The Baddest Female : CL lance un premier solo percutant

par Elodie Leroy
CL: The Baddest Female

La rappeuse la plus charismatique de la K-pop délivre un premier solo percutant, créatif et féministe. Un nouveau morceau de bravoure pour la leader de 2NE1.

Pour son premier titre solo, CL frappe un grand coup. Disponible depuis le 28 mai 2013, le titre The Baddest Female nous trotte déjà dans la tête et les images du clip vidéo nous collent à la rétine. Leader du groupe 2NE1, le girls band lancé en 2009 par YG Entertainment, CL rappe avec la voix unique et le flow qu’on lui connaît sur ce titre déroutant, porté par un son fusionnant le hip-hop et l’électro. En coréen, le titre original 나쁜 기집애 signifie « mauvaise fille ». Jugez par vous-mêmes dans la vidéo.

La femme moderne version CL

Pour le clip vidéo, YG met comme à son habitude les petits plats dans les grands. The Baddest Female bénéficie d’un montage millimétré, d’une photographie chiadée et d’une créativité visuelle de tous les instants.

La variété des costumes, tour à tour glamours, provocants et urbains, permet à la leader du groupe 2NE1 de jouer sur plusieurs tableaux : elle apparaît ainsi successivement insolente, provocante, sexy et bien sûr mignonne (avec des postures aegyo, bien sûr). Autant de visages qui dressent un portrait de la femme moderne dans toute sa diversité, sa multiplicité.

Cette femme moderne s’approprie sans s’excuser les codes masculins, comme dans les séquences du début où elle s’affiche avec des dents en or (ou grillz) à la manière des grandes stars américaines comme Kanye West, où dans cette séquence humoristique où elle dialogue avec une autre elle-même habillée en homme. Elle revendique d’ailleurs son côté consumériste, comme en témoignent les nombreux accessoires de luxe que l’on trouve ici et là dans le MV. Elle assume aussi son côté enfantin (avec des couettes sur une balançoire), avant de brandir son drapeau telle une guerrière gothico-mythologique.

Cette femme moderne ne renie pas pour autant les codes féminins, comme le montre la dernière séquence totalement décalée dans un salon de coiffure, où elle porte une enfant tout en festoyant avec d’autres femmes aux looks bariolés. Les nombreuses références au monde animal (le costume panthère de l’une des danseuses, par exemple) font bien entendu allusion à la part de sensualité, qui n’est pas laissée de côté.

나쁜 기집애

Made in YG Entertainment

Le style du MV de The Baddest Female, avec son enchevêtrement de séquences graphiquement signifiantes et son humour omniprésent, n’est pas sans évoquer celle d’une autre vidéo, celle du One of a Kind de G-Dragon. Et pour cause, puisqu’il s’agit du même réalisateur, Seo Hyun Seung, qui a réalisé bon nombre des clips culte de YG Entertainment pour BIGBANG, 2NE1, G-Dragon ou encore Taeyang.

A propos des talents de YG, plusieurs collègues proches de CL font une apparition dans le clip de The Baddest Female. Nous trouvons ainsi G-Dragon (en short !) et Taeyang du groupe BigBang, mais aussi les auteurs Teddy Park et Choice37, l’autrice Lydia Baek, la chorégraphie Rie Hata ou encore la designer King Tokyo.

Une chose est sûre, The Baddest Female et la représentation des femmes portée par la charismatique CL devraient faire date dans l’histoire de la K-pop. On a rarement vu une idole féminine de K-pop s’affirmer avec autant de créativité et d’audace.

Elodie Leroy

Lire aussi | MichiGO de G-Dragon : jusqu’où ira-t-il ?

Ci-dessous, découvrez le clip de The Baddest Female de CL :

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire