Critique : ‘Le Chinois’, de Robert Clouse

0

Sorti en 1980, Le Chinois est le premier film américain dans lequel Jackie Chan occupe un premier rôle. Le film, réalisé par Robert Clouse (Opération Dragon), a pour producteur exécutif Raymond Chow et surfe clairement sur l’engouement provoqué aux Etats-Unis par la star Bruce Lee dans les années 70.

Jeune Chinois installé aux Etats-Unis, Jerry Kwan (Jackie Chan) apprend que son père, qui tient un restaurant, vient d’être été racketté par des mafieux. Il leur règle aussitôt leur compte, sous le regard désapprobateur de son père qui n’aime pas le voir se battre. De leur côté, les gangsters n’ont pas dit leur dernier mot, et comptent bien l’obliger par tous les moyens à participer à un tournoi de streetfighting afin de parier sur lui face à l’invaincu Billy Kiss…

le_chinois_04Si Jackie n’abandonne pas l’humour burlesque qui a fait sa notoriété, il se livre lors de certains combats brutaux à quelques poses rappelant instantanément celles de son aîné. La comparaison est d’autant plus évidente que le scénario même du Chinois ressemble à un grossier mélange entre La Fureur du Dragon et Big Boss, la sauvagerie en moins. Car même si Jackie se démène autant qu’il le peut, nous offrant quelques combats très divertissants ponctués d’impressionnantes acrobaties – auxquels il faut ajouter une course de rollers épique –, le fait est que jamais il ne se voit offrir d’adversaire à sa hauteur.

Le combat que l’on attend, celui qui doit l’opposer à l’immonde Billy Kiss, champion poids lourd de streetfighting, est loin de combler les attentes tant les styles et les niveaux des deux adversaires sont différents. Face à la grosse brute empotée, Jackie prend en charge tout le spectacle, sautant, frappant et encaissant les coups à qui mieux mieux, là où on aurait aimé voir un Yuen Biao ou Sammo Hung lui donner la réplique.

Restent quelques scènes amusantes, auxquelles notre jeune héros donne toute l’énergie nécessaire, qui participent à faire du Chinois un spectacle à peu près regardable par moments à défaut de provoquer l’enthousiasme.

Caroline Leroy

Article publié sur DVDRama.com le 21 octobre 2007

le_chinois_01

Share.