Big Bet, sur Disney+ : Choi Min Sik magistral dans une première série foisonnante et virtuose

Date :

Décor exotique, gangsters truculents, ivresse de l’argent : cette série jubilatoire révèle le talent immense de l’auteur/réalisateur Kang Yoon Sung. Elle offre également au grand Choi Min Sik l’un des meilleurs rôles de sa carrière.

En 2018, Kang Yoon Sung remportait le prix du meilleur nouveau réalisateur aux 54e Baeksang Arts Awards pour son premier long métrage, le formidable polar d’action The Outlaws. Depuis, le film a donné lieu à une franchise dont il est le producteur, et dont le quatrième opus bat aujourd’hui tous les records d’entrées en Corée du Sud. Un tel succès témoigne d’une réelle maitrise, et cette maitrise explique sans doute qu’un nouveau venu ait pu simultanément assurer l’écriture et la réalisation de Big Bet, un drama au budget de plus de 20 milliards de won (13,6 millions d’euros), avec en vedette l’un des acteurs les plus incontournables du cinéma coréen contemporain.

A la réalisation, Kang Yoon Sung travaille ici en collaboration avec Nam Gi Hoon, réalisateur des dramas Destined with You et Kiss Sixth Sense.

Choi Min Sik dans Big Bet / © Disney Plus

Diffusée en deux saisons de 8 épisodes sur Disney+ entre le 21 décembre 2022 et le 22 mars 2023, la série Big Bet (Faîtes vos jeux en VF) s’intéresse aux aventures de Cha Moo Sik (Choi Min Sik), un businessman coréen peu scrupuleux qui s’enfuit aux Philippines après avoir été impliqué dans une affaire de paris illégaux. Là, il apprend les rouages du monde des jeux d’argent auprès de Min Seok Joon (Kim Hong Fa), le patron du casino Bolton, qui lui confie bientôt les commandes de l’établissement.

Avec l’aide de son associé Yang Jung Pal (Lee Dong Hwi) et de son homme de main Lee Sang Goo (Hong Ki Joon), Cha Moo Sik devient un magnat incontournable des jeux d’argent, au point que son influence s’étend jusque dans la sphère politique locale. Ses magouilles finissent cependant par attirer l’attention de la police et notamment de Oh Seung Hoon (Son Seok Ku), un flic coréen envoyé en mission aux Philippines.

Son Seok Gu dans Big Bet / © Disney Plus

Cela faisait longtemps que les séries coréennes ne nous avaient pas régalés avec de grandes sagas contemporaines. Plongée pleine de rebondissements dans le monde clandestin des casinos, Big Bet ressuscite ainsi à sa manière – le romantisme en moins – un genre qui était une véritable tradition dans les années 2000, à travers des séries comme All In ou Sad Love Story.

Avec son générique d’ouverture plein de lyrisme, où les notes d’harmonica et de mandoline composées par Yoon Ilsang évoquent les grands films de mafia italienne, et sa musique de fin digne d’un blockbuster hollywoodien, Big Bet nous embarque surtout dans une aventure imprévisible, parfois intense, qui transcende le petit écran à chaque instant.

Kang Yoon Sung a insisté sur les longues recherches qu’il a menées pour rendre crédible cette intrigue qui se déroule à cheval entre deux pays. La variété des décors philippins impressionne, soutenue par une direction artistique fouillée et une cinématographie très riche, accordant la part belle aux tons orange et vert. L’aspect organique de l’image est renforcé par la profusion de scènes en extérieur ou dans des intérieurs non climatisés, ce qui permet de ressentir la moiteur caniculaire dans laquelle évoluent les personnages.

Kim Joo Ryung dans Big Bet / © Disney Plus

Le réalisateur se défend d’avoir pris d’autres œuvres pour référence, mais on pense inévitablement à Casino de Martin Scorsese, mètre étalon du genre, ne serait-ce que pour son thème – le titre original de Big Bet est d’ailleurs « Casino » (카지노). Plus surprenant, il partage également avec le légendaire film américain d’exceptionnelles qualités narratives.

