DOSSIER. ‘Running Man’ : précis illustré des personnages (partie 2)

0

Quand vous regardez Running Man, ces personnages font vite partie de votre quotidien et il n’y a décidément qu’en Corée qu’une émission peut produire cet effet-là. De Yoomes Bond à Spartakook, en passant par Haroro, le Monday Couple ou les Easy Brothers, leurs mimiques, répliques ou thèmes musicaux vous viennent parfois à l’esprit à l’improviste. Ne cherchez plus : vous êtes accro ! Chez les Stellar Sisters, on ne s’en cache pas : la dépendance a atteint un niveau tel, qu’il ne se passe pas une semaine sans que nous regardions un épisode.

Nous vous avons concocté un petit précis illustré des animateurs/personnages de Running Man, leurs manies, leurs points forts et points faibles, les relations avec les autres membres ou avec leur caméraman attitré… N’hésitez pas à rajouter des éléments à cet article ! Et si vous débarquez tout juste dans l’aventure, encore éberlué de voir des animateurs TV poursuivis par des caméramen dans des scènes d’action énergiques, ou se compromettre dans des jeux dignes du Club Mickey, ce guide vous donnera de précieuses informations pour décrypter toutes les vannes et allusions aux épisodes précédents – et ce, même si la particularité de Running Man est d’être immédiatement accessible grâce à un juste équilibre entre les private jokes et les gags compréhensibles par tous.

Race… Start !

running-man-140-yoo-jae-suk

yoo_jae_suk_01Yoo Jae Suk

Animateur principal, élément fédérateur du groupe, Yoo Jae Suk est surnommé Grasshopper (Sauterelle) pour sa ressemblance avec le fameux insecte, et se voit d’ailleurs souvent associé à la couleur vert. Il est l’un des meilleurs dans les race missions grâce à ses capacités à s’évader et à penser très vite, ce qui lui vaut le surnom de Yooruce Willis (en référence au film Piège de Cristal).

De temps à autres, Yoo Jae Suk se transforme en agent Yoomes Bond, envoyé en mission pour éliminer un à un ses camarades. L’affaire, devenue récurrente, commence dans l’épisode 38, où il exécute ses coéquipiers dans un hôpital, et se poursuit entre autres dans l’épisode 91, où il réalise un coup de maître dans un univers à la Prison Break. Son pistolet à eau ne rate jamais sa cible, se vante-t-il dans l’épisode 120 (juste après, il croisera un autre 007 en la personne de Lee Seung Gi).
Yoo Jae Suk possède aussi une autre personnalité : Yoo Hyuk, qui est atteint du démon de la danse. C’est bien simple, dès que la musique commence, on ne l’arrête plus (c’était déjà le cas dans l’émission X-man, au début des années 2000, où il mimait en arrière-plan les danses de ses invités).

yoomes-bondAvec les invités un peu timides, Yoo Jae Suk est l’intervieweur idéal. Après tout, il est connu à la télévision pour sa capacité à rendre drôle n’importe qui. Avec ses coéquipiers, c’est un véritable moulin à paroles qui peut se montrer très taquin, voire franchement lourdingue, notamment avec Lee Kwang Soo, son souffre-douleur. Sa plus grande peur ? Etre pris en chasse par l’acteur Choi Min Soo (épisode 69, intitulé « Grasshoper Hunting »). Enfin, quand il rate une évasion, Yoo Jae Suk n’hésite pas à rejeter la faute, avec une parfaite mauvaise foi, sur son caméraman (Kwon Ryul, qu’on entend souvent rigoler hors champ).

