‘Baby Don’t Stop’ de NCT U : la chorégraphie de l’année?

1

C’est avec une certaine fébrilité que nous nous sommes ruées sur Boss et Baby Don’t Stop, les deux nouveaux titres de NCT U. Si la carrière de NCT 127 se porte bien – nous avons eu la chance de les voir à Séoul le 15 septembre 2017 au Lotte Family Festival –, nous commencions à avoir des doutes sur la pérennité de l’unité NCT U ! Cette année, NCT U est enfin de retour avec deux titres chocs, Boss et Baby Don’t Stop, qui feront partie de l’album NCT 2018. Ce dernier réunira l’ensemble de la formation NCT et sortira le 14 mars prochain. Si Boss enregistre déjà 15 millions de vues sur Youtube en deux semaines, c’est surtout Baby Don’t Stop, le duo entre Taeyong et Ten, qui nous a captivées.

Pour rappel, NCT est un projet expérimental ambitieux de SM Entertainment, qui consiste en la création d’un grand groupe divisé en plusieurs unités, NCT 127, NCT Dream et NCT U, certains membres faisant partie de plusieurs unités. Contrairement à NCT 127, qui se compose désormais de neuf membres fixes, NCT U est une unité rotative dont les membres vont et viennent. C’est aussi l’unité dont les choix artistiques sont les plus radicaux, comme en témoignait en 2016 le très étrange The 7th Sense : que ce soit le son du morceau ou le MV, avec cette couleur rouge entêtante et cette chorégraphie hallucinée, The 7th Sense était franchement un titre hors normes.

Depuis le lancement du groupe, NCT 127 a eu le temps de sortir trois mini-albums, mais NCT U n’a sorti que trois titres. Outre The 7th Sense et Without You, qui faisaient partie du même single, nous avons eu droit à Dream in a Dream, de Ten, un titre aérien assorti d’une chorégraphie classieuse, qui capitalisait alors sur le succès rencontré par le jeune Thaïlandais grâce à ses prestations remarquées dans l’émission Hit the Stage.

Boss, le titre phare du come back de NCT U, séduit immédiatement par ses basses, son style sonore très urbain, mais aussi ses chœurs qui ne sont pas sans rappeler le style de Wolf d’EXO. Précise et sophistiquée, la chorégraphie absorbe le rythme de la chanson avec énergie et fluidité. SM Entertainment nous livre une fois de plus un MV superbement réalisé et résolument moderne sur le plan visuel.

Baby Don’t Stop est un duo qui marque la première collaboration de Taeyong et Ten depuis 2016, mais aussi le retour de Ten dans l’unité NCT U. Très entêtante, la chanson confronte les vocalises de Ten, dont la voix a énormément gagné en relief, avec la tonalité plus grave de Taeyong, qui se livre aussi à des chuchotements dans les premières secondes de la chanson. La musique est minimaliste, l’alchimie vocale impeccable et le refrain entêtant.

Concernant la chorégraphie, elle a de quoi rendre Taemin jaloux ! Comme Caroline me le faisait justement remarquer, c’est d’ailleurs ce dernier qui, avec Move, a ouvert la voie vers des chorégraphies d’un nouveau genre, marquées par un style plus libre, plus riche et très dansant, affranchi des gimmicks habituels de la K-pop.

Baby Don’t Stop réunit deux danseurs hors pairs – les deux meilleurs de NCT – qui nous livrent une palette de mouvements très variés, alternant les déhanchés sexy avec des jeux de jambes particulièrement sophistiqués dans divers décors – une salle de cinéma vide, une salle de danse, l’extérieur enneigé d’un bâtiment. Les prestations live sont à la hauteur du clip : Ten et Taeyong s’envolent sur la scène avec cette chorégraphie qui fera date dans la K-pop. La chorégraphie de l’année ?

L’album NCT 2018 sera disponible sur toutes les plateformes musicales le 14 mars 2018. Un troisième extrait énergique vient d’être dévoilé, Go de NCT Dream, qui remporte déjà un joli succès lui aussi. Découvrez ci-dessous les MV de Baby Don’t Stop et Boss, suivi de quelques prestations live.

Elodie

Share.