Quelles sont les plus belles musiques des séries coréennes de 2019 ? Retrouvez notre sélection dans ce dossier.

Certaines séries nous happent tellement par leurs rebondissements, leurs personnages, leur atmosphère, que chaque épisode nous laisse avec une envie irrépressible : revivre l’émotion laissée par l’histoire à travers sa musique. On se surprend alors à écouter des dizaines de fois, chez soi, sur la route ou dans les transports, les morceaux se rapportant aux scènes qui nous ont touchés.

Yang Se Jong, Seolhyun et Woo Do Hwan dans My Country
Du sageuk à la comédie romantique, les dramas coréens nous ont gâté cette année avec des bandes originales déployant une belle variété de sons.

Symphoniques ou pop, ces musiques nous ont fait voyager à l’aube de la dynastie Joseon pour voir Hwi et Seon Ho se déchirer dans My Country: The New Age, dans des contrées hostiles et dépaysantes pour suivre la quête d’Eunseom et de Tanya dans Arthdal Chronicles. Elles nous ont plongés dans l’univers étrange d’un hôtel hanté avec la charismatique Jang Man Wol dans Hotel del Luna, vibrer au son féérique d’un portable avec Jojo dans Love Alarm, pleurer avec Yeon Seo et Dan dans Angel’s Last Mission: Love, trembler pour Ha Seon dans The Cronwed Clown.

Nous avons fait une petite sélection d’OST qui ont marqué l’année des dramas 2019. Ces musiques sont toutes disponibles sur les plateformes en France.

Coup de cœur : OST de My Country: The New Age

Notre OST coup de cœur est sans hésitation celle de la série My Country: The New Age, le chef d’œuvre épique réalisé par Kim Jin Won. Cette OST à gros budget est un petit bijou dont chaque piste est un ravissement pour qui aime les envolées lyriques.

Parmi les chansons, on vous recommande bien sûr Wild Road de Kim Jae Hee, un titre rock souvent associé à l’amitié entre Seo Hwi et Nam Sun Ho dans le drama. La voix du chanteur respire la maturité et le vécu et apporte une grande profondeur à cette chanson mélancolique, qui tranche avec les ballades sentimentales dont les dramas coréens sont coutumiers.

La chanson la plus originale est Remember, de U-mb5, SEAGATE DJ et BLUEOCEAN (feat. Seo Ho), qui se décline en plusieurs versions et constitue une vraie proposition musicale. Porté par la voix aérienne de la chanteuse, Remember fusionne plusieurs styles en convoquant un ensemble orchestral dans un morceau EDM. Je vous recommande de prêter attention aux percussions très riches de ce morceau, qui confrontent un beat moderne avec une batterie au son très rock et des tambours, ces derniers venant appuyer la dimension épique du drama.

Yang Se Jong et Woo Do Hwan s'affrontent dans My Country; The New Age
Yang Se Jong et Woo Do Hwan s’affrontent dans My Country; The New Age

La version Remember (Instrumental) met le synthé en sourdine (sans toutefois le faire disparaître) pour mettre en vedette l’orchestre symphonique et les percussions. On reconnaîtra bien entendu plusieurs extraits entendus dans le drama – le compositeur Choi Chul Ho a d’ailleurs été ajouté dans les credits -, notamment le générique du début qui accompagne la voix de la chanteuse au début du titre.

Les premières dizaines de secondes font rejaillir des images fortes, notamment cette superbe séquence, dans l’épisode 3, où Hwi se rend pour la première fois sur le champ de bataille vêtu de l’armure de son père.

My Country : scène de bataille

L’OST nous propose de découvrir le charmant Moonbok’s Song, un duo entre un homme et une femme dont les voix semblent tout droit sorties d’un conte coréen. Cette chanson très originale illustre la romance adorable de Moonbok et Hwawol. Par ailleurs, les titres plus classiques comme Because It’s You (Jung Seung Hwan) et You Stand On the Landscape of Remembrance (Ok Joo Hyun), honorent également le genre de l’OST de drama coréen.