Big Bet est en effet une série extrêmement immersive dont le scénario brillant et incisif se déploie de manière très fluide en dépit de la multiplicité des lieux et périodes abordés. Le découpage des épisodes s’avère à ce titre particulièrement habile pour créer le sentiment d’une continuité, une qualité inhabituelle à l’échelle d’une série, qui plus est de cette longueur.

La série se distingue aussi par un ton très réaliste qui alterne entre dureté et légèreté, le tout mâtiné d’un humour ravageur au style très coréen, c’est-à-dire fondé sur le comique de situation. En témoigne cette scène de flashback durant laquelle le père de Cha Moo Sik, un gangster violent qui passe le plus clair de son temps en prison, ordonne soudain à son fils de dix ans de lire le roman « Une vie » de Guy de Maupassant pour rattraper son retard à l’école. Tout au long du drama, ces moments décalés surgissent à point nommé pour relâcher la tension.

Choi Min Sik et Lee Dong Hwi dans Big Bet / © Disney Plus

Ils sont à l’image de Cha Moo Sik, personnage central dont la démesure contraste avec une simplicité parfois désarmante. C’est un homme qui peut se montrer sentimental, voire papa poule avec ses plus jeunes collaborateurs, comme Jung Pal, Lee Sang Cheol (Heo Dong Won), ou Seo Tae Seok (Heo Sung Tae), qu’il cherche à promouvoir, quitte à susciter des jalousies. Et même si son business requiert de plumer le chaland, il donne parfois l’impression d’avoir des scrupules, comme avec cet homme d’affaires accro au jeu, qui revient toujours lui quémander une avance pour tout perdre l’instant d’après. Pour autant, il n’hésite pas à pratiquer l’intimidation si besoin et riposte durement quand on l’attaque.

Dans ce rôle ambivalent, Choi Min Sik est grandiose. En France, on connait cet acteur depuis le blockbuster Shiri, soit depuis près de vingt-cinq ans. Depuis, il a marqué de nombreux films, de Old Boy à Roaring Currents en passant par Nameless Gangster et plus récemment Exhuma. Malgré cela, on ne peut s’empêcher d’éprouver de la reconnaissance envers le réalisateur pour nous avoir permis de le redécouvrir sous un jour nouveau. A la fois très sympathique et drôle, charismatique et implacable, Choi Min Sik livre une interprétation d’une grande richesse sans jamais céder au cabotinage. Tout simplement l’une des meilleures performances de sa longue carrière.

Son Eun Seo dans Big Bet / © Disney Plus

Autour du personnage de Cha Moo Sik, la faune de Big Bet est multiple et en mouvement perpétuel. La réalisation nerveuse, à la fois ample et précise, est centrée sur l’action mais excelle simultanément à rendre compte des relations complexes qu’entretiennent les protagonistes entre les moments de bravoure, dans une approche presque tranche de vie. La direction d’acteurs remarquable de Kang Yoon Sung permet à chacun de laisser sa marque.

Son Seok Ku, tout juste auréolé des succès de My Liberation Notes et The Roundup, campe avec beaucoup de finesse et de coolitude un flic zélé mais arrogant, qui rencontre des difficultés à collaborer avec la police locale. Ses interactions avec l’inspecteur Mark Flores, joué par l’acteur philippin Nico Antonio, sont particulièrement piquantes.

Lee Dong Hwi, connu pour son rôle dans Reply 1988, accède à une reconnaissance méritée après avoir été longtemps au second plan. Il estime d’ailleurs qu’il s’agit de son premier rôle d’envergure, celui qui permet de découvrir l’étendue de son registre. Il faut dire que son interprétation de Jung Pal, personnage roublard, désinvolte et peureux, est particulièrement savoureuse et mémorable.

Choi Min Sik dans Big Bet / © Disney Plus

Kang Yoon Sung a d’ailleurs précisé qu’il avait modifié l’écriture de certains personnages, dont ceux de Son Seok Ku et de Lee Dong Hwi, après avoir discuté avec les acteurs. Lors de son interview pour Korea Herald en janvier 2023, il expliquait : « Un scénariste ne peut pas créer toute l’histoire tout seul. Si le créateur souhaite présenter un personnage réaliste, la personnalité, le ton et l’interprétation de l’acteur doivent être pris en compte. Personnellement, je crois que les opinions des acteurs sont correctes la plupart du temps ».

