De Baekhyun d’EXO à Rosé de BLACKPINK, quels sont les 7 titres solos marquants du printemps 2021 ? Découvrez notre sélection.

La K-pop ne se résume pas à ses boy groups et ses girl groups. Non seulement l’industrie doit compter avec des artistes solos talentueux, mais il n’est pas rare que les membres des groupes les plus célèbres cartonnent individuellement, avec leurs propres albums. Voici les titres de 7 chanteurs et chanteuses de K-pop qui ont marqué ce début d’année, en Corée ou dans le monde.

Ils battent des records

“On the Ground” de Rosé

Sorti le 12 mars 2021, On the Ground détient déjà un record sur Youtube, puisqu’il a réalisé 41,6 millions de vues en 24h – il en cumule près de 160 millions à l’heure où nous écrivons ces lignes. Lors de sa sortie, il se classe à la 70ème place du Billboard Hot 100, mais aussi à la 1ère place du Billboard Global 200, qui classe les titres les plus écoutés dans le monde sur la base des ventes numériques. Vocaliste de BLACKPINK, Rosé est la deuxième membre du groupe, après Jennie, à lancer sa carrière solo. Elle réussit un coup de maître avec R, son premier EP single, qui comprend les titres On the Ground et Gone

Sur le plan musical, On the Ground mélange habilement les sons acoustiques et les ambiances électro-pop, qui prennent le dessus dans le refrain. La chanson permet aussi de profiter pleinement de la voix puissante et claire de Rosé, qui exprime ainsi bien plus de nuances que dans le cadre de BLACKPINK, où chaque membre a son rôle à jouer. Une personnalité artistique affirmée se dégage de ce premier solo.

Doté d’un gros budget, le MV d’On the Ground montre Rosé alternativement sous un jour lumineux, entourée de fleurs, puis dans des ambiances anxiogènes, traversant des décors en feu. La chanson parle d’une jeune femme qui se bat pour accomplir ses rêves et monter toujours plus haut, avant de s’apercevoir que tout ce dont elle a besoin se trouve à côté d’elle, sur le sol. Nous vous conseillons aussi la dance performance d’On the Ground, qui permet d’apprécier la chorégraphie et le charisme de Rosé en tant que chanteuse solo.

“Bambi” de Baekhyun

Le succès mondial de Baekhyun en tant qu’artiste solo n’est pas une nouveauté. Le vocaliste du groupe EXO avait déjà cartonné avec ses excellents City Lights en 2019 et Delight en 2020. Son troisième EP, Bambi, s’est vendu à plus de 1 million d’exemplaires en l’espace de 20 jours !

Bambi est un titre d’une classe folle. Baekhyun joue de sa voix avec agilité et sensualité, livrant au passage quelques superbes falsettos. Ses “Bambi, Bam–, Bambi, Bambi, Bambi” sont véritablement entêtants. Dominée par une mélodie à la guitare électrique, l’enveloppe musicale est d’une grande élégance et met parfaitement sa voix en valeur.

Le décor du MV, l’intérieur luxueux d’un train, semble tout droit sorti d’un film. Vêtu d’un costume et d’un chapeau noirs, Baekhyun nous entraîne dans son voyage à la faveur d’une chorégraphie stylisée. Le reste de l’album est aussi indispensable que le titre Bambi : Baekhyun nous livre six titres de pur bonheur musical. Ce troisième EP, qui sera le dernier avant le départ du vocaliste d’EXO au service militaire, est peut-être son œuvre la plus aboutie artistiquement à ce jour. 

“LILAC” de IU

Avec son album LILAC, IU dit adieu à la vingtaine et remercie les fans qui ont fait ce voyage avec elle. La chanteuse marque le coup en réalisant, avec la chanson titre, un all kill en Corée : LILAC a pris la tête de tous les charts coréens lors de sa sortie, en plus de prendre celle des classements iTunes dans plusieurs pays.

Avec ses arrangements pop aux accents disco, LILAC est un titre enjoué et résolument marqué par le style aérien et très féminin d’IU. Ses MV sont toujours débordants d’imagination et celui de LILAC ne fait pas exception. L’artiste nous entraîne dans un train (elle aussi !) qui semble voyager à travers l’espace et le temps. La chanteuse apparaît d’abord en robe violette dans un décor très kitsch, entourée d’hommes et de femmes au style européen discutant dans un wagon restaurant. Bientôt, le décor se transforme en une boîte de nuit, laissant apparaître IU en tenue de soirée, puis en décor rétro à la chinoise, tandis que la chanteuse se transforme en héroïne badass qui met des gangsters au tapis.

Le clip compte également une séquence animée, au cours de laquelle son avatar retrouve une boîte sur laquelle sont inscrits les mots “time capsule” (capsule temporelle). La chanteuse affectionne décidément l’animation, comme elle le montrait déjà dans Eight, sa collab’ avec Suga. Il est à noter qu’IU a également sorti un clip pour le titre Coin, dans lequel elle affronte au jeu l’acteur de cinéma Kim Yun Seok (The Chaser).

Ils reviennent de loin

“Antidote” de Kang Daniel

Voir Kang Daniel confirmer son succès en tant que chanteur solo fait vraiment plaisir, un an et demi après la création de son agence, Konnect Entertainment. Son ancien label, qui ne voulait pas le laisser voler de ses propres ailes, avait mené une campagne de destruction de son image, avec la complicité des tabloïds. Extrait de Yellow, son quatrième EP, Antidote réalise actuellement un joli parcours en Corée. Le titre a permis à Kang Daniel de prendre pour la première fois la tête des Gaon Digital Charts et de remporter sa première victoire à l’Inkigayo.