Qu’en est-il des musiques d’ambiance de My Country: The New Age ? Elles sont tout simplement sublimes, sans exception. La composition restitue à elle seule non seulement l’émotion qui traverse le drama, mais aussi toute son intelligence narrative. Relativement longues, les pistes sont signées pour la plupart Choi Chul Ho et Seo Hyun Il et sont découpées en plusieurs mouvements, comme si chacune racontait sa propre histoire, tout en formant un tout très harmonieux.

Woo Do Hwan : shooting du poster de My Country
Nous revivons la montée d’adrénaline qui marque la bataille de Liaodong dans le haletant River Flower, les moments de bonheur savoureux dans le merveilleux Garden Of God, le poids du passé dans le très lyrique Lost Castle – le thème, qui illustre les flashbacks sur le père de Seo Hwi, se fait aussi entendre lorsque ce dernier prend contact avec l’armure. Nous ressentons les tourments intérieurs des personnages dans Kingdom (le début évoque forcément les conflits entre Yi Bang Won et son père) ou encore le souffle épique dans The Warrior – le superbe thème entendu dans la bande annonce de My Country se trouve dans cette piste.

Enfin, nous retrouvons aussi avec joie la touche western qui accompagne les joutes martiales de Seo Hwi dans Sword Of The Stranger, Battlefield et surtout My Country (ci-dessus), dont le thème principal se fait entendre chaque fois que le personnage de Yang Se Jong saisit son arc à flèches.

Si vous n’avez pas encore écouté cette OST et que vous aimez My Country: The New Age, foncez ! Elle vous fera revivre le souffle épique et le tourbillon émotionnel de la série.

Lire aussi | La critique enflammée de My Country: The New Age

OST de Love Alarm

Le point fort de l’OST de Love Alarm est sa superbe collection de titres pop rock, qui contribuent au charme unique et délicat de ce drama romantique original réalisé par Lee Na Jeong et produit par Netflix.

Le groupe indie Tearliner a déjà plusieurs titres d’OST mémorables à son actif. Leur son envoûtant accompagnait déjà les dramas Coffee Prince et plus récemment Cheese In The Trap. Leurs titres dans Love Alarm participent pleinement à définir l’identité de la série, qui porte en elle un beau mélange de fraîcheur et de mélancolie.

Love Alarm : Song Kang et Kim So Hyun
Je vous recommande particulièrement la chanson In My Dreams (feat. Love X Stereo), un titre en anglais décliné en deux versions. La plus belle est la première, qui nous fait vibrer au son des guitares électriques et acoustiques avec la voix douce et le phrasé subtil de la chanteuse. Le titre excelle particulièrement dans son refrain porté par des notes de guitare aigües lui conférant un caractère très aérien, tandis que la chanteuse répète « Dream you make my dreams feel so much real ».

Tearliner signe également le titre rétro Love Alarm (feat. Taru), le charmant A Man For All Season (feat. Zitten) et le très beau Blooming Story (feat. Jo Hae Jin), qui sont en langue coréenne.

L’OST nous propose deux autres titres marquants en langue anglaise. Falling Again est une ballade émouvante interprété par KLANG, ou Park Da Eun de son vrai nom, une chanteuse indie qui a débuté en 2017. La voix particulière de KLANG est accompagnée par des guitares acoustiques évoquant l’univers de la musique country.

Lire aussi | Romance 2.0 pour Kim So Hyun et Song Kang dans Love Alarm

Kim So Hyun dans Love Alarm

Enfin, In My Little Mind de Hodge est un petit bijou, ne serait-ce que pour ses paroles magnifiques. La voix grave du chanteur, qui est également auteur et compositeur de la chanson, apporte beaucoup d’émotion à ce titre exclusivement accompagné par des guitares acoustiques dans sa première partie, avant qu’un piano, un rythme discret et des violons viennent se joindre à l’orchestration pour lui apporter plus d’ampleur. Sublime.

