Photo Byun Woo Seok et Kim Hye Yoon (Lovely Runner

Accord entre le CNC et la KOCCA : un rapprochement France/Corée autour des séries ?

Le CNC et la KOCCA se sont récemment rencontrés à Lille pour signer un accord de coopération autour des contenus audiovisuels. Une collaboration sur les séries est-elle à l’œuvre entre la France et la Corée ?

Le succès des séries coréennes n’est pas prêt de se tarir dans le monde en général et en France en particulier. Si la presse française demeure un peu à la traîne pour prendre en compte les k-dramas dans le paysage des séries, les lignes sont en train de bouger à un niveau plus officiel. Mieux, un rapprochement entre la France et la Corée du Sud se profile de plus en plus clairement.

Ainsi, à l’occasion du Festival Séries Mania 2024, qui s’est tenu à Lille entre le 15 et le 22 mars 2024, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et la Korea Creative Content Agency (KOCCA) ont signé un accord de coopération sur les contenus audiovisuels, notamment les séries coréennes.

« Alors que le public français plébiscite les séries coréennes, la signature de cet accord permettra de favoriser les échanges et d’accroitre les collaborations entre les créateurs et producteurs français et coréens », indique Dominique Boutonnat, président du CNC. Jo Hyun Ra, président de la KOCCA, ajoute : « Cet accord sera une occasion importante d’améliorer la compréhension de l’industrie audiovisuelle entre la Corée du Sud et la France. Nous continuerons à promouvoir les échanges entre la Corée du Sud et la France de diverses manières afin de jeter les bases de la croissance de l’industrie de l’audiovisuel entre les deux pays ».

Bona et son personnage dans Pyramid Game / Cr. TVING

La mise en œuvre de cet accord se traduira dans un premier temps par la présence d’une délégation française et par une mise en avant de la France au Broadcast Worldwide 2024, un événement de grande envergure organisé à Séoul par la KOCCA. Par la suite, les deux institutions lanceront un forum France/Corée du Sud autour de leurs projets communs.

En parallèle de cette signature, la KOCCA a organisé l’événement K-IP Wide Open pour les acheteurs présents au Festival Séries Mania 2024. Des représentants de cinq entreprises ont pris part à l’événement : CJ E&M, Kakao Entertainment, Raemon Lane, SLL Central et le studio A Story. Kakao Entertainment a notamment choisi Series Mania pour introduire ses webtoons et contenus vidéo en France. Le groupe CJ E&M présentait quant à lui le drama Pyramid Game en séance spéciale au festival.

Lee Seung Gi dans Mouse / Cr. tvN

La conférence Coming Next From Korea a également permis aux entreprises invitées de promouvoir leurs dramas auprès des acheteurs européens. SLL a ainsi vanté les attraits du drama fantastique Death’s Game et de la comédie Doctor Cha, tandis que CJ E&M a mis en avant le thriller Mouse (présenté à Séries Mania en 2021 : voir notre interview de la scénariste), le drama horrifique Monstrous et la romance temporelle Lovely Runner. Le studio A Story a quant à lui évoqué les succès du drama de zombies Kingdom et du drama juridique Extraordinary Attorney Woo.

Ces initiatives, qui s’inscrivent dans la continuité du Forum Soft Power Corée-Europe organisé par KEY (Korea Europe & You) début février 2024, laissent présager d’un rapprochement intéressant entre la France et la Corée sur le terrain des séries. Il reste à espérer que la presse française se montrera plus réactive dans la prise en compte des dramas coréens dans le paysage des séries. Pour l’instant, les critiques de dramas se font rares, comme si les journalistes doutaient encore de la pérennité du succès des contenus coréens…

Elodie Leroy

Sources : CNC, KOCCA, Variety

Lire aussi :
La plateforme TVING se globalise et s’allie avec Paramount+

Vous aimerez aussi