Pour Un Dollar (Disney+)

Critique : Pour Un Dollar, mélange détonnant de polar juridique et de comédie

Namgoong Min est épatant en avocat excentrique et au grand cœur dans ce mélange savoureux de drama juridique et de comédie policière disponible sur Disney+.

Cheon Ji Hun (Namgoong Min) est un avocat au taux de réussite très élevé, mais au style particulier, puisqu’il ne facture que 1000 wons (environ 1 dollar) pour ses services. Il s’attaque uniquement à des puissants qui contournent la loi et emploient des avocats onéreux pour écraser les autres. Jeune diplômée un peu arrogante, Baek Mari (Kim Ji Eun) est envoyée par son grand-père faire un stage dans le cabinet d’avocat de Cheon Ji Hun. D’abord réticent, celui-ci lui accorde une période d’essai dans son équipe.

Arnaques, crimes et avocats

Diffusé du 23 septembre au 11 novembre 2022 sur SBS sous le titre One Dollar Lawyer, le drama Pour Un Dollar fait partie des nombreuses acquisitions coréennes réalisées en 2022 par Disney+, qui s’est visiblement donné pour objectif de contester la position dominante de Netflix sur ce terrain. Et elle est bien partie pour y parvenir, si l’on en croit la collection de titres haut de gamme venue récemment enrichir son catalogue.

Fort de ratings impressionnants sur SBS (plus de 15 % en fin de parcours), le drama Pour Un Dollar est conduit par les scénaristes Choi Soo Jin et Choi Chang Hwan, auxquels nous devons Defendant, et réalisée par Kim Jae Hyun, dont c’est la première réalisation connue.

One Dollar Lawyer (SBS, Disney+)
Namgoong Min entouré de Park Jin Woo et Kim Ji Eun

Chaque épisode s’ouvre sur un générique animé qui introduit énergiquement et avec humour les personnages de Cheon Ji Hun et ses deux acolytes, Baek Mari et Sa Mu Jang (Park Jin Woo). Toutefois, si vous vous attendez à découvrir un drama juridique rythmé par des scènes de procès épiques, comme le générique le suggère, vous risquez d’être quelque peu déroutés. Les procès seront tout à fait secondaires, voire presque inexistants, pendant la série.

Avec ses avocats pas comme les autres qui recueillent dans leur cabinet des personnes désespérées, dont ils écoutent l’histoire avant d’élaborer une stratégie, Pour Un Dollar est en quelque sorte à la croisée de Extraordinary Attorney Woo (ENA), pour l’angle juridique, et de Taxi Driver (SBS), pour le caractère justicier de ses héros, qui n’hésitent pas à mener des missions d’infiltration pour trouver des preuves. Les histoires qui se succèdent sont d’ailleurs portées, comme dans Taxi Driver, par l’envie de voir les victimes abusées par les puissants retrouver leur dignité.

La force de Pour Un Dollar est sa capacité à jouer sur plusieurs tableaux : le polar à énigme dans l’affaire du peintre assassiné, le drama d’infiltration dans l’affaire des voitures d’occasion ou encore le revenge drama romantique dans le flashback expliquant le concept « 1000 wons ». On décèlera même des allusions humoristiques à James Bond (et à tout un tas de thrillers d’espionnage) dans la scène où tous les personnages sortent le grand jeu en s’incrustant dans une soirée VIP pour démasquer un criminel.

En d’autres termes, Pour Un Dollar touche un peu à tout. L’exercice est périlleux, mais il s’avère étonnamment maîtrisé et jubilatoire. A l’exception du flashback très noir sur le passé de Cheon Ji Hun, qui aurait peut-être gagné à être condensé, toutes ces ambiances ont un dénominateur commun : un humour pétillant qui fonctionne à plein grâce à des personnages pittoresques et attachants, le tout dans un esprit très BD.

Namgoong Min irrésistible

Cette cohérence, nous la devons aussi la personnalité unique de Cheon Ji Hun. L’acteur Namgoong Min avait déjà démontré dans Chief Kim sa capacité à composer des personnages imprévisibles. Il est plus que jamais dans son élément dans Pour Un Dollar, dans le rôle de cet avocat au grand cœur et au look ultra fashion (ses costumes sont magnifiques), qui n’est jamais aussi drôle que lorsqu’il fait tourner en bourrique les voyous et exploiteurs en tous genres. Namgoong Min crée un personnage excentrique, mais là encore, le travail est parfaitement maîtrisé. L’acteur sait imprimer quand il le faut, en un regard ou une inflexion dans la voix, une subtile note de gravité pour apporter du relief à sa composition d’acteur.

Si les derniers rôles en date de Namgoong Min ont parfois donné l’impression que tout l’univers des dramas étaient conçus pour le mettre en valeur – nous pensons à Awaken et The Veil –, il trouve dans Pour Un Dollar un meilleur équilibre avec ses partenaires. L’occasion pour Kim Ji Eun (Again My Life) de révéler des aptitudes inattendues pour la comédie et de donner le change à Namgoong Min avec une candeur et une énergie réjouissantes. Le trio formé par ces deux personnages et leur assistant, interprété avec beaucoup d’autodérision par Park Jin Woo (Military Prosecutor Doberman), se révèle irrésistiblement drôle.

Les rôles périphériques ne sont pas en reste, en particulier le duo de procureurs joué par le toujours très bon Choi Dae Hoon (Extraordinary Attorney Woo) et la charismatique Gong Min Jung (Little Women), dont les looks coincés cachent des personnalités plus fantaisistes qu’il n’y paraît. Citons également Lee Chung Ah (Awaken), très touchante dans le flashback sur le passé de Ji Hun.

De manière amusante, le personnage de Cheon Ji Hun s’est récemment invité dans de Taxi Driver 2 pour un caméo remarqué, au cours duquel il rencontre Kim Do Gi (Lee Je Hoon), le héros de la série. Les deux personnages ont en commun leur sens aigu de la justice, en plus de leur affection particulière pour le port de lunettes noires stylées. Ce cross over annonce-t-il une suite ? Le lancement d’une saison 2 n’a pas encore été confirmé, mais il n’est pas interdit d’espérer.

Elodie Leroy

Credits photo : SBS

Lire aussi | Critique : Shadow Detective (Disney+), un polar d’action saisissant et addictif

Vous aimerez aussi