Les acteurs Son Seok Ku et Lee Dong Hwi ont ajouté de leur côté que le réalisateur les avait laissé improviser ici et là. Cette approche collaborative, qui s’oppose à la vision française de l’auteur de cinéma tout puissant, explique sans doute l’extraordinaire impression d’authenticité qui se dégage de chaque scène de Big Bet. Le sens du détail est tel, tant dans la mise en scène que dans l’interprétation, que l’on a l’impression de voir véritablement vivre ces personnages devant nos yeux.

Lee Dong Hwi dans Big Bet / © Disney Plus

Les rôles secondaires, tous mémorables, sont assurés avec brio par des acteurs chevronnés. La captivante Lee Hye Young (Lawless Lawyer) glace les sangs en joueuse prédatrice, tandis que Son Eun Seo (Payback) joue les fausses ingénues avec talent. On retrouve aussi avec plaisir l’un des duos phares de Squid Game, à savoir Heo Sung Tae et Kim Joo Ryung, lui en gangster minable et elle en commerçante opportuniste. Kim Hong Pa (Shadow Detective) est impeccable en businessman insaisissable. Quant à Hong Ki Joon (The Policeman’s Lineage), il se révèle également excellent en homme de main flegmatique.

Il est d’ailleurs à noter qu’à l’instar de Hong Ki Joon et de Heo Sung Tae, Big Bet réunit de nombreux acteurs de The Outlaws, comme l’actrice Bae Hae Sun et les acteurs Im Hyung Joon et Heo Dong Won. Jin Sun Kyu et Jo Jae Yoon y font même une apparition spéciale. Enfin, saluons les réjouissants caméos de Lee Kyu Hyung (May It Please the Court) et de Lee Je Hoon (Taxi Driver).

Heo Sung Tae dans Big Bet / © Disney Plus

La série Big Bet a été récompensée par nombreux prix en 2023 : Meilleure réalisation pour Kang Yoon Sung et Nam Gi Hoon aux Grand Bell Awards 2023, prix spéciaux pour le drama et pour Choi Min Sik aux Seoul International Drama Awards, Meilleur Drama et prix d’interprétation pour Lee Dong Hwi aux Blue Dragon Awards, et Meilleur scénario pour Kang Yoon Sung et prix d’interprétation pour Lee Dong Hwi aux Apan Star Awards.

Cette reconnaissance fait spécialement chaud au cœur, eu égard à la qualité de la série, bien sûr, mais aussi à son ambition et son originalité dans le paysage actuel des dramas coréens.

Caroline Leroy

Lire aussi
Parasyte: The Grey, avec Koo Kyo Hwan : critique d’une adaptation décevante

Choi Min Sik et Son Seok Gu dans Big Bet / © Disney Plus

En ce moment

Robin Deiana, Lee Lu Da, Kim Jin Sung à Canneseries

Interview : Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deiana...

Rencontre avec les acteurs Lee Lu Da, Kim Jin Sung et Robin Deina au festival Canneseries 2024 pour discuter de Rinza Noodle House.

Actualité

Critiques

Related articles

Teaser Wok Of Love : Lee Joon Ho nous régale avec un drama !

Lee Joon Ho de 2PM sera bientôt de retour dans Wok of Love, un drama romantique et culinaire...

Critique Cross, avec Go Kyung Pyo : la vengeance est un encéphalogramme plat qui se mange froid

Go Kyung Pyo donne du scalpel dans le drama Cross et nous ne lui confierons pas notre santé ! Critique chirurgicale sans anesthésie...

Critique : Shiri, le premier blockbuster coréen

Ce thriller d'espionnage avec Han Suk Gyu et Kim Yoon Jin a bouleversé les standards de production du cinéma coréen.

La team de Coffee Friends : le guide ultime

Votre guide pour tout savoir sur l'équipe de Coffee Friends, menée par Yoo Yeon Seok et Son Ho Jun, avec Choi Ji Woo et Yang Sejong, et toutes les célébrités invitées.