Surnoms : Grasshopper, Yooruce Willis, Yoomes Bond, Yoo Hyuk, MC Yoo, le MC national

Thèmes musicaux :
Step by step de New Kids on the Block (thème associé à Yoo Hyuk)
Extreme ways de Moby (thème associé à Yoomes Bond)

V.J. principal : Ryu Kwon Ryul

running-man-haha_1HaHa

De son vrai nom Ha Dong Hoon, Haha est un plaisantin qui en fait toujours des caisses pour se faire remarquer. Kid turbulent de Running Man, il est souvent comparé au pingouin Pororo (personnage de dessin-animé) pour sa petite taille et ses attitudes aegyo, d’où le surnom Haroro. En réalité, Haha se fantasme parfois dans un film d’action qui n’existe que dans son imagination, et dont il est bien entendu le héros. Capable de jouer un double jeu, Haha est aussi connu pour sa capacité à élaborer des plans sophistiqués pour manipuler les autres joueurs.

Face à ses coéquipiers, Haha se montre facétieux et taquin, en particulier avec Yoo Jae Suk et Kim Jong Kook. Lors qu’il s’allie avec Lee Kwang Soo et Ji Suk Jin, on les surnomme le « Club des Traîtres ». Lorsque l’émission reçoit des jolies invitées, Haha se montre parfois dragueur – il a sorti plus d’une fois la réplique « Sois mon dernier amour ! ».

Ses obsessions notoires ? Le Reggae (Haha mène aussi une carrière de chanteur) mais aussi… Iron Man ! Son rêve d’enfiler l’armure rouge et dorée du célèbre superhéros est concrétisé par le staff dans l’épisode 150, où chaque animateur incarne un personnage d’Avengers. Il arrive aussi que Haha se prenne pour Gollum (Le Seigneur des Anneaux), comme ce fut le cas au Vietnam dans l’épisode 136.

Surnoms : Haroro, Roro, Penguin, Kid, Harad Pitt
Thèmes musicaux : Perfect Love de Lutricia McNeal / thème du dessin-animé Pororo the little Penguin
V.J. principal : Yoon Sung Yong

kim-jong-kook_01Kim Jong Kook

Le mâle alpha du groupe. Musclé, sportif, il gagne presque à tous les coups dans les épreuves de force, ce qui lui vaut le surnom de Spartakook. Ses ruées vers l’ennemi sont souvent accompagnées par la réplique tonitruante « this is sparta ! » de Gerard Butler dans 300 et de la musique du film Beowulf. Redoutable dans les race missions, Kim Jong Kook est un chasseur hors pair qui guette sa proie en silence, caché derrière une porte ou dans l’angle d’un couloir, avant d’attaquer brutalement par surprise, laissant des souvenirs traumatiques aux autres membres et aux invités.

Dans les épreuves en équipe, Kim Jong Kook se montre dirigiste, impatient et tatillon. Il est aussi l’un des persécuteurs de Lee Kwang Soo, qu’il traite comme un boulet dès qu’il doit faire équipe avec lui, une attitude qui s’est déjà retournée contre lui (épisode 84, avec BigBang). Ses relations avec Haha sont plus fraternelles (il l’appelle souvent « nae dongsaeng », qui veut dire « mon petit frère ») mais si Haha le provoque un peu trop, il peut devenir rancunier (épisode 102).

Avec les invités, Kim Jong Kook fait généralement preuve de respect, voire d’une attitude un peu lèche-cul avec ses aînés ou avec les grandes stars de Kpop (épisode 27, avec Yunho et Changmin). Kim Jong Kook possède aussi une facette romantique : avec les femmes fragiles, il devient timide et chevaleresque, ses actions héroïques se voyant sublimées par la chanson du film Bodyguard (épisode 115, avec Moon Geun Young). Yoo Jae Suk aime aussi lui rappeler sa romance supposée avec Yoon Eun Hye à l’époque de l’émission X-Man.

Surnoms : Sparta-Kook, The Commander, Mr. Capable, Kookie, Tiger

Thèmes musicaux :
– Réplique This is Sparta ! de l’OST de 300
What we need is a Hero de l’OST de Beowulf
Bodyguard de Whitney Houston

V.J. principal : Kim Ki jin

song-ji-hyo-01Song Ji Hyo

Song Ji Hyo est la seule femme du groupe. Lorsqu’elle est surprise, son regard donne parfois l’impression qu’elle a un blackout, ou un blanc, d’où le surnom Blank Ji (ou Mong Ji, en coréen).

