Trailer occulte pour le spin-off cinéma de The Cursed

par Elodie Leroy
The Cursed: Dead Man's Prey

Enquête, morts-vivants et magie noire sont au programme de The Cursed: Dead Man’s Prey, film d’horreur coréen écrit par Yeon Sang Ho d’après sa série The Cursed.

Les esprits malins n’ont pas dit leur dernier mot. Après la série The Cursed diffusée en 2020 sur tvN, et dans laquelle Uhm Ji Won et Jung Ji So combattaient l’influence maléfique d’une chamane et d’un homme d’affaires, un spin off répandra ses ondes occultes dans les salles de cinéma coréennes dès le 28 juillet prochain. Toujours écrit par Yeon Sang Ho, le réalisateur de Dernier Train Pour Busan et Peninsula, le film The Cursed: Dead Man’s Prey se dévoile à travers une bande annonce généreuse en scènes d’horreur et graphiquement impressionnante. Elle s’offre également un teaser international avec sous-titres anglais qui laisse penser que l’emprise chamanique ne s’arrêtera pas aux frontières de la Corée.

Découvrez sans plus tarder le dernier teaser en date de The Cursed: Dead Man’s Prey :

L’attaque des morts-vivants

« Quand il n’y a plus de place en Enfer, les morts reviennent sur Terre ». Cette citation extraite du célèbre Zombie (1978) de Romero illustre le pitch de The Cursed: Dead Man’s Prey, dans lequel les morts reviennent en masse pour s’attaquer aux vivants. Sauf que contrairement aux zombies, les morts-vivants de ce film d’horreur coréen sont toujours capables de parler et de coordonner leurs actions, comme en témoignent les plans spectaculaires de course-poursuite en voiture et d’attaques collectives. Et pour cause, puisqu’ils sont contrôlés par un chamane qui agit dans un but précis.

Les premières images du film dévoilent ces morts-vivants pour le moins étranges, capables de se contorsionner et de se désintégrer, qui surpassent les forces policières anti-émeute pour envahir un bâtiment. Uniformément vêtus d’un capuchon gris, ils évoquent inévitablement les adeptes d’une secte. L’imagerie religieuse est d’ailleurs bien présente dans l’univers de la franchise, qui joue sur le mélange entre chamanisme coréen, bouddhisme et magie noire à l’occidentale. Le film semble par ailleurs conserver la logique d’enquête policière qui faisait le charme de la série.

Master mind du projet, le cinéaste Yeon Sang Ho agit uniquement en tant que scénariste sur la franchise The Cursed. Les commandes de la mise en scène sont confiées au réalisateur Kim Yong Wan (Champion), qui avait fait un joli travail sur la série. Celle-ci comportait quelques scènes glaçantes et donnait la part belle à des personnages charismatiques, tout en développant un propos malin sur les liens entre politique et chamanisme et sur l’influence toxique des réseaux sociaux.  

Les actrices de The Cursed de retour

Pour nous replonger dans l’ambiance, The Cursed: Dead Man’s Prey fait revenir les deux héroïnes de la série, dont l’amitié nous avait touchés au fil des épisodes. Journaliste d’investigation, Jin Hee est à présent à la tête de son média indépendant. Elle est toujours interprétée par Uhm Ji Won, vue récemment dans Birthcare Center. Capable d’infliger des sorts à distance, So Jin est quant à elle jouée par Jung Ji So, actrice montante révélée dans Parasite (Bong Joon Ho) et revue récemment dans Doom At Your Service. Jung Moon Sung (Hospital Playlist) est également toujours présent dans le rôle de Sung Joon, policier et mari de Jin Hee.

D’autres têtes connues sont attendues au casting, de Jo Han Chul (Vincenzo) à Lee Seol (When the Devil Calls your Name), en passant par Ko Kyu Pil (Kairos), Kwon Hae Hyo (Peninsula) et Kim In Kwon (Mr. Queen).

Trouveront-ils une chamane aussi effrayante que celle de la série, qui bénéficiait de la prestation imposante de Jo Min Soo ? (nous l’avions élue méchante de l’année aux StellarSis Awards 2021 !) Il semble que le sorcier qui contrôle les morts-vivants soit campé par le très bon Jo Han Chul, qui possède un certain talent pour incarner les méchants tordus – voir ses rôles dans Memorist ou Criminal Minds.

Tournage fantôme

Pour l’anecdote, il semble que les esprits frappeurs aient même été présents sur le tournage ! Du moins selon les propos de Jung Ji So rapportées par le Korea Times. La jeune actrice aurait aperçu, au cours d’une journée de tournage dans une maison hantée, une personne ressemblant comme deux gouttes d’eau à sa partenaire Uhm Ji Won, avant de s’apercevoir que celle-ci se trouvait dans une autre pièce… Nous vous laissons méditer sur cette anecdote !

The Cursed: Dead Man’s Prey arrive dans les salles coréennes le 28 juillet 2021. En attendant d’en savoir plus sur une éventuelle sortie en France, nous pouvons aussi guetter les deux projets Netflix de Yeon Sang Ho, à savoir sa série d’horreur Hellbound qui devrait arriver d’ici la fin de l’année, et son film de science-fiction Jung-E, prévu sur la plateforme en 2022.

Elodie Leroy

Lire aussi | Tout sur Seoul Vibe (Netflix), avec Yoo Ah In et Park Joo Hyun

Vous aimerez aussi