SHINee World V à Séoul : un concert flamboyant, inoubliable!

4

Le cinquième album très attendu de SHINee, intitulé 1 of 1, vient de sortir (voir notre article). C’est l’occasion idéale pour revenir sur notre aventure SHINee World V, le concert donné par Onew, Jonghyun, Key, Minho et Taemin entre le 2 et le 4 septembre derniers, événement qui a inauguré notre récent séjour à Séoul. Tout d’abord, parce que ce concert nous a permis d’avoir un avant-goût de ce qui s’affirme une fois de plus comme un album remarquable de la part du groupe. Ensuite, parce que ce concert était tout simplement phénoménal. Trois heures trente d’un spectacle total, inouï, une fête de tous les instants pour les oreilles et pour les yeux, que l’on doit au plus passionnant des groupes coréens actuels.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, revenons un instant sur la façon dont nous nous sommes procuré des places pour ce concert. Contrairement au concert de Lee Seung Gi dont les places étaient accessibles à tous sur le site Interpark, celles du concert de SHINee étaient exclusivement vendues  sur Yes24, site destiné uniquement aux Coréens. Certes, il reste le Package proposé par SM Entertainment aux étrangers, mais il est cher et peu flexible.

shinee_world_5_06

Taemin, Key, Jonghyun, Minho et Onew

Nous avons assisté à deux des trois concerts, par deux biais différents. Pour être bien placées, nous nous sommes rendues sur la plateforme de revente ticketbis, qui était la seule à proposer des places. Les prix sont prohibitifs au départ mais il suffit d’attendre un peu pour trouver son bonheur. Dix jours avant, nous avons obtenu des places assises en fosse pour le 4 septembre, que nous avons fait expédier à notre hôtel à Séoul.

L’autre solution est de se rendre sur place le jour-même, plusieurs heures à l’avance. Sur les conseils du blog Pink Fashion Ninja, nous avons tenté notre chance le vendredi 2, en début d’après-midi, et nous avons pu acheter des places au bout d’une heure d’attente dans des conditions zen. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à être le mieux placé : nous étions sur les gradins à l’extrémité gauche.

Il est amusant de voir comme le public est différent d’un endroit à l’autre de la salle. Dans les gradins, nous sommes entourées d’étrangères comme nous, la plupart venues d’Asie du Sud-Est, quelques-unes du Japon. Elles sont assez jeunes, dans la vingtaine. Le dimanche en revanche, nous nous trouvons en fosse au milieu de Japonaises et de Coréennes dans la trentaine voire la quarantaine. Nous apercevons quelques hommes ici et là, mais le public est indéniablement féminin en majorité.

Nous sommes assises à côté de deux femmes japonaises, visiblement très fans de Key puisqu’elles se sont munies de jumelles afin de ne rien perdre de ses moindres faits et gestes!

SHINee place la barre très haut

shinee_world_5_25Le concert débute à l’heure sur un petit film dans lequel les cinq membres de SHINee sont les héros d’une sorte de conte macabre et décalé. Ce prologue a pour but d’annoncer le concept de SHINee World V : celui-ci s’intitulera « Colors of SHINee ». Il s’agit pour le groupe de mettre en avant son éclectisme en tant que réunion de talents, tout en laissant chaque membre briller par lui-même. SHINee incarne à la perfection ce concept et ne cessera de nous le prouver tout au long de ce concert cumulant pas moins de 36 chansons.

Un frisson parcourt toute la salle – 15 000 personnes – dès que résonnent les premières notes de Hitchhiking tandis que les silhouettes d’Onew, Taemin, Jonghyun, Key et Minho se laissent entrevoir sur la scène.

Avec ce titre à la fois entraînant et agressif, SHINee s’offre une entrée en scène majestueuse, imposante, qui prend immédiatement l’allure d’une invitation au voyage. Le medley se poursuit sur les chapeaux de roues avec le titre disco funk Married to the Music et sa chorégraphie enjouée et très élaborée, pour enchaîner sur le désinvolte Why So Serious?. Le climax de cette intro énergique n’est autre que Juliette, un classique du groupe, qui s’achève en beauté avec un superbe solo de danse de Key.

shinee_world_5_01Autant dire que cette introduction pose clairement la trame de ce concert. SHINee World V sera placé sous le signe de Married To The Music, l’album repackage de Odd sorti en août 2015. Le groupe interprète rien moins que treize des quinze titres de cet album sublime. A cela s’ajoutent des titres revisités du mini-album Romeo, sorti en 2009, ainsi que des morceaux issus de Dream Girl et son miroir Why So Serious?, sortis en 2013. Ce programme festif est complété par les titres les plus incontournables du groupe, savamment égrenés tout au long du concert.

