Photos : Yang Se Jong parle de sa passion pour son métier d’acteur

Date :

En tournage sur The Girl Downstairs, Yang Se Jong fait le bilan sur ses expériences et se livre sur son processus créatif dans une interview superbement illustrée pour Marie Claire Korea.

Yang Se Jong est de nouveau prêt à nous éblouir. Après avoir publié ses nouvelles photos de profil en mars dernier, et participé notamment à un sympathique événement live organisé à Séoul en mai pour une chaîne japonaise, le voilà de retour dans le numéro d’octobre 2022 du magazine Marie Claire Korea pour son premier photoshoot coréen en presque trois ans. Dans cette série de clichés en noir et blanc, l’acteur se montre à la fois élégant et sexy, et révèle un supplément de maturité qui le rend encore plus captivant.

En 2023, Yang Se Jong sera le héros de The Girl Downstairs, un drama romantique réalisé par Lee Jung Hyo et produit par Netflix, dans lequel il aura pour partenaire Suzy (Vagabond). Il y jouera le rôle d’un étudiant qui tombe amoureux d’une ancienne idole avec laquelle il est amené à cohabiter. Il s’agira non seulement de son premier drama inspiré d’un webtoon, mais aussi de son premier drama situé dans un univers de jeunes.

A propos du tournage, il explique : « Je descends en province environ 4 à 5 fois par semaine, et pendant mes jours de repos, je passe le plus clair de mon temps à préparer mon rôle. D’habitude, lorsque je travaille sur un projet, je ne suis pas « Yang Se Jong », mais je deviens le personnage. Cette fois encore, j’ai délibérément simplifié ma vie quotidienne ».

Interrogé sur ses loisirs, Yang Se Jong s’emballe aussitôt sur sa nouvelle passion, la boxe, qu’il pratique depuis sa sortie de l’armée. « C’est le sport le plus fun que j’aie pratiqué jusqu’à présent […] Je suis tellement obsédé par ça ces jours-ci que j’y vais dès que je ne travaille pas ». L’autre chose qu’il semble fier de révéler, c’est son MBTI : il annonce être ISTP, précisant toutefois qu’il est devenu plus introverti avec les années.

Au sujet de The Girl Downstairs, il ne cache pas, non sans humour, avoir ressenti un stress quand les membres de l’équipe lumière, avec lesquels il avait déjà travaillé sur Temperature Of Love en 2017, lui ont dit au bout de quelques jours qu’il avait « pris un coup de vieux ». La raison ? Lee Won Joon, son personnage, est âgé de 19 ans, alors que Yang Se Jong a 29 ans. Lui qui n’était pas versé dans les soins de la peau s’est donc mis à regarder des vidéos sur le sujet et à s’appliquer quotidiennement des masques pour le visage. « De cette manière, j’ai pu devenir le personnage et lui donner corps dans l’environnement de travail, sur le plateau. Et comme j’étais immergé dans le scénario, j’ai trouvé en me voyant sur le moniteur que j’avais l’air d’un vrai étudiant. J’étais soulagé ».

S’il reste un bourreau de travail, sa démarche semble avoir évolué vers plus de flexibilité. « Je pense qu’il faut avoir un peu de temps libre sur le plateau pour bien jouer. Donc, avant d’aller tourner, je m’entraîne en permanence, et une fois sur le plateau, j’ouvre grand mes cinq sens ». Il ajoute qu’il s’efforce de jouer en communiquant positivement avec le réalisateur et les autres acteurs, tout en précisant : « J’aime quand des choses inattendues se produisent sur le plateau. Sur le tournage de The Girl Downstairs, je suis souvent confronté à ce genre de moment ».

Concernant son approche du métier d’acteur, il explique que depuis ses débuts, il n’a jamais joué en espérant se démarquer. « J’espérais juste que je pourrais me fondre dans mon personnage et transmettre ses pensées, ses sentiments et ses circonstances ». Depuis, cette identification au personnage est devenue sa plus grande motivation. « Quand je sens que je vis le personnage que j’incarne, je n’ai pas les mots pour dire à quel point c’est excitant […] Même si je n’en ai pas l’intention, je commence à voir le monde à travers ses yeux ».

Il ajoute qu’il lui était auparavant très difficile de redevenir lui-même après un rôle, au point de se demander parfois avec inquiétude « Qui suis-je ? » pendant une longue période. Aujourd’hui, il estime que le fait de pouvoir accueillir un autre personnage « relève de la responsabilité d’un acteur ». Néanmoins, faire ses adieux à un personnage prend du temps. « C’est parce que j’ai vécu pendant des mois avec ce personnage. Les émotions des personnages que j’ai interprétés dans le passé restent enfouies en moi dans une certaine mesure, je pense que c’est un processus cumulatif. Et ces traces qui subsistent ont une certaine influence sur la personne que je suis aujourd’hui ».

Il avoue à ce titre avoir pleuré en se remémorant les émotions qu’il a ressenties en interprétant ses rôles. De même, quitter les personnes avec lesquelles il a travaillé lui est pénible. Ayant beaucoup d’affection pour les gens en général, il raconte qu’il lui est venu dernièrement un nouveau hobby, celui d’acheter à manger à ses collègues après le travail. « Je pense que dans mon métier comme dans la vie, le fait d’écouter les autres est plus important que ce que je peux dire moi-même ».

Mais il y a autre chose de plus surprenant encore. Poussant plus loin l’introspection, il révèle avoir parfois ressenti des émotions inconnues en jouant. Il explique s’être alors demandé avec inquiétude s’il s’agissait d’un sentiment dont il n’avait pas souvenir, ou s’il était trop immergé dans le personnage. « Mais quand j’ai regardé le moniteur, il y avait des regards et des expressions que je voyais pour la première fois sur mon visage ». Il en déduit finalement qu’il est fascinant de se découvrir de cette façon, avant de conclure, un peu plus tard : « C’est quand je joue que je sens vivant ».

Source : Marie Claire Korea.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de Marie Claire Korea et les photos « behind the scene” de la séance. Les versions HD sont disponibles sur la page de Blossom Entertainment.

Caroline Leroy

Lire aussi | Kim Go Eun pose en Chanel et parle du tournage de Little Women

En ce moment

Robin Deiana, Lee Lu Da, Kim Jin Sung à Canneseries

Interview : Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deiana...

Rencontre avec les acteurs Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deina au festival Canneseries 2024 pour discuter de Rinza Noodle House.

Actualité

Critiques

Related articles

Plaisir des yeux : Yang Se Jong ensoleille Berlin

Yang Se Jong s'offre une superbe séance photos automnale dans les rues de la capitale allemande à l'occasion de ses vingt-cinq ans.

Critique : Still 17, drama enchanteur avec Shin Hye Sun et Yang Se Jong

Dans ce drama drôle et tendre, Shin Hye Sun est irrésistible dans la peau d’une femme-enfant égarée, tandis que Yang Se Jong impressionne avec un jeu d'une sincérité bouleversante.

Nos articles les plus populaires de l’année 2018

Quels ont été vos articles préférés en 2018 sur StellarSisters.com ? Voici les 20 sujets qui ont remporté vos faveurs.

Critique : Dr Romantic 2, drama médical divertissant

Le nouvel opus de la célèbre série TV coréenne demeure efficace et sympathique, même s'il n'atteint jamais le niveau de la formidable saison 1.