A l’époque où l’acteur Song Joong Ki faisait partie de l’équipe, Song Ji Hyo était l’enjeu d’une rivalité entre notre werewolf boy préféré et Kang Gary. Depuis que Song Joong Ki a quitté le navire, Gary est le seul prétendant de Ji Hyo et ne désespère pas de trouver le chemin de son cœur. On les surnomme le « Monday couple » (l’émission est tournée le lundi).

Si Song Ji Hyo est une piètre danseuse (il est rare de voir quelqu’un avec un si mauvais sens du rythme), elle est en revanche l’une des meilleures dans les race missions grâce à sa capacité à bluffer et à mentir, qui fait concurrence à celle de Yoo Jae Suk, mais aussi à trouver les objets cachés tout en restant aussi discrète qu’une souris. Femme d’action, elle n’hésite pas à se lancer dans des affrontements physiques. Le résultat est variable : il arrive qu’elle surprenne tout le monde en arrachant le nametag d’un molosse (superbe élimination de Kim Sooro dans l’épisode 138), mais aussi qu’elle se fasse pathétiquement éliminer. Si la situation est désespérée, elle n’hésite pas à faire du charme pour prendre son adversaire en traître. Lorsqu’elle fait équipe avec Kim Jong Kook, ils forment un tandem redoutable que l’on surnomme « Spartace ».

Le paradoxe de Song Ji Hyo est qu’elle peut se montrer effrayée par la moindre bestiole (il faut voir son cinéma dans l’épisode 121, lorsqu’elle doit attraper des clés dans un bocal d’anguilles) mais ne connaît pas le vertige dans les épreuves à sensation forte : parmi ses exploits, on compte son saut à l’élastique de 233 m dans l’épisode 134, tourné à Macao.

Surnoms : Ace Ji Hyo, Blank Ji (Mong Ji en coréen), Bad Ji Hyo, Monday Girlfriend

Thèmes musicaux : Thème du jeu video Angry Birds

V.J. principal : Sung Gyu

kang-gary-01Kang Gary

Très sportif et endurant, Gary devrait logiquement faire partie des meilleurs dans les race missions. C’est sa naïveté qui lui joue des tours ! Rêveur et parfois complètement à côté de la plaque, il est le plus (ou le seul) honnête du groupe. Lors des chasses au trésor, il n’est pas rare qu’il passe à côté des indices, voire du drapeau marquant la fin de l’épreuve (comme dans l’épisode 121 où il se fait cyniquement utiliser par Lee Seung Gi). Gary se révèle aussi la plupart du temps incapable de mentir ou de décrypter les mensonges et stratégies des autres. Toutes ces particularités en font le pire espion que l’on puisse imaginer, comme nous le démontre l’épisode 60, où la production lui fait croire qu’il est l’espion alors qu’il s’agit d’un coup monté avec les autres membres.

Pourtant, aussi improbable que cela puisse paraître, Gary est parfois traversé d’éclairs de génie, notamment dans les épreuves impliquant des énigmes, où il fait généralement preuve d’un bon esprit de déduction (comme à la fin de l’épisode 121). Il se montre également capable de mener un groupe de complices, comme dans l’épisode 81, où chaque membre se voit affublé d’un pouvoir surnaturel, le sien consistant à se promener en compagnie d’une armée de clones (les fameux « lollols »).

Comme nous l’avons vu précédemment, Gary fait partie du « Monday Couple » avec Song Ji Hyo : romantique et dévoué, il ne désespère pas de gagner son cœur même si la jeune femme se joue souvent de sa naïveté.

Surnoms : Peaceful Gary, Wild Gary, Monday Boyfriend

Thèmes musicaux :
Leessang Blues de LeeSsang
You’re the answer to a guy like me de LeeSsang

V.J. principal : Ham Jung Hwa

ji-suk-jin-01Ji Suk Jin

Le plus âgé du groupe, et indéniablement son maillon faible. Ji Suk Jin connaît Yoo Jae Suk depuis plus de 20 ans et jalouse sa relation avec Kim Jong Kook. Spécialiste des gamelles ridicules (on entend alors la chanson The House You Live In de JYP), il reste le moins fort de tous dans les épreuves physiques. En duel, il ne défie que les femmes, ce qui se retourne parfois contre lui comme dans l’épisode 195 où il est mis à terre par la chanteuse Minzy (2NE1). Dans les race missions, il utilise souvent son cameraman comme porteur des objets nécessaires à la réussite du jeu.

