‘WHY NOT? The Dancer’ : l’odyssée américaine d’une bande d’idoles de K-pop

0

Diffusé depuis le 21 avril 2018 sur JTBC4, WHY NOT? The Dancer nous embarque au-delà de l’océan Pacifique, aux Etats-Unis, aux côtés d’Eunhyuk (Super Junior), Lee Gikwang (Highlight), Taemin (SHINee), et Jisung (NCT) pour un mélange de dance battles et de téléréalité. Le format s’avère très facile à regarder (les épisodes durent 40 à 45 minutes), la trame l’une des plus imprévisibles que j’ai vues ces dernières années, et le propos intéressera ceux qui aiment découvrir de nouvelles formes d’expression artistique. Après avoir visionné les trois premiers épisodes, je suis déjà accro !


Le programme WHY NOT? The Dancer est-il un énième show sur les idoles de K-pop? La télé coréenne en compte déjà un certain nombre, entre les variety shows promotionnels des groupes et les survival programs (Produce 101, The Unit) qui s’intéressent au processus de formation d’un groupe. Depuis Hit The Stage (Mnet, 2016), qui sortait du lot en confrontant des idoles en activité à des challenges de danse originaux, je me demandais quand j’aurais l’occasion de voir un dance show sortant des sentiers battus. Je viens tout juste de le trouver : il s’appelle WHY NOT? The Dancer.

Eunhyuk, Gikwang et Timberlake

Il est difficile de déterminer exactement dans quel genre classer WHY NOT? The Dancer. Avec son casting composé d’artistes de K-pop connus pour d’être d’excellents danseurs, le programme annonce clairement la couleur : la danse sera le fil directeur du programme, comme le suggéraient les teasers. Rien que la présence de Taemin, l’un des danseurs les plus cotés de la K-pop actuelle, nous met sur la voie. Toutefois, le show s’inscrit également dans la veine des téléréalités à la coréenne tournées en extérieur, dans lesquelles les participants poursuivent une quête et vivent tout un tas d’aventures au détour de leurs rencontres. Une odyssée à la coréenne, en quelque sorte.

Dans l’épisode 1, nous nous trouvons ainsi en compagnie d’Eunhyuk et Gikwang, assis sur des canapés, pour une séquence qui se déroule manifestement après le voyage, puisque les deux jeunes hommes découvrent et commentent le montage du show. Ils sont bientôt rejoints par Taemin, qui était semble-t-il absent pendant les premiers jours de tournage et découvre les images avec eux. Dans ces parties réservées aux commentaires sur le voyage, les relations entre les trois hommes ont l’air détendues, et ce, même si certaines séquences réveillent des émotions.   Que s’est-il passé pendant ce voyage ? Revoilà Eunhyuk et Gikwang quelques semaines avant, prenant connaissance du challenge qui leur est proposé par la bouche du réalisateur : ils devront réaliser eux-mêmes leur propre chorégraphie et l’envoyer aux plus grandes stars de la pop américaine. De Beyoncé à Justin Timberlake, en passant par Bruno Mars et Lady Gaga, les noms cités provoquent une certaine sidération chez Gikwang, visiblement intimidé rien qu’à l’idée qu’il pourrait être amené à rencontrer une de ces personnes. Nos deux chanteurs se retrouvent par la suite dans les locaux de SM Entertainment – émerveillement de Gikwang qui découvre le matériel ultra moderne de la salle de danse, à mille lieues de celui de Cube Entertainment !

Motivés par le challenge, ils en parlent à Taemin et font leur choix : la première épreuve, une dance cover, portera sur le titre Filthy de Justin Timberlake.

