Kim Sabu fait son retour triomphal dans le nouvel opus de la célèbre série TV coréenne. L’ensemble demeure sympathique en dépit de quelques réserves.

CRITIQUE – On l’attendait de pied ferme. Alors qu’elle était envisagée pour l’année 2019, la suite de Romantic Doctor, Teacher Kim a finalement vu le jour début 2020. Toujours bien rythmée, l’intrigue nous entraîne cette fois dans les méandres de manigances politiques autour de l’hôpital de campagne Doldam, décidément objet de toutes les convoitises.

Si le drama Dr Romantic 2 bénéficie toujours d’un travail soigné de la part du réalisateur Yu In Sik et de la scénariste Kang Eun Kyung, il n’apparaît pas aussi flamboyant que la première saison. Non seulement le scénario y est moins riche, mais les nouvelles recrues de notre docteur préféré peinent parfois à s’imposer au sein d’un excellent casting d’ensemble – Ahn Hyo Seop en particulier. Reste un divertissement superbement emballé et très agréable à suivre.

Ahn Hyo Seop porte Han Suk Gyu dans Dr Romantic 2
Ahn Hyo Seop porte Han Suk Gyu dans Dr Romantic 2

Après le départ de Kang Dong Joo, Yoon Seo Jung et Do In Beom, l’hôpital Doldam se retrouve à court de chirurgiens. Kim Sabu (Han Suk Gyu) prend ainsi personnellement en main le recrutement de deux jeunes médecins de l’hôpital Geodae de Séoul : Seo Woo Jin (Ahn Hyo Seop) et Cha Eun Jae (Lee Sung Kyung). Le premier est un homme taciturne mais talentueux, qui s’est retrouvé mis à l’écart après avoir dénoncé les malversations d’un collègue. La seconde est une élève modèle, mais qui souffre d’un trouble de l’anxiété l’empêchant de mener une opération. Kim Sabu doit par ailleurs composer avec le nouveau directeur de Doldam, le cynique Park Min Guk (Kim Joo Heon), qui entrave le travail de son équipe.

Dr Romantic 2 : réunion de famille

Diffusé entre le 6 janvier et le 25 février sur SBS, Dr Romantic 2 réussit le tour de force de réunir l’équipe de la saison 1 derrière la caméra. Quelques mois après la série d’action Vagabond, le réalisateur Yu In Sik et son chef opérateur attitré Lee Gil Bok reprennent par conséquent du service, tandis que la scénariste Kang Eun Kyung revient donner vie à l’univers foisonnant de l’hôpital Doldam.

La fête ne s’arrête pas là : la majorité du casting d’ensemble de la saison 1 répond présent, de Jin Kyung (Uncontrollably Fond) en chef infirmière volcanique à Im Won Hee (Wok Of Love) en réceptionniste distingué, en passant par Yoon Na Moo (Vagabond) dans la blouse du docteur urgentiste Jung In Soo, Choi Jin Ho (Extraordinary You) dans le costume du Président Do Yoon Wan et Lee Kyu Ho (The Fiery Priest) dans le rôle de l’imposant Mister Goo.

A ce titre, il est intéressant de constater que Kim Min Jae, qui était acteur débutant dans la première saison, reprend lui aussi le personnage de l’infirmier Park Eun Tak, alors qu’il accédait l’année dernière à un premier rôle avec Flower Crew: Joseon Marriage Agency. De son côté, Jung Hyuk Jin (Save Me) nous gratifie de quelques apparitions, sans doute par amitié pour le réalisateur.

L'actrice coréen Lee Sung Kyung

Han Suk Gyu toujours impérial

Toutefois, le retour le plus attendu était bien entendu celui de Kim Sabu lui-même, incarné avec une classe infinie par l’acteur Han Suk Gyu. Depuis son comeback à la télévision en 2011 après seize ans d’absence, la star de Shiri et de The Berlin File semble décidément se plaire dans le monde des dramas coréens. Avec Dr Romantic, il a trouvé la franchise idéale, et un personnage culte taillé sur mesure pour lui, qui lui permet de déployer à la fois son charisme et sa verve.

L'acteur Han Seok Gyu

Toujours aussi exceptionnelle, son interprétation du Maître Kim constitue l’attrait majeur de la série, et ce, même si l’irascible personnage a indéniablement mis de l’eau dans son vin ! Il est notamment loin de se montrer aussi féroce avec ses nouveaux protégés Seo Woo Jin et Cha Eun Jae qu’avec ses précédentes recrues.

Néanmoins, Kim Sabu demeure cet homme aux principes inébranlables et à la répartie cinglante, qui sait se montrer aussi extraordinairement humain avec ses amis qu’avec ses ennemis.

Kim Sabu en action dans Dr Romantic 2

Dans Dr Romantic 2, notre bon docteur est bien sûr confronté à de nouveaux problèmes de gestion d’effectifs, auxquels s’ajoutent quelques soucis personnels. Il faut dire que le président Do déploie une fois de plus les grands moyens pour le faire vaciller, allant jusqu’à effectuer en personne plusieurs expéditions à Doldam.

Do Yoon Wan n’est pas seul à tourmenter Kim Sabu et ses collaborateurs. Le président Park Min Guk, qui souffre d’un sérieux complexe d’infériorité, a décidé d’entraver chaque action de celui qu’il considère comme un rival condescendant. Il est secondé par un parasite nuisible du nom de Yang Ho Jun (Ko Sang Ho) et par une anesthésiste prétentieuse, Shim Hye Jin (Park Hyo Joo).

Moins d’opérations et plus de politique

L’insistance placée dans les manigances de ces troubles fêtes internes nous détourne cependant trop souvent de l’essentiel. La scénariste Kang Eun Kyung semble ainsi plus d’une fois tiraillée entre sa volonté de dépeindre la réalité hospitalière avec le talent qu’on lui connaît, et la tentation de céder à certaines facilités pour satisfaire un public friand de trendy dramas à rebondissements.

En témoigne le traitement inégal des histoires des malades, qui varie entre leçon de vie émouvante (l’arc consacré au double cas du jeune prisonnier et de la pompière) et scènes tire-larmes parfois irritantes (la femme hurlant sur son sort et réprimandant son mari paralysé à la suite d’un accident).

Seo Woo Jin collabore avec Do In Beom

De fait, on sent moins l’urgence et la passion du métier qui sous-tendaient si admirablement la saison 1. Les mauvais tours du président Park amenant l’hôpital à refuser les patients pendant une bonne partie de la série, l’effervescence enivrante de Romantic Doctor, Teacher Kim est absente de cette suite plus convenue et plus linéaire.

L’ensemble laisse également peu de temps à Kim Sabu pour mener en personne des opérations. Filmées avec un sens du suspense et de la mise en scène absolument uniques à la télévision, en plus de bénéficier d’un soin esthétique incroyable, les scènes d’opérations des jeunes chirurgiens avec le maître constituaient en effet la majorité des moments de bravoure de la saison 1.

Kim Min Jae dans Dr Romantic 2

Dr Romantic 2 ne délaisse pas complètement la salle d’opération, mais n’en fait pas son centre de gravité. Si les scènes de chirurgie demeurent à la fois réalistes et d’excellente facture visuelle et technique (mentions aux épisodes 10, 14 et 15), aucune d’entre elles ne possède le caractère épique de celles de la saison 1, qui mettaient en valeur le travail miraculeux des chirurgiens sans pour autant les sacraliser.

Lee Sung Kyung trop souvent sur la touche

L’autre bémol de cette saison concerne les nouvelles recrues de Doldam. Ayant la lourde tâche de succéder à Yoo Yeon Seok et Seo Hyun Jin, le duo formé par Ahn Hyo Seop (Abyss) et Lee Sung Kyung (Weightlifting Fairy Kim Bok Joo) souffre de la comparaison.

A leur décharge, il est vrai que leurs personnages ressemblent à de pâles copies de Kang Dong Joo et Yoon Seo Jung. Néanmoins, le problème est plus sérieux que cela : il faut en effet attendre la fin du premier tiers de Dr Romantic 2 pour que Cha Eun Jae cesse de zoner dans les couloirs de l’hôpital et rejoigne enfin la salle d’opération. Elle s’en trouvera d’ailleurs encore écartée de temps à autres par la suite, sous divers prétextes.