Lorsque Ji Suk Jin fait équipe avec Lee Kwang Soo, ils sont surnommés les « Easy brothers » – « Ea » pour Yi (Lee dans Lee Kwang Soo) et « Sy » pour le « Ji » de Ji Suk Jin. En réalité, il s’agit d’une relation à la « Dumb and Dumber » (comme le tandem Yoo Jae Suk / Daesung dans Family Outing). Lorsque Ji Suk Jin s’allie avec Haha et Lee Kwang Soo, ils sont surnommés « le club des traîtres » (« the traitors club »).

Il est rare que Ji Suk Jin gagne dans Running Man, mais le miracle s’est déjà accompli : le 25 mai 2014, Ji Suk Jin est entré dans l’histoire en devenant le Roi du Ddakji, battant Yoo Jae Suk et Kim Jong Kook sur l’un de leurs jeu préférés !

Surnoms : Big Nose, Impala, Wangko

Thèmes musicaux :
The House You Live In de JYP
I swear de All 4 One / Angel de l’OST de Romeo+Juliette

V.J. principal : Kim Yoo Seok

lee-kwang-soo-01Lee Kwang Soo

Lee Kwang Soo est à la fois le maknae du groupe, c’est-à-dire le plus jeune, et le plus grand puisqu’il mesure 1m92. Sa physionomie tout en longueur lui vaut les surnoms de Girafe et de Kwangvatar. Quand il s’habille en femme, on l’appelle Kwang Ja. Lee Kwang Soo fait aussi partie du club des traîtres, avec Haha et Ji Suk Jin, et du duo Easy Brothers avec Ji Suk Jin.

Peu sportif, très empoté dans l’action et souvent mis dans des situations absurdes, Lee Kwang Soo se fait constamment charrier voire persécuté par Yoo Jae Suk et réprimander par Kim Jong Kook – d’où l’utilisation récurrente de la musique triste Saint Agnès and the Burning Train de Sting. Lorsqu’ils sont en équipe avec lui, ces derniers n’hésitent pas à l’accuser de leurs propres échecs. A la moindre occasion, Lee Kwang Soo se venge de ses persécuteurs, devenant ainsi le traître du répertoire. Dès qu’il se retrouve en duo avec des invités au caractère doux (tels que Lee Seung Gi ou Ji Chang Wook), il peut se montrer subitement autoritaire, comme pour compenser les humiliations subies par le passé.

Le public ne lui en tient pas rigueur : le personnage de Lee Kwang Soo, qui incite à une identification immédiate, est cathartique pour les personnes qui se sont un jour senties rabaissées par les arrogants de ce monde (incarnés par Yoo Jae Suk et Kim Jong Kook). A ce titre, les voyages de l’équipe en dehors des frontières de Corée du Sud ont révélé que Lee Kwang Soo était chouchou des fans étrangers de Running Man, notamment en Thaïlande et à Hong Kong.

Surnoms : Girafe, Prince of Asia, Icon of Betrayal, Kwang Ja, Kwangvatar

Thèmes musicaux :
Saint Agnès and the Burning Train de Sting
Kidding de l’OST de Supermonkey Returns
Theme of the False Emperor de l’OST du jeu Sangokushi Taisen

V.J. principal : Choi Yoon Sang

Et comme les Running Men sont un peu nos superhéros à nous, retrouvez ci-dessous un extrait de l’épisode 150, où les animateurs enfilent chacun le costume d’un personnage du film Avengers. L’extrait est suivi de l’introduction culte de l’épisode 162, où chaque membre effectue un bout de chorégraphie mémorable avec des idoles de K-pop.

Elodie Leroy

Share.