Demon Catchers 2 Ep. 1-2 : les counters ont toujours la pêche

Date :

Disponible sur Netflix, Demon Catchers 2 s’annonce encore plus spectaculaire que la saison précédente, avec des ennemis toujours démoniaques pour les superhéros en survêt rouge. Notre avis sur les deux premiers épisodes.

Après le carton de la saison 1, il aura fallu attendre près de trois ans pour que cette saison 2 voie le jour. C’est chose faite et, pour le plus grand plaisir des fans, Demon Catchers 2 est diffusée en simulcast sur Netflix, ce qui permet de profiter des épisodes en même temps que le public coréen sur la chaîne tvN (et non sur OCN comme la saison 1). Mais la source de satisfaction numéro un est surtout de découvrir que le casting est intégralement réuni, Jo Byung Gyu en tête. Aux héros attachants qui ont fait le succès de la série s’ajoute une galerie de nouveaux méchants qui promettent de pimenter le divertissement, le tout à grand renfort d’effets visuels ambitieux.

Kim Se Jeong / credits : tvN

Jo Byung Gyu de retour à l’écran

Egalement intitulé The Uncanny Counter Season 2: Counter Punch, cette suite s’inspire toujours de l’univers du webtoon Amazing Rumor (Jang Yi) et se déroule quelques années après les événements de la saison 1. La routine de la chasse aux démons suit son cours pour So Mun (Jo Byung Gyu), Do Ha Na (Kim Se Jeong), Ga Mo Tak (Yoo Jun Sang) et Chu Mae Ok (Yeom Hye Ran). Le danger revient cependant à la charge avec le meurtre de leurs collègues chinois par un groupe de démons assoiffés de sang et bien décidés à les défier.

L’épisode 1 commence sur les chapeaux de roues avec une course-poursuite épique impliquant un car d’enfants dont le conducteur, possédé, a décidé de nous rejouer le scénario de Speed (Jan de Bont) en plein Séoul. L’énergumène est repéré par Ha Na, qui se lance à la poursuite du véhicule en effectuant des cascades surhumaines, avant d’être épaulée par le reste de l’équipe des counters. Dès les premières minutes, cette saison 2 en impose avec sa réalisation punchy et ses effets visuels haut de gamme – le budget est encore plus élevé que dans l’opus précédent et les ajouts digitaux encore mieux intégrés.

Jo Byung Gyu / Credits : tvN

Nous retrouvons avec joie l’univers et les acteurs de la série, à commencer par Jo Byung Gyu, dont la popularité avait explosé avec la saison 1, mais qui avait dû mettre sa carrière en pause après avoir été victime de cyberharcèlement par un ancien camarade de classe – une affaire toujours en cours. Pour son retour à l’écran, il s’offre une apparition en grande pompe – perché dans les airs, enveloppé par la lumière du soleil. Le visage est moins poupin, les cheveux ont poussé (les bouclettes sont toujours là), mais So Mun est fidèle à lui-même, impulsif et révolté par l’injustice.

Les autres acteurs ont pris du galon dans l’industrie, de Kim Se Jeong avec le succès de Business Proposal à Yoo Jun Sang avec Alchemy of Souls, en passant par Yeom Hye Ran avec The Glory. L’alchimie entre les personnages est intacte, et si l’humour est parfois un tantinet trop cartoonesque (Yoo Jun Sang en fait parfois des caisses), on ne boude pas son plaisir.

Yoo In Soo chez les counters

Au cours de ces deux épisodes, les counters ne chôment pas. En plus du sauvetage du car d’enfants, ils ont le temps de faire du bénévolat dans leur quartier, de résoudre un cas de violence domestique et d’arrêter des trafiquants d’organes. Menés par l’élégante Wi Gen (Moon Sook, de Lovers of the Red Sky), leurs partenaires issus du Bureau d’immigration des esprits les incitent cependant à recruter un nouveau membre.

Yoo In Soo / Credits : tvN

Prénommé Jeok Bong (Yoo In Soo), celui-ci s’avère être un éleveur de vaches complétement naïf. Ce grand nigaud est interprété avec beaucoup d’autodérision par Yoo In Soo, remarqué dans All of Us Are Dead et revu entre-temps dans Alchemy of Souls et Une Mauvaise mère ?. Nul doute que cet acteur doué saura capter l’esprit de la série et s’intégrer dans la dynamique du groupe.

Kang Ki Young dans un contremploi

L’ambiance se gâte avec l’arrivée d’un gang de démons qui semblent tout droit sortis d’une bande dessinée. Dans le rôle de leur chef, Kang Ki Young (Extraordinary Attorney Woo) semble s’éclater dans ce contremploi, lui qui nous a habitués à des rôles très positifs. Il est accompagné par deux acolytes déjantés campés par Kim Hieora (The Glory) en démone aussi vicieuse que son look est tape-à-l’œil, et Kim Hyun Wook (Kill Heel) en démon allumé au comportement puéril. Le cynisme amené par ce trio apporte un contrepoids aux valeurs inébranlables des personnages. Comme dans l’opus précédent, la série joue sur le contraste entre violence et bons sentiments.

Kim Hieora / Credits : tvN

Il reste à espérer que cette saison 2 ne misera pas seulement sur le spectacle et saura développer une intrigue suffisamment consistante pour embarquer le spectateur. Le défi n’est pas si évident, puisque les enjeux dramatiques liés aux héros sont déjà résolus. Justement, une tragédie vient de frapper un gentil pompier interprété par Jin Sun Kyu (Bargain), qui semble prêt à faire basculer du côté obscur. Cette affaire qui devrait mettre nos héros en difficulté et questionner leurs valeurs.

Demon Catchers 2 est diffusé sur tvN et Netflix depuis le 29 juillet à raison de deux épisodes par semaine et compte douze épisodes. Si les ratings sont pour l’instant similaires à ceux de la saison 1 en Corée, la série s’est hissée la semaine de sa sortie dans le top 10 mondial des séries les plus regardées de Netflix*, supplantant D.P. 2, sorti un jour plus tôt.

Elodie Leroy

* Source : Flixpatrol

Lire aussi | Avis : Revenant Episode 1 et 2, un thriller surnaturel angoissant

En ce moment

Robin Deiana, Lee Lu Da, Kim Jin Sung à Canneseries

Interview : Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deiana...

Rencontre avec les acteurs Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deina au festival Canneseries 2024 pour discuter de Rinza Noodle House.

Actualité

Critiques

Related articles

Tunnel : thriller temporel efficace avec Choi Jin Hyuk

Avec son enquête menée tambour battant, son sens du suspense aiguisé et surtout son étonnant portrait de tueur en série, Tunnel vaut en effet largement le détour

Bargain, le prix à payer : 3 raisons de voir ce survival virtuose

Primé à Canneséries et disponible sur Paramount+, ce survival en huis clos sort du lot par sa réalisation innovante, son scénario malin et ses performances d’acteur impressionnantes. On vous explique pourquoi il ne faut pas rater Bargain, le prix à payer.

I’m Not A Robot : romance SF charmante avec Yoo Seung Ho et Chae Soo Bin

Comédie romantico-fantastique pleine de charme, I'm Not A Robot emporte l'adhésion par la qualité de son écriture et la justesse de son interprétation.

Critique : Through The Darkness, un thriller réaliste et engagé

Avec Through The Darkness, Kim Nam Gil nous entraîne dans un passionnant voyage au bout de l’horreur qui démystifie avec force la fascination exercée par les tueurs en série.