Des Coréens à Los Angeles

Quelques séquences plus tard, Eunhyuk et Gikwang s’envolent vers les États-Unis, découvrent leur logement, tergiversent pour savoir qui aura la grande chambre, etc. La partie téléréalité de WHY NOT? The Dancer s’avère plaisante à regarder : les deux compères se révèlent vite aussi attachants l’un que l’autre. Eunhyuk apparaît comme une personne à la mentalité très souple, qui s’adapte facilement à toutes les situations, et Gikwang comme un jeune homme très humble, perfectionniste et un peu anxieux, mais d’agréable compagnie. Le chanteur de Highlight n’est pas dans une position évidente, puisqu’il est entouré d’artistes de la SM Entertainment.

Les moments où ils doivent parler anglais pour communiquer avec les passants font sourire, en particulier celui qui se déroule dans le fastfood Eggslut (un petit placement de produit au passage), où une jeune femme leur demande pourquoi certaines personnes s’arrêtent pour prendre des photos avec eux. « We are Korean singers », explique Gikwang le plus simplement du monde, en montrant des images de Super Junior à la jeune femme un peu perplexe.

Autant vous prévenir tout de suite : l’anglais d’Eunhyuk est limité, mais alors, très limité. Face à des Américains qui n’ont pas l’habitude de faire l’effort de parler lentement à des étrangers, Gikwang est le seul espoir du duo. Pourtant, dans l’épisode 3, il n’est pas d’une grande aide lorsque deux Américains les reçoivent dans un studio de danse et leur indiquent la direction avec un fort accent. Pendant un instant, Eunhyuk a le regard perdu de quelqu’un qui ne comprend absolument rien à ce qu’on lui raconte, mais qui décide de faire semblant, juste pour s’en sortir. Une situation qu’on a tous déjà vécu un jour ou l’autre à l’étranger !

On retrouve dans WHY NOT? The Dancer tout le savoir-faire coréen en matière de narration, qui nous incite à adopter le point de vue des membres du casting, et dans la manière de restituer les situations avec beaucoup d’authenticité. En comparaison avec les émissions françaises, ce type de show est véritablement rafraichissant.

En revanche, même si j’en avais l’occasion, je ne sais pas si j’irais casser la croûte chez Eunhyuk, au vu de ses talents culinaires pour le moins contestables.

La danse en talons aiguilles

Comme promis dans la bande annonce, la danse est le fil rouge du show. Avant de tourner leur dance cover, Eunhyuk et Gikwang ont quelques rendez-vous à honorer. Nous les retrouvons d’abord chez Lia Kim, célèbre chorégraphe à qui l’on doit entre autres la chorégraphie de Gashina de Sunmi.

Lorsqu’ils lui montrent leur première ébauche de chorégraphie, Lia Kim décide de les envoyer vers un de ses confrères. Et pas n’importe lequel : Brian Friedman, un chorégraphe et danseur célèbre dans le milieu pour avoir travaillé avec des pointures comme Michael Jackson, Beyoncé, Rihanna ou encore Britney Spears. Rien que ça. Entouré de ses élèves (beaucoup de femmes et quelques hommes), Brian Friedman les met vite dans l’ambiance en leur proposant de danser en portant… des talons aiguilles !

Brian Friedman a développé sa propre philosophie de la danse, l’idée étant que chaque individu ne devrait pas être soumis à des limites en raison de son sexe. La danse qu’il propose à Eunhyuk et Gikwang d’apprendre joue la carte de mouvements ultra féminins, et le résultat est étrangement libérateur à voir. Je vous recommande chaudement de regarder cette séquence pour découvrir la réaction très personnelle de chacun face à cette situation imprévue, qui survient alors qu’ils sont encore sous le coup du décalage horaire. Là encore, moments d’authenticité garantis (avec en prime un peu d’émotion). Au passage, on apprend par la suite que Taemin a déjà connu ce type d’expérience.

