Shadow Detective, sur Disney+ : un polar d’action saisissant et addictif

Date :

Lee Sung Min est exceptionnel dans ce thriller original de Disney+ qui séduit autant par son pouvoir immersif que par sa dimension humaine.

Kim Taek Rok (Lee Sung Min) est un détective vétéran proche de la retraite qui travaille au poste de police de Geumo. Ayant développé un trouble panique à cause d’un ancien traumatisme, il n’occupe pas un poste à la hauteur de ses compétences et passe le plus clair de son temps à traiter avec des petits trafiquants. Divorcé, il vit de surcroît dans une piaule minable où les murs sont aussi fins que du papier à cigarette.

Un soir, Taek Rok reçoit un appel téléphonique qui bouleverse sa vie. Un homme, qui se fait appeler « Ami », l’enjoint à accomplir une étrange mission en le menaçant de tuer l’un de ses collègues. En acceptant le marché, non seulement Taek Rok ne parvient pas à empêcher le meurtre, mais il en devient lui-même le principal suspect. Commence alors un chantage insoutenable qui semble avoir pour but de l’obliger à rouvrir ses anciennes affaires.

Avec la collaboration de son nouveau chef d’équipe, Gook Jin Han (Jin Goo), et des officiers de police Lee Sung Ah (Kyung Soo Jin) et Song Kyeong Cheon (Lee Hak Joo), Kim Taek Rok se lance à la poursuite d’“Ami” afin de blanchir son nom.

Lee Sung Min, Jin Goo et Oh Dae Hwan dans Shadow Detective
Lee Sung Min, Jin Goo et Oh Dae Hwan dans Shadow Detective / Crédits : Disney+

Diffusé entre le 26 octobre et le 16 novembre 2022 à raison de 2 épisodes par semaine, Shadow Detective fait partie, avec Big Mouth et Faîtes vos jeux (Big Bet), des productions phares du catalogue coréen de Disney +, qui s’est sensiblement étoffé durant l’année 2022. Cette série exigeante et ambitieuse est dirigée par le spécialiste du thriller Han Dong Hwa, réalisateur des excellents Bad Guys et Squad 38. Celui-ci effectue ainsi un véritable retour aux sources après avoir fait la preuve de son éclectisme en 2021 avec l’émouvant Navillera.

L’un des premiers plaisirs procurés par Shadow Detective est justement sa fidélité au genre du polar noir, avec ses héros ambivalents, ses gangsters hauts en couleur, son ambiance oppressante et désabusée.

Démarrant sur les chapeaux de roue, la série nous embarque sans jamais faiblir dans une intrigue palpitante et très sombre. Le scénariste Im Chang Se n’a qu’un drama à son actif (Drama Stage – Beautiful and Ugly, 2019, déjà avec l’actrice Kyung Soo Jin), mais il frappe fort avec ce polar remarquablement ficelé, à la narration fluide et maitrisée, et dont les rebondissements pourtant nombreux ne nous font jamais perdre le fil de l’intrigue.

Bien que le personnage de Kim Taek Rok représente le centre de gravité de la série et notre point de vue de spectateur, chaque épisode se focalise de manière habile sur un personnage en particulier, nous laissant bâtir les hypothèses les plus paranoïaques aux côtés du vieux policier. Comme lui, on en vient en effet à suspecter chaque individu gravitant autour de lui, allié comme ennemi, patron comme subordonné, collaborateur proche ou parfait inconnu.

Les cliffhangers de Shadow Detective sont particulièrement percutants et font monter le suspense à chaque étape de l’enquête, rendant le drama plus addictif à chaque épisode. Pendant la conférence de presse du drama, l’acteur Lee Sung Min avait d’ailleurs confié qu’il avait lu le scenario d’une traite, car il ne pouvait plus s’en détacher.

Tour à tour ample et proche des acteurs, la réalisation classieuse de Han Dong Hwa participe à ancrer fortement les protagonistes dans le décor froid et bétonné de la ville portuaire fictive de Geumo, supposément située dans l’île de Yeongseo. Le décor est notamment exploité à plein lors des nombreuses scènes d’action qui ponctuent le drama pour nous entrainer dans les ruelles plongées dans la pénombre, les recoins secrets des entrepôts et raffineries, la forêt silencieuse et le port vers lequel tous les chemins semblent converger.

