Critique : About Kim Sohee, de July Jung

Date :

Mélange de polar et de drame social, About Kim Sohee suscite tour à tour le malaise, la révolte et le désarroi, avant d’apporter une lueur d’espoir nécessaire. A découvrir le 5 avril 2023 dans les salles françaises.

Pour son stage de fin d’étude, Kim Sohee (Kim Si Eun) est recrutée dans un centre d’appel de la société Korea Telecom. Sous le poids de conditions de travail dégradantes, cette lycéenne pleine de vie s’éteint peu à peu, jusqu’à commettre l’irréparable. Lorsque le corps d’une jeune fille est découvert dans un fleuve, l’inspectrice Yoo Jin (Bae Doona) refuse de classer l’affaire et décide d’enquêter sur l’employeur de la victime. Contre l’avis de sa hiérarchie, elle tente de remettre en cause ce système.

Inspiré de faits réels

Tiré d’une véritable affaire survenue en 2016 dans la petite ville de Jeonju, About Kim Sohee est le deuxième film de July Jung, dont le premier long métrage, A Girl At My Door, n’était pas passé inaperçu au festival de Cannes 2014. Ce nouveau film, qui était présenté en clôture de la Semaine de la Critique du même festival de Cannes en 2022, marque aussi sa seconde collaboration avec l’actrice Bae Doona après A Girl At My Door.

Scindé en deux parties distinctes, About Kim Sohee est porté successivement par le point de vue de Sohee, le personnage-titre qui se laisse peu à peu enfermer dans un univers professionnel toxique, et celui de Yoo Jin, qui sera ébranlée par l’affaire. Le film s’ouvre sur un long plan séquence montrant la jeune fille répéter inlassablement une chorégraphie de K-pop sur une musique qui restera hors champ. Ces images prendront un sens différent par la suite, puisque la passion de la danse est l’élément insolite qui relie les deux femmes.

L’enfer des centres d’appel

Filmée caméra à l’épaule et dépouillée d’effet mélodramatique, la première partie capture avec un réalisme saisissant l’enfer de ces centres d’appel auxquels nous avons tous affaire de temps à autres sans réellement prendre conscience qu’il y a un individu au bout du fil. Le style naturaliste reste de mise dans la seconde partie, mais la réalisatrice July Jung, qui collabore avec le chef opérateur Kim Il Yeon (Exit), choisit de poser sa caméra pour multiplier les plans fixes, tandis que la policière découvre avec horreur les ramifications du système d’exploitation manipulateur qui a abouti à l’écrasement d’une jeune fille.

L’utilisation du procédé de distanciation nous permet d’appréhender à froid l’absurdité de ce management gouverné par la course à la performance, mais aussi la lâcheté consternante des adultes qui l’entretiennent. Sans jamais verser dans le discours idéologique, July Jung décortique avec intelligence une réalité d’autant plus glaçante qu’il n’y a pas de grand méchant à blâmer dans cette histoire. Du lycée de Sohee à l’équivalent local de l’inspection du travail, chaque adulte représente un simple maillon de la chaîne et se fait complice de cette mécanique mortifère.

« Ceux qui font un travail ingrat méritent le respect, mais sont méprisés par tout le monde », remarque Yoo Jin au cours de son enquête. Pour appuyer ce triste constat, qui n’est d’ailleurs en rien exclusif à la Corée du Sud, la réalisatrice s’attache à filmer les employés invisibles dans l’exercice de leurs fonctions (Sohee dans son centre d’appel, son petit ami travaillant sur un quai de livraison…), tandis que les managers ont les yeux rivés sur des graphiques et des tableaux de chiffres.

Kim Si Eun, révélation du film

Le versant polar de l’histoire, qui fait tout de même poindre une lueur d’espoir grâce à la sincérité de Yoo Jin, est porté par l’excellente Bae Doo Na (Les Bonnes Etoiles), qui s’avère émouvante dans le rôle de cette flic introvertie, qui sort tout juste d’un drame personnel et qui se trouve hantée par celui d’une autre.

About Kim Sohee révèle aussi une actrice formidable, Kim Si Eun (Mental Coach Jegal), dont le jeu très naturel est porté par une énergie brute qui habite le film du début à la fin. Très expressive, elle apporte aussi beaucoup de fraicheur et de nuances à ce portrait de jeune fille d’aujourd’hui au caractère entier. Parmi les acteurs secondaires, on retiendra également Shim Hee Seop (Children of a Lesser God), qui fait son retour à l’écran et se révèle étonnamment touchant dans le rôle du manager sous pression.

Avant-première parisienne

Lors de l’avant-première qui s’est déroulée le 21 mars 2023 au cinéma L’Entrepôt, à Paris, nous avons interrogé la réalisatrice sur le choix de Kim Si Eun dans le rôle-titre : « Pour moi, découvrir cette actrice était une chance. Elle n’était pas du tout connue et nous avons eu une réunion informelle presque par hasard. Nous avons échangé quelques mots, et il m’est vite apparu que c’était elle », confie la réalisatrice.

« Je lui ai demandé ce qu’elle pensait du scénario. Elle m’a répondu : « Je veux tellement que Sohee existe dans ce monde ! ». Cela impliquait beaucoup de choses. Elle ne parlait pas d’obtenir le rôle à tout prix ou de ce qu’elle voulait. Elle avait tout compris au scénario. Je l’ai trouvée extraordinaire. Pendant le tournage, mes impressions ont été confirmées. Elle comprenait le sens de chaque scène et savait toujours exactement où se situer par rapport à la caméra. C’était presque instinctif. »

Une chose est sûre, l’histoire de Sohee, de sa passion vivifiante pour la danse K-pop à son destin tragique, laisse une empreinte durable après la projection du film. About Kim Sohee arrive dans les salles françaises le 5 avril 2023.

Elodie Leroy

Lire aussi | Critique : Unlocked, un cyberthriller inégal mais sympathique avec Im Si Wan

En ce moment

Robin Deiana, Lee Lu Da, Kim Jin Sung à Canneseries

Interview : Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deiana...

Rencontre avec les acteurs Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deina au festival Canneseries 2024 pour discuter de Rinza Noodle House.

Actualité

Critiques

Related articles

Critique Temperature of Love : sous le charme de Seo Hyun Jin et Yang Se Jong

Ce drama romantique coréen réunit les acteurs Seo Hyun Jin et Yang Se Jong dans une histoire d'amour moderne et émouvante. Une pépite du genre.

Teasers : Temperature of Love, un drama appétissant sur SBS

La romance culinaire réunissant Seo Hyun Jin, Yang Se Jong, Jo Bo Ah et Kim Jae Wook dévoile plusieurs teasers atmosphériques et alléchants.

Zombies coréens : le dossier qui a du mordant

A l'approche de la sortie de Kingdom, découvrez la liste des séries coréennes dans lesquelles des zombies ont fait leur apparition.

Stranger : polar classieux avec Cho Seung Woo et Bae Doona

Succès critique et public, Stranger se distingue par son scénario brillant, sa production haut de gamme et son impeccable casting d’ensemble dominé par Cho Seung Woo et Bae Doona.