Situé dans le renfoncement central, l’écran qui surplombe la scène principale participe à rehausser le spectacle mais ne nous distrait jamais des performances elles-mêmes. Quatre écrans supplémentaires projettent des images du groupe, deux sur les côtés de la scène et deux autres dans les gradins. Minho pendant Trigger, SHINee World V à SeoulLa deuxième scène se trouve au beau milieu de la partie fosse, ce qui nous permet de profiter des performances de très près, la deuxième fois.

Pour nous distraire entre les différentes parties de SHINee World V, nous visionnons les petits films diffusés sur les écrans latéraux. S’ils sont tous très drôles, notre préféré reste ce court métrage psychédélique qui montre les cinq membres exécuter successivement leurs chorégraphies emblématiques en solo, pour se confondre les uns avec les autres dans des transitions créatives.

Ce qui frappe dès les premières chansons, c’est l’ampleur et la sophistication de la mise en scène. Nous sommes loin du spectacle relativement « simple » donné par SHINee à la KCON Paris – la contrainte d’un nivellement avec les autres groupes ? SHINee World V est un spectacle de très haut niveau, et cela se ressent dans les moindres détails. Chaque performance est pensée avec un véritable sens artistique, tandis que l’exécution est impressionnante, entre numéros de danse complexes et prouesses vocales – voire les deux, comme sur Sherlock.

Une succession de prestations intenses, fabuleuses

Chapitré en plusieurs parties équilibrées à la perfection, SHINee World V est si riche en temps forts que je commettrai sans doute quelques injustices en tentant de les lister. Plusieurs moments étourdissants m’ont fait vibrer à l’unisson avec le public. J’aime le remix enlevé, rafraîchissant de Replay, leur toute première chanson. Huit ans plus tard, le célèbre Noona neomu yeppeo provoque toujours la même excitation chez les spectatrices, la nostalgie en plus.

Côté classiques toujours, l’enchaînement entre Ring Ding Dong et Lucifer est absolument grisant, tant du point de vue de l’interprétation que de la mise en scène, très dynamique. Ainsi, pendant Ring Ding Dong, SHINee quitte la scène du fond pour investir le pont en dansant, se séparant en deux groupes qui font chacun face au public sur les cotés. Ensuite, les membres se rejoignent sur la scène de devant pour une performance endiablée de Lucifer qu’ils achèvent sur cinq podiums jaillis du sol. Incroyable! Durant cette performance, Minho nous offre un solo de danse déchaîné qui provoque les hurlements des spectatrices.

shinee_world_5_10Un autre temps fort de ce concert vient de la performance de Chocolate, morceau brillant qui joue sur les ruptures de rythme, entre un son pop-rock ponctué de synthés rétro et des harmonies vocales délicieuses comme du chocolat fondant. Sur ce morceau très sexy, SHINee nous prend au dépourvu en osant une chorégraphie très hot qui, sur le refrain, voit chaque membre se déhancher de manière provocante avec un back dancer pour partenaire. Dans la salle, c’est plus que jamais l’euphorie.

Un peu plus tard, Trigger fait l’objet d’une ferveur comparable. La chanson prend une dimension nouvelle grâce à une mise en scène brutale où Onew, Taemin, Jonghyun, Key et Minho sont malmenés par plusieurs hommes. shinee_world_5_16Une fois libérés et après avoir récupéré les armes (des tubes de néon), ils placent le public en joue et tirent sans sommation. La salle, brusquement plongée dans l’obscurité, est alors parcourue de rayons lumineux rouges tandis que résonne un lancinant « Pull the trigger, pull the trigger ».

Tout de suite après, nous avons droit au cultissime Sherlock, sur lequel Jonghyun pousse sa voix mélodieuse à pleine puissance – et quelle puissance! – malgré une chorégraphie très exigeante. Taemin n’est pas en reste, lui qui met une conviction inouïe dans chacun de ses mouvements, tout en chantant avec flamme.