La scène du dîner qui fait suite à ce passage mérite également d’être mentionnée : nos aventuriers partagent un repas avec un couple gay. Ce détail nous est dévoilé le plus naturellement du monde, sans que ce soit un sujet, ce qui est très certainement inédit à la télé coréenne (même à la télé française, d’ailleurs). Sans prétention aucune, WHY NOT? The Dancer bouscule mine de rien quelques tabous et il est intéressant que le show soit diffusé sur le réseau JTBC, dont les dramas sont les plus progressistes en matière de mœurs.

La passion de la danse

A travers le regard des sujets de WHY NOT? The Dancer, nous assistons aussi à la rencontre entre deux épicentres de la danse moderne : Los Angeles et Séoul. Capitale de la danse connue pour donner naissance aux courants les plus avant-gardistes, Los Angeles diffuse depuis des décennies son influence auprès du grand public à travers la pop américaine. Aujourd’hui, la K-pop se répand à travers le monde et permet à ce même grand public d’entrevoir les richesses de Séoul en matière de danse créative. Los Angeles est le maître et Séoul l’élève qui compte bien lui faire un jour de l’ombre.

L’attitude d’Eunhyuk et Gikwang vis-à-vis des artistes américains demeure très humble : ces jeunes gens acclamés par des millions de fans à travers le monde savent qu’ils ont encore beaucoup à apprendre.

L’expérience devrait s’avérer enrichissante après un parcours d’idoles de K-pop bien rempli. Lorsqu’ils débutent, les idoles ont souvent peu de liberté artistique. Ce n’est que lorsqu’ils prennent du galon dans l’industrie qu’ils conquièrent cette liberté en s’affranchissant du format de départ de leur groupe. Certains ont une personnalité artistique très affirmée, d’autres prennent plus de temps à se révéler individuellement. Cependant, compte tenu des enjeux financiers et du quotidien frénétique qui est le leur, entre les promotions et les voyages incessants, la passion ne risque-t-elle pas de s’effriter ? Dans tout parcours artistique qui se respecte, il vient un moment où une remise en question est nécessaire.

On imagine immédiatement l’intérêt d’un challenge comme celui de WHY NOT? The Dancer pour ces artistes déjà bien établis (Eunhyuk, Gikwang, Taemin) ou plus novices (Jisung), qui vont se confronter à d’autres artistes issus d’une culture différente et qui ont parfois leur propre approche de la danse, comme Brian Friedman. Rien de tel qu’une expérience dépaysante pour se ressourcer et renouveler ses inspirations artistiques.

A la recherche de nouvelles inspirations artistiques

Au bout de trois épisodes, Eunhyuk et Gikwang ont tourné leur dance cover de Justin Timberlake, un peu à l’arraché sur le toit d’un immeuble. Une fois encore, la manière de chacun de gérer ses propres difficultés est restituée de manière très authentique. Ils seront bientôt rejoints par Taemin et Jisung.

A ce stade, je ne peux pas encore vous dire avec exactitude en quoi consistera la suite du challenge, et c’est exactement cela qui me plait : je sens que je vais avoir des surprises. On ne sait pas où le show va nous emmener. Je peux en revanche me prononcer sur l’esprit qui se dégage du programme, qui prône l’ouverture d’esprit, l’enrichissement personnel par le contact avec l’autre et l’envie de découvrir d’autres formes artistiques. Des quatre membres du casting, Taemin est celui que je connais le mieux et cet esprit semble lui correspondre à merveille, lui qui a déjà pris l’habitude de nous offrir des chorégraphies innovantes (Drip Drop, Move…).

Une chose est sûre, ce mélange de challenge et de recherche artistique demandera du courage, de l’énergie et de la passion à Eunhyuk, Gikwang, Taemin et Jisung. Elle devrait s’avérer passionnante pour eux. Et pour nous aussi.

Elodie Leroy

> ‘WHY NOT: The Dancer’: les previews avec Taemin, Gikwang et Eunhyuk
> ‘WHYNOT – The Dancer’: Taemin confirmé auprès de Gikwang et Eunhyuk sur le dance show de JTBC

Share.