Dans un environnement sonore marqué par des basses, une guitare électrique et un beat sec, Antidote convoque des éléments de R&B alternatif et de rock, tout en mettant en valeur la voix de Kang Daniel. Le titre s’inscrit dans la continuité thématique de Paranoïa et de tous les titres de l’album : le chanteur parle de ses tourments intérieurs et finalement de sa reconstruction.

Si le MV de Paranoïa nous plongeait dans une ambiance dark lorgnant vers l’horreur et le gothique, celui d’Antidote apporte une note d’espoir. Kang Daniel semble toujours se débattre contre des menaces invisibles, notamment dans la séquence où il apparaît cerné par ces monolithes évoquant des écrans de portable, mais l’atmosphère s’éclaircit vers la fin de la vidéo pour le montrer sur le toit d’un immeuble avec ses danseurs, baignant dans la lumière du jour.

“Like Water” de Wendy

Une autre chanteuse qui vient de loin fait actuellement son comeback : Wendy de Red Velvet. En décembre 2019, la chanteuse avait fait une chute de 2m pendant les répétitions des SBS Gayo Daejeon, ce qui lui avait valu deux mois d’hospitalisation et une longue convalescence. Elle se montre de nouveau depuis janvier 2021 et vient de sortir son tout premier EP en solo, Like Water.

A la fois envoûtant et galvanisant, Like Water est une ballade qui évoque plus la pop européenne que la K-pop, avec ses sonorités mêlant guitare acoustique et guitare électrique et ses violons qui s’invitent dans la deuxième partie – le son s’inscrit dans la lignée de celui du titre I de Taeyeon. Like Water est aussi l’occasion, pour Wendy, de mettre en avant ses qualités vocales. Sa voix est extrêmement agréable et reposante à écouter, en plus d’être agile et puissante. Un titre à écouter sans modération.

Ils ont du caractère

“Water Color” de Whee In

Chaque membre du groupe MAMAMOO est une personnalité à part et Whee In nous le prouve une fois encore avec Water Color. Le titre est extrait de Redd, son tout premier EP sorti le 1er avril 2021. L’album s’est fait une place dans plusieurs classements en Corée du Sud, devenant même, sur la journée du 13 avril, le plus vendu par une chanteuse solo selon les Hanteo Charts. Redd a également pris la tête des charts dans 12 pays du monde, tandis que le titre Water Color a atteint la 10e place dans le classement mondial iTunes.

Sur un rythme enlevé, Water Color mêle la dance pop et le RNB et fait ressortir les qualités vocales de Whee In sans être trop démonstratif. Le ton est optimiste, voir un peu taquin quand elle lance une phrase de rap avant chaque refrain.

Le MV de Water Color nous plonge dans une ambiance de lendemain de fête aux côtés de Whee In, qui entre en scène vêtue d’une robe bleue tape-à-l’œil, alors que les autres convives sont endormis autour d’elle. Peu à peu, le MV s’anime et l’ambiance devient de plus en plus festive. Water Color est un titre léger, qui parle d’affirmer ses propres couleurs, son identité. Les allusions à la peinture sont récurrentes dans l’univers de la Whee In – la chanteuse aime dessiner et peindre – et le MV comporte une scène animée reproduisant l’effet d’une aquarelle. Enfin, comme souvent dans l’univers des Mamamoo, les costumes débordent de créativité, mêlant avec classe les couleurs et les découpes originales.

“Feel Like” de WOODZ

De son vrai nom Cho Seung Youn, WOODZ, qui était auparavant connu sous le nom de scène Luizi, suit depuis ses début un parcours atypique. Le chanteur est passé par différents groupes d’idoles (UNIQ jusqu’en 2015, X1 jusqu’en 2020), a participé à plusieurs télécrochets (Show Me the Money, Produce X 101…) et chante bien sûr en solo. Auteur, compositeur et interprète, il avait même créé en 2015 son propre groupe, M.O.L.A., avec la chanteuse Park Ji Min et le chanteur NATHAN – nous avions à l’époque mis l’un de leurs titres dans notre playlist de 2015.

Avec Feel Like, WOODZ délivre un titre original et hybride. Le fil directeur musical de la chanson s’inscrit dans la K-pop, avec ses accélérations de rythme pendant le bridge, mais la couleur musicale de la chanson est très particulière, avec ses basses lourdes et sa guitare électrique très rock, amorcé par un falsetto du chanteur.

L’univers du clip vidéo est en parfaite cohérence avec ce côté hybride. En pure star de K-pop, WOODZ y apparaît très fashion, jouant de son regard magnétique et lançant des œillades sexy à la caméra, mais le décor est celui d’un pub à l’occidentale, avec sa devanture précédée d’un alignement de motos. Le pub s’appelle “Sinto como”, ce qui est une traduction en portugais du titre de la chanson, Feel Like. Le chanteur affiche ainsi son attachement au Brésil, pays dans lequel il a grandi.

Et vous, quels sont les titres solos qui vous ont marqué depuis le début de l’année ?

Elodie Leroy

Lire aussi | Taemin : ses 7 MV les plus stupéfiants