Et puisqu’on parle de chorégraphies dingues, mentionnons aussi le réjouissant Dream Girl, vrai numéro d’équilibriste avec son timing ultra-serré dans le maniement des pieds de micro. Sans oublier la légendaire performance d’Everybody, que nous attentions ardemment, et que nous avons admirée deux fois, dont une dans des circonstances un peu particulières, comme vous le verrez plus loin.

Dans un style différent, j’ai été littéralement envoûtée par ce que j’appellerais le « chapitre bleu » en référence aux costumes et aux éclairages qui dominent cette succession de morceaux. Black Hole, Odd Eye, Hold You et Feel Good sont un véritable régal pour les oreilles, les membres chantant cette fois avec des micro-main qui mettent davantage en valeur leurs compétences vocales. Écrit et composé par Jonghyun, Odd Eye est un véritable bijou, l’une des meilleures chansons de SHINee. La mélodie ensorcelante, les voix exceptionnelles, les harmonies planantes, la chorégraphie lascive, Onew affriolant dans sa chemise de soie bleue, cette prestation live surpasse toutes mes attentes.

shinee_world_5_05« Let Me Hold You For A Minute »… Immédiatement après, je suis encore éblouie par Hold You. Je n’avais pas relevé cette chanson – sans doute parce que je ne l’avais pas assez écouté l’album Married To The Music – et là, c’est le coup de foudre. L’interprétation est habitée, sensuelle, passionnée. Un moment magique durant lequel Onew fait encore des merveilles avec sa voix suave, idéale pour ce type de chanson. SHINee World V nous donne en prime l’opportunité de découvrir en avant-première quatre nouvelles chansons qui sortiront un mois plus tard sur leur album 1 of 1.

Onew chante Please, Don't Go sur la scène de SHINee World à SeoulComme beaucoup dans la salle, je suis particulièrement séduite par Prism, une autre composition sensationnelle de Jonghyun, et par le titre dance Feel Good. A peine les membres entonnent le deuxième refrain de Feel Good, que toute la salle est déjà en train de chanter avec eux, conquise par le beat et le son électro addictif de ce morceau.

Un enthousiasme qui s’apparente à celui provoqué par la prestation entraînante de View, autre grand moment de complicité avec le public.

J’adore Romeo+Juliette, que le groupe interprète dans une version non seulement expurgée d’autotune, mais aussi plus mûre, plus inspirée que celle de l’album. A l’époque, Onew, Jonghyun et Key se partageaient la plupart des lignes. Cette fois, celles-ci sont distribuées équitablement entre les cinq membres et l’ensemble est traversé d’harmonies mélancoliques véritablement splendides.

SHINee projette ses couleurs

Le thème « Colors of SHINee » s’exprime évidemment dans l’esthétique visuelle du concert qui fait la part belle aux teintes chatoyantes, tout en faisant preuve d’un goût remarquable dans la composition des différentes scènes. Il n’y a pas de surcharge, pas d’esbroufe. Cette esthétique raffinée s’applique de la même façon aux costumes, très réussis, qu’il soient sobres (Jonghyun et Key en costumes à carreaux dans la première partie, les costumes blancs du groupe dans l’avant-dernière partie) ou extravagants (Taemin en chemise rouge et pantalon noir fendu sur une jambe, Minho en veste dorée et pantalon vert).

shinee_world_5_13La touche SHINee est présente dans chacun de leurs ensembles vestimentaires, toujours accordés entre eux avec soin. Il faut dire que depuis que Key est en charge de la direction des costumes sur les concerts du groupe, ses camarades n’ont jamais été aussi bien habillés. A l’instar de Jonghyun qui crée ses chansons en songeant aux points forts de chacun, Key sait parfaitement de quelle manière mettre en valeur les personnalités et les physiques des autres membres de SHINee.

Au-delà de l’excellence des performances collectives, ce concert est justement pour nous l’occasion d’apprécier les talents individuels de chaque membre à leur juste valeur. shinee_world_5_27On a plaisir à voir les projecteurs braqués sur Key, le lead dancer, dès le début du concert. Ses mouvements sont très propres et énergiques, et il affiche un grand sens du spectacle. En tant que chanteur, il rythme tous les morceaux d’une voix forte et toujours juste. C’est un artiste solide, sans doute le plus polyvalent du groupe, un atout que son expérience de la comédie musicale a sans doute renforcé.