A noter que Hodge a déjà collaboré avec U-mb5 (cité plus haut pour My Country) sur des titres des dramas Angel’s Last Mission : Love et Miss Hammurabi.

OST d’Arthdal Chronicles

Nous avions reproché, dans notre avis à chaud sur Arthdal Chronicles, un léger manque d’identité visuelle à la série. Force est de reconnaître que l’OST possède une identité sonore très affirmée.


Pour une fiction qui se déroule dans un monde imaginaire dans lequel cohabitent plusieurs cultures, l’enjeu est d’apporter une véritable couleur sonore à chaque peuple, tout en conférant à l’ensemble une harmonie. L’OST d’Arthdal Chronicles convoque de nombreux compositeurs qui ont su se mettre au diapason pour créer l’univers musical de la série.

Il suffit d’écouter les deux premiers titres pour se retrouver immédiatement replongé dans l’ambiance tribale d’Arthdal Chronicles. Le plus beau est sans conteste le titre atmosphérique The Poem of Destiny, dans lequel la voix d’Ailee insuffle une sorte de mystère dans les couplets, avant de déployer sa puissance dans le refrain, le tout appuyé par des percussions et par du Didgeridoo, un instrument joué par les Aborigènes du nord de l’Australie.


La composition musicale est par ailleurs splendide, contribuant à apporter une ampleur et une richesse à l’univers du drama.

Entre les notes ultra graves de War in the Silence et The Edge Of The World, qui sonnent comme un appel lointain des Neandthals, le suspense contenu dans le titre A Strong Will, la voix déchirante de la choriste dans People Fallen into Grief, le son viril et épique de Tagon’s Song ou encore l’ambiance mystérieuse et envoûtante d’Eunseom and Saya, l’OST du blockbuster de Kim Won Suk a décidément du caractère.

Même la musique du générique, simplement intitulée Arthdal Chronicles et dont je n’étais pas fan à l’origine, s’avère plutôt plaisante à écouter dans cette OST.


Signée Park Sung Il et Kim Seon Kyeong, Arth, The Prelud of All Legends est l’une des musiques les plus réussies. Elle porte en elle la dimension merveilleuse et le souffle de magie qui imprègnent les scènes clé du drama. On pense notamment à ce superbe final de l’épisode 12, où Tanya se livre à une danse spirituelle pour trouver la cloche et s’affirmer comme la véritable descendante d’Asa Sin.

Enfin, l’OST d’Arthdal Chronicles mérite d’être saluée pour son exhaustivité : elle compte pas moins de 63 pistes (pour un prix acceptable, ce qui n’est pas toujours le cas !). Il faut donc avoir un peu de temps devant soi pour l’écouter en entier, mais le voyage en vaut la chandelle.

OST de Hotel Del Luna

Retour vers le registre pop avec l’OST du drama Hotel Del Luna, qui nous ravit avec 13 titres interprétés par des chanteurs de K-pop en vue, voire très en vue. Nous retrouvons dans la setlist plusieurs titres réjouissants comme le charmant All About You de Taeyeon, l’émouvant Can You See My Heart de HEIZE, le vivifiant See The Stars de Red Velvet, ou des titres plus classiques comme At The End de Chung Ha ou Remember Me de Gummy.

IU ne figure pas dans cette OST, ce qui démontre qu’elle n’a pas accepté le rôle principal de ce drama uniquement pour faire sa promotion personnelle.

IU dans Hotel Del Luna
L’OST d’Hotel del Luna est portée par une voix en particulier : celle de la chanteuse Punch, dont le timbre chaud définit le ton et la couleur de cet album. Outre le très agréable Another Day, sur lequel la chanteuse est en duo avec Monday Kiz, les titres Done For Me et Love Deluna s’avèrent particulièrement séduisants.

Avec sa mélodie sophistiquée, Done For Me débute sur une instrumentation acoustique (piano, guitare, violons) pour adopter ensuite un son résolument pop-rock (de jolies notes de guitare électrique se font entendre), mais aussi une tonalité plus sombre, notamment dans la partie rap. Le flow de Punch n’est pas celui d’une vraie rappeuse, mais l’effet est intéressant dans cette ambiance musicale mélancolique. Le rythme lent mais marqué des refrains fait également forte impression.