Lee Sung Kyung joue Cha Eun Jae

Une chose est certaine : le personnage de Lee Sung Kyung écope d’un traitement contestable qui la place constamment au second plan par rapport à Ahn Hyo Seop.

Ce parti-pris est d’autant plus regrettable que Lee Sung Kyung s’en sort plutôt bien lorsque la scénariste l’autorise à rester dans la lumière : elle apporte du peps à ses scènes, notamment dans les séquence d’urgences médicales. Elle se distingue par ailleurs lors d’une excellente scène durant laquelle elle remet en place le dénommé Yang à l’épisode 14. Lee Sung Kyung parvient aussi à nous émouvoir le temps d’un règlement de comptes avec la mère narcissique d’Eun Jae.

Ahn Hyo Seop en courant alternatif

Le cas de Ahn Hyo Seop se situe à l’opposé de celui de sa partenaire : son personnage bénéficie d’une caractérisation flatteuse – il est le rebelle ténébreux et indomptable au talent inimitable –, mais son interprétation de Seo Woo Jin se révèle insipide. Sans être franchement mauvais, Ahn Hyo Seop ne possède pas les bases suffisantes pour s’imposer dans un premier rôle. Ses expressions faciales, notamment, manquent de richesse.

Il apparaît un peu moins crispé dans la deuxième partie, notamment lorsque Woo Jin sort de ses gonds (épisodes 12 et 15), mais confirme après la série fantastique Abyss que la romance n’est décidément pas son truc.

Dr Romantic 2 : scène de baiser

A ce titre, les tentatives de Dr Romantic 2 pour injecter la même dose de romance que dans Romantic Doctor, Teacher Kim sont particulièrement malheureuses. Le jeu du chaud-froid auquel se livre Woo Jin avec la pauvre Eun Jae apparaît plus cliché que jamais en raison de mises en situation parfois ridicules.

Le meilleur exemple en est cette scène de l’épisode 8, où Woo Jin engueule gratuitement Eun Jae avant de se lever et de l’embrasser par surprise, une main dans la poche et penché sur elle à bonne distance. Inutile de préciser que les deux acteurs n’ont strictement aucune alchimie à l’écran.

L'acteur Ahn Hyo Seop

En matière de romance, la petite histoire entre Kim Min Jae et la médecin Yoon Ah Reum, se révèle autrement plus attendrissante. A la fois juste et pétillante, l’actrice So Joo Yeon (I Hate Going To Work) s’affirme d’ailleurs comme une révélation tout au long des seize épisodes de Dr Romantic 2.

La suite, c’est pour quand ?

Étonnamment, c’est en présence de Yang Se Jong que Ahn Hyo Seop se montre le plus convaincant. Le héros de My Country: The New Age vient en effet nous apporter un vrai rayon de soleil vers la fin de Dr Romantic 2, en reprenant le rôle de Do In Beom le temps d’une apparition spéciale très réussie.

Contrairement à Ahn Hyo Seop, Yang Se Jong possède une diction et un maintien impeccables, et déclame son texte avec assurance. Il nous le rappelle plus que jamais lors d’une très bonne scène où In Beom recadre Woo Jin dans un couloir. Rappelons au passage que Yang Se Jong interprétait l’oncle d’Ahn Hyo Seop dans la série romantique Still 17, et que les deux acteurs s’entendent très bien dans la vraie vie.

Ahn Hyo Seop et Yang Se Jong

Le bref passage de Yang Se Jong dans Dr Romantic 2 a été chaudement plébiscité par les spectateurs coréens. Et puis, Do In Beom a grandi. Il n’est plus ce jeune chirurgien arrogant qui se battait avec Kang Dong Joo à la sortie de la salle d’opération. Il est classe, il est cool, tout en conservant ce petit tempérament qui fait son charme. Do In Beom amène aussi avec lui l’imaginaire de la saison 1, et il est celui qui nous fait espérer ardemment une saison 3.

La série Dr Romantic 2 ayant rencontré un certain succès d’audience, avec une moyenne de 18,3% et un pic à 27% pour son dernier épisode, nul doute qu’une suite est à l’ordre du jour. Côté casting, tous les espoirs restent permis.

Caroline Leroy

Lire aussi | Critique : The Fiery Priest, avec Kim Nam Gil et Lee Honey

Do In Beom retrouve Kim Sabu