Comme Key, Minho possède une présence très cool et très dynamique, il est partout et apporte énormément de peps à chaque performance. Il dégage quelque chose de très positif et il est élégant à regarder, voire très sexy quand l’envie lui en prend. S’il est désormais très convaincant dans les parties rap, ce concert lui permet à plusieurs reprises de démontrer qu’il sait aussi très bien chanter – le résultat d’un travail conséquent ces dernières années. Au passage, ses cheveux argentés – la première excentricité capillaire de sa carrière – ont suscité un enthousiasme énorme au près du public.

Longtemps considéré comme le « bébé de la Kpop » (il avait quinze ans à leurs débuts), Taemin a bien grandi et il insuffle aujourd’hui à SHINee un cachet de sensualité qui s’exprime autant dans ses mouvements parfois suggestifs, que dans sa manière de chanter sophistiquée. Très actif en solo cette année, Taemin est encore en pleine promotion de son titre japonais Sayonara Hitori, dont il a enregistré une version coréenne un mois avant le concert. shinee_world_5_47Il nous livre un numéro de danse d’une grâce stupéfiante sur cette belle chanson, un moment comme hors du temps, au point qu’Elodie me confiera plus tard en avoir eu les larmes aux yeux.

Dans un registre différent mais tout aussi émouvant, Jonghyun et Onew unissent leurs voix prodigieuses le temps d’un duo sur Please Don’t Go, extrait de Romeo. Ce moment rare, de pure extase, nous prouve s’il en était besoin à quel point ces deux là sont, et de loin, deux des plus grandes voix de la Kpop.

Jonghyun est très impressionnant. En tant que vocaliste principal de SHINee, il est extrêmement présent sur tous les morceaux, et il se révèle absolument infatigable tout au long du concert. Sa technique est irréprochable mais il est avant tout un interprète éblouissant et il met constamment son agilité vocale extraordinaire au service de l’émotion. Très charismatique, il apporte en outre beaucoup de chaleur aux performances – il nous a vraiment manqué à la KCON Paris.

Enfin, celui qui n’a jamais entendu Onew en live n’a jamais vraiment entendu Onew. Sa voix possède un timbre exquis, unique, une amplitude et une puissance exceptionnelles auxquels seules les qualités de résonance d’une salle peuvent rendre pleinement justice. C’est un merveilleux interprète qui sait jouer sur les nuances en faisant preuve de beaucoup de sensibilité. Si vous avez la chance de l’entendre « en vrai », ce sont les frissons garantis.

Un final inattendu et bouleversant

Le concert du dimanche nous a particulièrement touchées. La raison, c’est bien sûr l’accident d’Onew, survenu vers la fin du concert alors qu’il dansait sur Ready or Not. Je l’avais vu partir en courant dans les coulisses, sous l’œil de Key, mais sans comprendre ce qu’il se passait exactement. La prestation suivante, Savior, s’est faite sans lui, et nous avons senti l’angoisse monter dans la salle lorsque, parmi les cinq podiums qui se sont élevés sur la scène, l’un s’est avéré vide. shinee_world_5_09Onew est finalement revenu in extremis sur la scène du devant pour participer à la performance d’Everybody.

Il a exécuté cette chorégraphie éreintante jusqu’au bout, alors qu’il était visiblement dans un sale état. Chapeau l’artiste!

En faisant cela, il a provoqué sans le vouloir un émoi intense chez le public qui, le voyant tituber à plusieurs reprises, a craint à chaque seconde de le voir s’écrouler. Dans un élan assez poignant, les fans se sont alors mises à l’encourager à chaque fois qu’il franchissait une étape de la chorégraphie, scandant son nom : Lee Jin Ki! Lee Jin Ki!

Logiquement, cette dernière édition de SHINee World V a été écourtée. Nous n’avons pas eu droit au passage des membres dans la salle comme le vendredi, qui nous avait permis notamment de voir Onew de très près – surtout Elodie, qui s’est retrouvée par surprise à un mètre de lui. Après une longue délibération, les cinq chanteurs sont revenus sur scène pour interpréter leur titre d’adieu, et ont fait de leur mieux pour réchauffer l’atmosphère. Onew s’est excusé d’avoir inquiété le public, qui lui a témoigné toute son affection. Les bannières et les roses en tissus préparées par le fanclub se sont agitées une dernière fois au milieu de l’océan de lumières vertes émises par les lightsticks.