Mon titre préféré reste cependant Love Deluna, une chanson rythmée mais également en mineur, dans laquelle Punch partage la vedette avec Taeyong de NCT127. La voix grave et un peu rugueuse du Taeyong, qui insère habilement des phrases chantées dans son rap, tranche avec la douceur du timbre de Punch, ce qui rend ces deux voix étonnamment complémentaires.

D’autres OST de dramas à découvrir…

Finissons par quelques titres qui nous ont marquées ici et là, aussi bien dans les dramas romantiques que dans les thrillers…

Open Fire de The Vane dans Vagabond

Avec ses violons aux accents moyen-orientaux, ce titre rock puissant signé The Vane est la chanson du générique de la série d’espionnage avec Lee Seung Gi et Suzy. Un must de l’année.

Watcher dans le drama… Watcher

Cet excellent morceau est la version instrumentale de Watchin’, le titre rap de Nafla. Composée de guitare électrique, d’arrangements électro et d’un piano entêtant, cette version nous accompagne tout au long de ces 16 épisodes, illustrant tous les moments phares de ce thriller avec Han Suk Gyu et Seo Kang Joon.

The Way of Thruth dans The Crowned Clown

Avec ses violons insistants, ce morceau dramatique et anxiogène signé Park Se Jun et Woo Ji Hun est habilement employé dans le drama The Crowned Clown. Cette musique arrive comme un couperet, venant souligner tous les moments décisifs pour le destin de Ha Seon, à commencer par sa première rencontre avec le roi…

Stay de O.WHEN et Pray de KLANG dans Angel’s Last Mission: Love

Ces deux morceaux ont en commun une douceur et une poésie en parfait accord avec la romance de Yeon Seo et Dan. Dans le premier épisode, Stay de O.WHEN participe à la magie du moment où l’ange se jette dans le vide pour sauver la jeune danseuse.

Our Story de Ong Seong Wu dans Moments of Eighteen

Ong Seong Wu, qui interprète le premier rôle du très beau drama Moments of Eighteen, met ses talents de chanteur à contribution pour nous offrir l’une des plus belles ballades de l’année. Emmené par sa voix pleine de chaleur, ce morceau délicat ponctue ainsi les moments forts de l’histoire d’amour de Jun Woo et Soo Bin.

Dr. K de MINUE dans Partners For Justice 2

Cette chanson au son rock plutôt agressif est le thème de l’énigmatique docteur incarné par No Min Woo. Chaque occurrence de Dr. K fait monter en flèche l’adrénaline de la palpitante série policière Partners For Justice Saison 2. Il est à noter que No Min Woo est également l’interprète de cette chanson, sous son nom de scène MINUE.

Take My Hand de JANNABI dans Romance Is A Bonus Book

Cette chanson pleine de nostalgie nous transporte à chacune de ses interventions dans ce charmant drama romantique avec Lee Jong Suk et Lee Na Young. Le style évoque immédiatement la pop anglaise, mais la voix du chanteur Choi Jeong Hun possède en même temps une douceur très coréenne, qui la rend unique.

Nous pourrions également citer le très beau Loser (O.WHEN) dans When Camelia Blooms, l’émouvant Over the Moon (Haeun et Hanbin) et ses accents Gospel dans Beautiful World, l’excellent A Beautiful Lie de Tiger JK & Bizzy également dans Beautiful World, le touchant Say To Myself (Sondia) dans When The Devil Calls Your Name ou encore l’ambiance années 80 du titre Who Really Knows (DONNA) et du morceau Hand dans The Lies Within.

Et vous, avez-vous eu des coups de cœur dans les OST de dramas de 2019 ? N’hésitez pas à enrichir cette liste en bas de page…

Elodie Leroy

Avec la participation de Caroline Leroy

Lire aussi | Le classement des 15 meilleurs dramas coréen 2019