passion dévorante pour l’art.

Les visuels dévoilés le 10 février mettent en scène les garçons en cygnes noirs, tels des anges déchus. Cette imagerie revisitée avec une esthétique manga nous renvoient au clip de Blood, Sweat & Tears, dans lequel les chanteurs se laissaient aller à tous leurs désirs dans un manoir ancien de style européen. Jin était tiraillé entre l’ombre et la lumière, entre sa part angélique et sa part démoniaque. La dernière séquence laissait apparaître des ailes naissantes.


Avec les visuels sortis le 11 février 2020, la campagne de Map Of The Soul: 7 s’étoffe avec l’ajout d’une touche religieuse à la mythologie BTS. Il n’aura échappé à personne que l’image maîtresse de cette vague de visuels évoque la Cène, c’est-à-dire le dernier repas du Christ avec ses apôtres, illustré par le célèbre tableau que Léonard de Vinci a mis plus de 30 ans à réaliser.

En examinant cette image et les photos individuelles dérivées, l’univers fait également référence à la mythologie. Tels des dieux de l’Antiquité, les garçons tiennent entre les mains des coupes de vin, des tasses luxueuses et sont entourés de fruits généreux, notamment de grappes de raisin ou des grenades. L’image collective les montre d’ailleurs de face derrière une longue table, comme dans les premières minutes de la chorégraphie de Dionysus dévoilée l’année dernière.

L'album Map Of The Soul 7 : teasers
Selon Carl G. Jung, l’inconscient humain serait de deux natures : une partie individuelle, qui renfermerait nos névroses, et l’autre collective, qui serait peuplée de dieux, de héros et de symboles communs à tous.

Si les BTS parlent bel et bien d’eux-mêmes à travers tous ces morceaux aux multiples références, ils s’adressent également à leurs fans, à ces jeunes qui les déifient et les placent sur un piédestal, mais qui s’identifient aussi à leurs émotions individuelles.

Après Love Yourself, qui délivrait un message positif à la jeunesse tout en reconnaissant ses angoisses, cette nouvelle saga se présente comme un voyage introspectif pour les artistes et pour leurs fans. Le concept Map Of The Soul est-il conçu comme un miroir de l’âme ?

Jin (BTS) mange des fruits
En attendant d’en savoir plus, BTS vient de dévoiler une nouvelle salve de photos – l’avant-dernière, selon le rétroplanning publié ci-dessous. Cette série en noir et blanc nous autorise une pause aegyo avec les visages souriants des sept chanteurs et des visuels formant différentes sous-unités, le tout dans un esprit très BD.

Et vous, avez-vous des théories sur ce comeback ? N’hésitez pas à venir compléter cette analyse.

La tracklist sera publiée le 17 février et l’album Map Of The Soul: 7 fera trembler la scène musicale le 21 février 2020.

Elodie Leroy

Sources : Soompi, Army France, Psychologies

Lire aussi | BTS à Paris : les médias français sont-ils racistes?