Critique : ‘La Nostra Vita’, de Daniele Luchetti

0

La Nostra Vita, c’est l’histoire douloureuse d’un homme qui, suite à la perte de sa femme dont il était éperdument amoureux, se réfugie dans une quête effrénée d’argent et de reconnaissance sociale dans l’industrie du bâtiment. Si le propos sur l’exploitation des ouvriers clandestins reste en surface, La Nostra Vita dépeint avec un réalisme quasi documentaire la petite classe moyenne italienne, celle qui survit et qui s’accroche avec le peu de ressources dont elle dispose.

Avec une sensibilité à fleur de peau, la réalisatrice Daniele Luchetti explore le deuil dans toute sa complexité et filme avec justesse le désarroi et la rage de ce père de famille brisé, qui perd les pédales avant de remonter la pente grâce à l’amour de ses proches. Il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas se laisser gagner par l’émotion, distillée avec pudeur et sans pathos. Habité, l’acteur Elio Germano transperce l’écran et mérite amplement le prix d’interprétation qu’il a obtenu au Festival de Cannes.

Elodie Leroy

Article publié sur Filmsactu.com le 21 mai 2010, dans le cadre de la couverture du Festival de Cannes 2010.

lanostravita_01lanostravita_02 lanostravita_03

Share.