Réalistes et haletantes au sens propre comme au figuré – les courses poursuites à pied sont fréquentes –, ces scènes s’achèvent souvent sur des séquences d’arrestations spectaculaires mais jamais gratuites.

On salue à ce titre l’investissement physique de Lee Sung Min, qui aura dû courir véritablement des kilomètres pour tenir le rythme des moments de bravoure de Shadow Detective. Preuve que 2022 était son année, l’acteur démontre son immense talent dans un rôle situé aux antipodes du redoutable patriarche de Reborn Rich qui l’a rendu très populaire à la même période. Il confère une présence saisissante à ce flic usé, à la démarche un peu lourde et au tempérament bougon, mais également admirable par sa capacité à se jeter à corps perdu dans l’action et par son obsession à vouloir préserver à tout prix ses jeunes collaborateurs du danger.

Les qualités humaines de Kim Taek Rok ressortent paradoxalement aussi lorsque qu’il est contraint de regarder en arrière et de reconnaitre ses compromissions passées. Tandis que l’enquête progresse à un rythme soutenu, elle se double ainsi de la quête de rédemption émouvante du vieux policier, notamment lorsqu’elle le place en face des victimes de négligence policière, voire d’erreur judiciaire.

Aux côtés de Lee Sung Min, Jin Goo incarne le jeune loup un brin arrogant qui vient chambouler les habitudes pépères du commissariat. Sobre sans être effacé, il apporte un certain mystère au personnage de Gook Jin Han et du peps au drama, nous faisant oublier du même coup sa piètre performance dans le thriller A Superior Day au début 2022.

On apprécie également beaucoup Kyung Soo Jin (Mouse), qui joue avec aisance une policière sérieuse et brut de décoffrage, et Lee Hak Joo (My Name) qui est très convaincant dans le rôle du jeune flic débutant. Pour l’anecdote, précisons que Lee Hak Joo avait été repéré par le réalisateur Han Dong Hwa lors de son audition pour Squad 38 en 2016, preuve que ce dernier possède un certain flair.

D’une manière générale, le casting d’ensemble est superbe, notamment Kim Hong Fa (One Ordinary Day) qui est ambigu à souhait dans le rôle du chef de la police, Oh Dae Wan (Adamas) qui se révèle divertissant dans le rôle d’un gangster particulièrement roublard, ou encore Yoon Je Moon, que Lee Sung Min a aussi côtoyé dans Reborn Rich cette année, et qui se montre plus antipathique que jamais.

Ces acteurs confirmés sont non seulement parfaitement à leur place, mais aussi remarquablement dirigés par Han Dong Hwa, participant à créer ce sentiment viscéral et réaliste qui faisait déjà l’un des charmes de Squad 38. Lorsque s’achève l’épisode 8, on reste non seulement abasourdi par le climax, mais encore une fois en attente d’une suite.

Cela tombe bien, puisque Shadow Detective connaitra dès juillet 2023 une seconde saison sur la plateforme de streaming. On a hâte d’y arriver.

Caroline Leroy

Lire aussi | Coup de cœur : My Liberation Notes, un drama existentiel et poétique

En ce moment

Robin Deiana, Lee Lu Da, Kim Jin Sung à Canneseries

Interview : Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deiana...

Rencontre avec les acteurs Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deina au festival Canneseries 2024 pour discuter de Rinza Noodle House.

Actualité

Critiques

Related articles

Mouse (2021) Ep. 1-2 : un début impressionnant et dérangeant

Entre psychopathie et théorie scientifique, le drama Mouse (2021) promet une enquête tortueuse et perturbante aux côtés de Lee Seung Gi.

Critique : Mother, de Bong Joon Ho

Sur un thème rebattu, celui de l'amour maternel, Bong Joon Ho parvient à livrer une œuvre originale, parfois extrême, souvent très émouvante.

Critique : Mouse, thriller virtuose et poignant

Lee Seung Gi livre une performance flamboyante dans l’un des thrillers les plus surprenants de ces dernières années.

Casting : Yoon Si Yoon en tête d’affiche d’un drama d’OCN

Quelques semaines après Psychopath Diary, l'acteur Yoon Si Yoon est annoncé au casting de Train, un drama fantastique qui s'annonce très dark.