Pourtant, après le départ de SHINee, l’émotion dans le public était encore tellement forte que personne n’a esquissé un pas vers la sortie, mettant en difficulté les agents de sécurité. Au bout d’un long moment, la foule s’est résignée à quitter les lieux. Mais la plupart des gens étaient comme hébétés, certaines jeunes filles étaient en pleurs.

shinee_world_5_42Ce n’est que plus tard dans la soirée que nous avons appris qu’Onew s’était en réalité foulé la cheville en tombant. Pendant toute la durée de l’incident, le groupe a démontré un incroyable esprit d’équipe. Les quatre membres restants étaient en effet parvenus à se concerter discrètement durant la performance de Savior pour alléger le travail d’Onew sur Everybody. Au moment de leur ultime discours, tout le monde a pu ressentir à quel point leurs liens étaient authentiques.

SHINee World V : à quand un concert en France ?

Un mois plus tard, à présent que tous les membres sont remis d’aplomb (en plus de la blessure d’Onew, précisons que Taemin a assuré comme un chef sur les trois dates alors qu’il souffrait d’un bon rhume), le groupe est sur le point d’entamer sa tournée asiatique, avec pour première destination le Japon. SHINee a déjà fait plusieurs fan meetings aux États-Unis. Or à l’époque de la KCON Paris, Key avait plusieurs fois insisté sur son envie de revenir en France avec les membres de SHINee pour y donner un vrai concert.

Depuis plusieurs années, les fans françaises et européennes du groupe y travaillent d’ailleurs d’arrache-pied. Elles ont pour ce faire relancé il y a quelques mois une page sur MyMusicTaste, ce site qui a déjà permis à Block B de répondre à une demande similaire en février 2015.

Il n’est pas interdit de rêver.

Caroline Leroy

 

Crédits photos de fans: PastPresentFuture, ddarkdivinity, Dazzling Diamond, Win the Game, HoneySpirit, hellokeynet, keylovely.net, Flo5 Paradiso, Mind-Blow, MinHomes, mienne, onewsama.com, eveonew, BunnyBoy, Snowflake, kindergarten ohkr29, Real Story.

Rideau de fin pour SHINee World V: Onew, Taemin, Jonghyun, Key et MinhoOnew, Taemin, Jonghyun, Key et Minho at the end of SHINee World VJonghyun sur la scène de SHINee World V à Séoul, septembre 2016Onew chante Black Hole à SHINee World V à SeoulMinho fait signe à ses fans pendant le concert SHINee World VSHINee World V à Séoul : Onew pendant Punch, Drunk, LoveSHINee World V avec Onew, Minho, Jonghyun, Key et TaeminOnew, Taemin, Jonghyun, Minho et Key sur la scène de SHINee World V à SéoulTaemin interprète Goodbye sur la scène de SHINee World V à SeoulTaemin SHINee World V, Seoul SeptembreKey pendant Punch, Drunk, Love, au concert SHINee World V à SeoulMinho pendant SHINee World V à Seoul, septembre 2016Jonghyun, Key, Minho, Onew et Taemin interprètent Odd Eye au concert SHINee World VOnew et Minho during Married To The Music (SHINee World V in Seoul)Onew during first Ment at SHINee World V in SeoulTaemin sur la scène de SHINee World V à Seoulshinee_world_5_46Onew (Lee Jin Ki) pendant SHINee World V à Seoul, septembre 2016Jonghyun during Punch, Drunk, Love at SHINee World V in SeoulKey sings Trigger (SHINee World V in Seoul)Taemin sur la scène de SHINee World V à Seoul, septembre 2016Jonghyun interprète Please, Don't Go avec Onew à SHINee World VMinho at SHINee World V in Seoul, September 2016Taemin pendant Sherlock à SHINee World VOnew pendant Hold You au concert SHINee World V à SeoulMinho sur la scène de SHINee World V à SeoulSHINee World V: Choi MinhoKey pendant SHINee World V à SeoulJonghyun sur la scène de SHINee World V à SéoulTaemin pendant la première partie de SHINee World V à SeoulOnew chante Please, Don't Go avec Jonghyun à SHINee World V à SeoulKey sur la scène de SHINee World V à Seoul, septembre 2016Minho at SHINee World V in SeoulJonghyun à SHINee World V, septembre 2016Onew sur la scène de SHINee World V à SeoulTaemin pendant sa prestation solo sur Sayonara Hitori à SHINee World VTaemin en solo pendant le concert SHINee World V

Share.